Publié le 25 juin 2017 à 18:46

La force du nombre à Affoltern am Albis

Silvan Dillier pouvait savourer sa première grande victoire, acquise de haute lutte - © Sirotti

De notre envoyé spécial à Affoltern am Albis.

La loi des chiffres est parfois inviolable en cyclisme. Et, lors des championnats nationaux, c’est encore plus vrai. Dans la campagne zurichoise, à Affoltern am Albis, l’équipe BMC s’est fait l’apanage du championnat de Suisse, dont seulement 42 unités en ont vu le bout.

Seul maître à bord, la formation aux cycles suisses a avancé ses meilleurs pions d’entrée de jeu. Dès les premiers hectomètres d’un parcours un tatillon trop exigeant (205,6 kilomètres), Tom Bohli et Silvan Dillier se sont vus pousser des ailes.

Accompagnés d’Albasini et Suter, les deux hommes de la BMC ont rapidement creusé l’écart, la faute à un peloton dont aucune équipe ne s’est permise de prendre la charge.

Mais Silvan Dillier était clairement au-dessus du lot. Le récent vainqueur de la Route du Sud a semé un à un ses adversaires, filant vers un succès quasiment acquis d’avance par une formation archi-dominatrice.

Entre un Danilo Wyss à la planche toute la journée, en chasse-patates ou devant le peloton, et des Kilian Frankiny et Stefan Küng entreprenant, l’équipe BMC a fini par récolté ce qu’elle a semé. Plus que le titre national, l’objectif des rouges et noirs, la formation World Tour a ravagé l’ensemble des places du podium. Une première dans l’histoire du championnat de Suisse. L’exploit en devient inchiffrable.

À propos de Mathieu Roduit 220 Articles
Étudiant en licence d'information et de communication, Mathieu a déjà mis un pied dans le monde du journalisme. Pigiste sportif dans plusieurs quotidiens en Suisse, il possède de nombreuses cordes à son arc. Ce cycliste amateur a fait de la petite reine son domaine. Mathieu a cofondé Le Grand Plateau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*