Publié le 14 mars 2017 à 19:21

Dylan Groenewegen veut une deuxième chance sur le Tour

© Sirotti

En 2016, la bonne surprise du côté de chez LottoNL-Jumbo était venue de Dylan Groenewegen. Avec 11 victoires, le jeune sprinteur avait contribué à plus de la moitié des succès de l’effectif néerlandais. Cette saison, le natif d’Amsterdam éprouve davantage de difficultés à ouvrir son compteur.

Après un mois et demi de compétition, ce dernier est toujours bloqué à zéro. Une situation qui s’explique en partie par le niveau des épreuves sur lesquelles il s’est aligné, plus relevé que celui de ses courses de reprise de l’année passée.

Un début de saison poussif

Dylan Groenewegen avait déjà levé les bras à deux reprises à la même période en 2016 – © Sirotti

Néanmoins, le bilan n’est pas si décevant pour Dylan Groenewegen. « Je pense que c’est un bon début de saison, affirmait-il au micro du Grand Plateau au départ de la dernière étape de Paris-Nice. Je n’ai pas encore gagné mais j’ai décroché de belles places ».

Il est vrai que les places d’honneur sont pléthore au palmarès du Néerlandais, qui totalise cinq podiums ainsi que quelques tops 10 d’étapes cette année. « La condition est bonne, mais ce sont de grandes courses sur lesquelles s’affrontent les meilleurs sprinteurs, comme Marcel Kittel et André Greipel, commente-t-il. Jusqu’à présent j’ai dû me contenter des places d’honneur, j’espère pouvoir m’imposer le mois prochain ».

Il n’y a néanmoins pas de quoi s’inquiéter pour le coureur de la LottoNL, qui s’était montré bien meilleur lors de la deuxième partie de saison 2016, remportant 8 de ses 11 succès à partir du mois de juin.

Le Tour de France en ligne de mire

La prochaine échéance de Dylan Groenewegen interviendra le 22 mars, avec la première édition au niveau World Tour d’À Travers la Flandre, « qui pourrait se terminer par un sprint en petit comité » selon lui. L’occasion de se mettre en confiance à quelques jours de Gand-Wevelgem, où il pourra jouer sa carte personnelle si le scénario le lui permet.

Le Tour de France fut l’un des rares échecs de Dylan Groenewegen en 2016 – © Sirotti

Cependant, les classiques n’ont jamais représenté le terrain de prédilection du coureur de 23 ans. Il devrait par la suite s’aligner sur des épreuves de standard plus élevé que la saison dernière afin de préparer son principal objectif de la saison : le Tour de France. Avec seulement deux tops 10 l’an dernier, il n’avait pas franchement réussi son premier grand Tour.

Cette saison, avec l’expérience et quelques victoires en plus, il aimerait confirmer son statut de grand espoir du sprint en se frottant aux meilleurs. « Il y a toujours une chance, estime Groenewegen. Peut-être que je serai un peu meilleur là-bas. Si j’ai l’opportunité de remporter une étape, j’essaierai de le faire. Je vais travailler dur pour en être capable ».

Il lui faudra toutefois arriver en confiance au départ à Düsseldorf, et décrocher quelques bouquets d’ici là paraît être la meilleure manière d’y parvenir.

Nationalité :
Age : 24 ans
Equipe : Team LottoNL – Jumbo
À propos de Cyprien Bricout 226 Articles
Étudiant en histoire et science politique à Nice, Cyprien a pour ambition de devenir journaliste. Enrichi de diverses expériences dans des médias web et radio, il a co-fondé le Grand Plateau. En passionné de cyclisme - et plus généralement de sport - qu'il est, Cyprien a placé de grands espoirs dans ce projet, qui incarne sa vision de ce que doit être le journalisme sportif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*