Publié le 16 février 2017 à 18:36

Dan Martin fait coup double à l’Alto da Foia

© BrakeThrough / Quick-Step Floors

Mercredi, le premier acte avait permis aux plus véloces de se mettre sur le devant de la scène, accomplissant un scénario presque écrit d’avance. Ce jeudi, à l’occasion de la deuxième étape du Tour de l’Algarve, le peloton se préparait à un changement de décor.

Au menu, trois difficultés, dont une ascension finale longue de 9 kilomètres. Les grimpeurs et puncheurs étaient conviés à animer une dernière partie d’étape épineuse. De plus, l’ultime difficulté des quatre répertoriées devait clarifier un Tour de l’Algarve ouvert à tous les pronostics, puisque sans réel favori au départ.

Une échappée condamnée 

Même si le début l’étape n’offrait pas des possibilités de mouvement, à cause des routes rectilignes, un groupe de sept coureurs a décidé de fausser compagnie au peloton. L’échappée du jour était composée de Kenneth Vanbilsen (Cofidis), Edward Theuns (Trek-Segafredo), Igor Boev (Gazprom-RusVelo), Brian van Goethem (Roompot-Nederlandse Loterij), Adam de Vos (Rally Cycling), Luís Gomes et Daniel Sánchez (RP-Boavista).

Mais le peloton ne semblait pas inquiété outre-mesure, laissant les sept vaillants prendre jusqu’à 4 minutes d’avance. En l’absence de véritable patron dans cette course, c’est Quick-Step Floors qui se devait de prendre ses responsabilités afin de tenir à distance respectable les fuyards.

À l’approche des difficulté du jour, une entente tacite semblait s’installer entre l’équipe belge et la formation Katusha – Alpecin. Désormais, les ambitions étaient facile à deviner : les Martin allaient être à l’affiche, Dan et Tony étaient parés à feu.

Quick-Step Floors passe à l’attaque

Et c’est donc un beau duel qui se profilait entre les deux écuries. Les dégâts se sont avérés être supérieurs aux attentes dans ce dernier col de l’Alto da Foia. Et pour cause, les coéquipiers de Dan Martin ont décidé de durcir la course et d’opérer une grande lessive. Une montée effectuée à bloc grâce à Zdenek Stybar et Enric Mas, où pratiquement personne ne parvenait à suivre le rythme.

Malgré quelques veines tentatives de Michal Kwiatkowski ou encore du surprenant Amaro Manuel Antunes, la victoire semblait destinée à Dan Martin. Mais ce dernier avait comme un caillou dans sa chaussure, et avait une dernière tâche à effectuer : se débarrasser de Primož Roglič.

Le Slovène, imperturbable, n’a rien lâché jusqu’au sommet. Décomplexé, il a même lancé quelques banderilles. Mais comme il fallait s’y attendre, c’est l’Irlandais qui a eu le dernier mot.

S’il y a un enseignement à tirer de l’étape du jour, c’est bien que le Tour de l’Algarve 2017 a désormais un favori en la personne de Dan Martin. De plus, grâce à son numéro du jour, l’équipe Quick-Step Floors a confirmé son bon début de saison. Elle est même bien partie pour effectuer une razzia sur ce Tour d’Algarve, avec déjà deux victoires d’étapes et une première place au général.

Lagoa – Alto de Foia
1Daniel MARTINQuick-Step Floors4h46'35"
2Primož ROGLIČTeam LottoNL – Jumbom.t.
3Michal KWIATKOWSKITeam Sky+ 20"
4Amaro Manuel ANTUNESW52 – FC Porto+ 33"
5Rinaldo NOCENTINIm.t.
6Luis León SÁNCHEZAstana Pro Team+ 35"
7Jonathan CASTROVIEJOMovistarm.t.
8Tony GALLOPINLotto Soudal+ 36"
9Edgar PINTOm.t.
10Tiesj BENOOTLotto Soudal+ 46"

À propos de Lamine Gacem 52 Articles
Traducteur de formation, Lamine est aussi un amoureux du cyclisme et de la littérature, c’est donc naturellement qu’il s’est dirigé vers Le Grand Plateau pour en faire sa véritable passion. Coureur cycliste amateur à ses heures perdues, la petite reine occupe une place de premier choix dans sa vie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*