Publié le 25 mars 2017 à 17:14

Daryl Impey s’impose, les Espagnols éjectent Chris Froome du podium

© Sirotti

L’étape-reine est derrière eux, mais les favoris du classement général battus vendredi par Alejandro Valverde n’ont pas dit leur dernier mot. Si le maillot blanc et vert paraît difficilement atteignable, l’Alt de la Musara, ascension de première catégorie, pouvait prendre des airs de rampe de lancement pour les coureurs placés en embuscade au classement.

Contrairement à ce qui était attendu, ni les baroudeurs ni les favoris ne se sont illustrés par leurs attaques. En revanche, les cassures ont renvoyé plusieurs leaders loin du top 10, à commencer par Chris Froome. Alejandro Valverde devrait selon toute logique remporter le Tour de Catalogne, à moins qu’Alberto Contador ne réalise dimanche l’une des performances au panache dont seul lui a le secret.

Chris Froome à plus de 20 minutes

L’étape du jour était pourtant pressentie pour convenir aux attaquants. Sur la défensive, le peloton n’a laissé sortir personne durant la première heure de course. C’est à ce moment que le groupe principal s’est subdivisé en plusieurs attroupements.

Chris Froome, second au général, Geraint Thomas, septième, ou encore Samuel Sanchez, huitième, sont notamment piégés. Les hommes placés à l’avant ont su se mettre en action plus rapidement que leurs poursuivants, de manière à accroître progressivement leur avance. Après avoir stagné autour de la minute, cet écart a subitement augmenté jusqu’à mettre fin aux espoirs de ces trois hommes, qui termineront même à plus de 20 minutes de l’homme de tête !

Impey vient à bout des Italiens

Bien entouré, le leader du classement général peut se réjouir du coup rondement mené par son équipe – © @VoltaCatalunya

La suite de l’étape peut se résumer à une bataille à distance entre les différents leaders. Une fois le bras de fer remporté, les favoris placés en tête de course ont pu se livrer bataille. Dans l’ultime difficulté, Alberto Contador a ainsi été aperçu à l’attaque, sans grande conviction.

C’est finalement groupée que la trentaine de coureurs a entamé la longue descente vers Reus. Dans les derniers kilomètres, Dario Cataldo et Alessandro De Marchi parviennent à se faire la malle. Les deux compatriotes ont cru pouvoir jouer un tour à leurs anciens compagnons de route.

Alejandro Valverde et Arthur Vichot en tête, ce groupe est toutefois revenu à vitesse grand V dans les tout derniers hectomètres. Mais ces deux-là ont sans doute lancé leur sprint trop tôt pour pouvoir s’imposer. Daryl Impey, plus patient, est venu les dépasser juste avant de couper la ligne.

Le Sud-Africain n’avait plus levé les bras en-dehors des championnats nationaux depuis 2014. Par la même occasion, le trentenaire prolonge la bonne dynamique d’Orica-Scott, qui cumule déjà 13 victoires cette saison.

L’étape de dimanche représentera la dernière chance pour les rivaux d’Alejandro Valverde pour renverser le Murcian. Mais le circuit local autour de Barcelone a rarement offert des écarts aussi importants que ceux dont ont besoin Alberto Contador ou Adam Yates pour renverser le leader de la Movistar.

Tortosa – Reus
1Daryl IMPEYOrica-Scott4h34'14"
2Alejandro VALVERDEMovistarm.t.
3Arthur VICHOTFDJm.t.
4Petr VAKOCQuick-Step Floorsm.t.
5Alessandro DE MARCHIBMC Racing Teamm.t.
6Nick VAN DER LIJKERoompot – Nederlandse Loterijm.t.
7Dario CATALDOAstana Pro Teamm.t.
8Lennard KÄMNATeam Sunwebm.t.
9Cyril GAUTIERAG2R La Mondialem.t.
10Daniel MARTINQuick-Step Floorsm.t.
À propos de Cyprien Bricout 226 Articles
Étudiant en histoire et science politique à Nice, Cyprien a pour ambition de devenir journaliste. Enrichi de diverses expériences dans des médias web et radio, il a co-fondé le Grand Plateau. En passionné de cyclisme - et plus généralement de sport - qu'il est, Cyprien a placé de grands espoirs dans ce projet, qui incarne sa vision de ce que doit être le journalisme sportif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*