Publié le 14 mars 2017 à 17:58

Une équipe solide pour Bahrain Merida sur la Primavera

(c) Sirotti

La classique la plus longue du circuit World Tour approche à grands pas et les équipes candidates à la victoire commence à dévoiler leurs armes pour Milan-San Remo. Et autant dire que la Bahrain Merida sera présente en force sur les routes transalpines.

Les coureurs italiens, qui n’ont plus levé les bras sur la Via Roma depuis Filippo Pozzato en 2006, rêvent de retrouver le chemin de la victoire. Et l’équipe bahreinite a aligné ses meilleurs représentants du moment. Exceptée l’absence de Vincenzo Nibali, 3e en 2012, les prétendants à la victoire seront nombreux et différentes options peuvent être imaginées.

Sonny Colbrelli leader

La première solution sera sans doute de miser sur Sonny Colbrelli. Victorieux sur Paris-Nice au terme d’un sprint rondement mené, l’Italien semble très en forme depuis le début de l’année. Souvent placé sur les sprints sur les Tours de Dubaï et d’Oman, le Lombard réalise son meilleur début de saison depuis son arrivée dans le monde professionnel.

De quoi laisser espérer de belles choses pour la Primavera. Neuvième la saison passée, sixième en 2014, Sonny Colbrelli doit s’affirmer en 2017 et doit croire en sa bonne étoile comme l’avait avoué son directeur sportif Philippe Mauduit au micro du Grand Plateau.

D’autres coureurs peuvent également espérer jouer les premiers rôles entre Milan et San Remo. La présence d’Enrico Gasparotto doit mettre la puce à l’oreille des connaisseurs. Cependant, ce dernier n’affiche pas la même forme que son compatriote, son meilleur résultat depuis le début de l’année n’étant autre qu’une cinquième place lors de la septième étape de Paris-Nice.

Niccolo Bonifazio en solution de repli ?

Même si Colbrelli semble être la carte maîtresse de l’équipe, Niccolo Bonifazio pourrait être une bonne alternative en cas de défaillance du premier. En effet, cinquième de l’épreuve en 2015, le jeune Italien de 23 ans peut nourrir des ambitions sur la Primavera. Il pourrait donc en surprendre plus d’un sur la Via Roma, d’autant que son début de saison est du même ressort que celui de son leader, avec la victoire en moins mais régulièrement dans le top 10 des sprints pour costauds.

(c) Sirotti – Nicollo Bonifazio sera à surveiller sur Milan-San Remo.

La dernière carte du jeu de la Bahrain Merida est sans doute la moins certaine, mais elle peut jouer un rôle prépondérant dans le déroulement de la partie. Il s’agit de Giovanni Visconti. En cas de sprint massif, le Turinois n’aura aucune chance de l’emporter.

Mais si la course se décante un peu plus tôt, il pourra servir à contrôler les échappées, voire même utiliser son punch pour attaquer dans les dernières bosses, comme il l’avait tenté l’an passé.

L’équipe de Philippe Mauduit aligne donc une sélection intéressante et intrigante sur le papier, qui pourrait jouer un très mauvais tour aux grosses formations.

L’équipe Bahrain Merida pour Milan-San Remo : Sonny Colbrelli, Niccolo Bonifazio, Enrico Gasparotto, Manuele Boaro, Giovanni Visconti, Grega Bole, Borut Bozic et Franco Pellizzoti.

Manager : Brent Copeland
Nationalité :
Site officiel : http://teambahrainmerida.com/
À propos de Florian Puche 80 Articles
Étudiant en histoire, Florian est passionné par le sport et en particulier le cyclisme et le rink-hockey. Ses semaines sont rythmées par les activités sportives en tout genre. Après des expériences de correspondant local sportif, il souhaite joindre l'utile à l'agréable en partageant les sujets qui lui tiennent à cœur sur Le Grand Plateau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*