Publié le 13 mai 2017 à 17:51

Konovalovas en habitué, Venturini en rose

(c) Sirotti.

Comme en 2015, Ignatas Konovalovas (FDJ) a remporté à Cassel l’étape-reine des Quatre Jours de Dunkerque. Samedi, le Lituanien a devancé les Belges Sander Armée (Lotto-Soudal) et Oliver Naesen (Ag2r). Clément Venturini, quatrième de l’étape, a lui pris la tête du classement général. Sauf incident, il remportera l’épreuve nordiste ce dimanche.

Les grandes manoeuvres de l’équipe Cofidis

Après son numéro au Portel, vendredi, Sylvain Chavanel (Direct Energie) devait défendre sa tunique de leader lors d’une avant-dernière étape exigeante, courue entre Boeschepe et Cassel. 188 kilomètres et dix-huit ascensions, dont neuf fois le Mont Cassel, escaladé par deux versants différents, étaient au programme.

Dans la première partie de la course, ils sont treize à se porter en tête. Mais l’échappée est parfaitement contrôlée par l’équipe Direct Energie, qui assure l’essentiel de la poursuite et ne permet pas à l’écart d’excéder les trois minutes.

Comme attendu, l’étape se décante après l’entrée sur le circuit final, tracé autour de Cassel (8 tours de 14,6 kilomètres). Plusieurs coureurs sortent alors du peloton maillot rose et rejoignent la tête de course. Parmi ces contre-attaquants, il y a Florian Sénéchal (Cofidis), quatrième du classement général au départ de Boeschepe (à 18’’ de Chavanel), et Adrien Petit (Direct Energie), le coéquipier de Chavanel.

Harcelé, Chavanel a fini par craqué

Le coup tenté par la formation Cofidis est parfait. Sénéchal à l’avant avec plus d’une minute d’avance et Clément Venturini aux côtés d’un Chavanel piégé. Mais l’effort commun des AG2R La Mondiale et des Lotto-Soudal ramène les hommes forts sur l’échappée, à l’entame du dernier tour.

À l’avant-dernier passage sur la ligne, ils sont encore une quinzaine à pouvoir se disputer la victoire, dont Oliver Naesen (Ag2r), Sander Armée (Lotto) et Venturini, tous prétendants au maillot rose. Attaqué de toutes parts dans ce dernier tour, Sylvain Chavanel finit par payer ses efforts à trois kilomètres du but. Le Français, lâché, ne remportera pas ses Quatre Jours de Dunkerque.

Devant, Oliver Naesen (Ag2r) prend ses responsabilités. Mais le coureur belge ne parvient pas à distancer Armée, Venturini et Ignatas Konovalovas (FDJ). Ce dernier, moins bien classé au général, profite de sa position pour partir seul peu avant la flamme rouge. Il s’impose à Cassel pour une poignée de secondes devant Sander Armée et Oliver Naesen. Quatrième, dans le même temps que ses adversaires, Venturini s’empare du maillot rose. Une tunique qu’il défendra dimanche, lors d’une dernière étape promise aux sprinteurs à Dunkerque.

Boeschepe – Cassel
1Ignatas KONOVALOVASFDJ4h52'26''
2Sander ARMÉELotto Soudal+ 3''
3Oliver NAESENAG2R La Mondialem.t.
4Clément VENTURINICofidis, Solutions Créditsm.t.
5Mauro FINETTODelko Marseille Provence KTM+ 11''
6Pim LIGTHARTRoompot – Nederlandse Loterij+ 32''
7Sylvain CHAVANELDirect Energie+ 44''
8Christophe RIBLONAG2R La Mondialem.t.
9Flavien DASSONVILLEHP BTP – Auber93+ 49''
10Laurent PICHONFortuneo – Vital Concept+ 55''
À propos de Sam Myon 15 Articles
Étudiant en journalisme sur Paris, Sam s'est rapidement pris de passion pour le sport. Après plusieurs expériences dans des médias sportifs, il a souhaité se joindre à l'équipe du Grand Plateau pour partager son amour du vélo.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*