Publié le 21 mars 2017 à 08:11

Laurens ten Dam, l’oublié des Néerlandais

© Sirotti

Toutes les passions ne s’éloignent pas avec l’âge. Laurens ten Dam en est le parfait exemple. Actuellement sur le Tour de Catalogne, le coureur de 36 ans vit le crépuscule d’une longue carrière.

Avec 14 ans de présence dans le peloton, le Néerlandais est un vieux briscard. Doyen avec Roy Curvers de la formation Sunweb, le coureur batave est l’équipier de luxe de Warren Barguil et Tom Dumoulin lors des grands Tours.

Des résultats qui contrastent avec le talent

À 36 ans, Laurens ten Dam a changé de statut depuis son arrivée chez Sunweb – (c) Sirotti

Coéquipier modèle, le hollandais apporte sa longue expérience à la jeune formation allemande (26 ans de moyenne d’âge). Avec 13 participation aux courses de trois semaines, l’homme, bon grimpeur, est même un élément indispensable du dispositif. « Si je n’avais pas Laurens ten Dam avec moi, j’aurais pris quinze minutes », avait même avoué Warren Barguil dans les colonnes de L’Équipe après l’étape pluvieuse du Tour de France 2016 vers Andorre Arcalis.

Le vétéran, qui a terminé 9e du Tour de France 2014, peine aujourd’hui à enchaîner les performances. En deux ans, le coureur de Zuidwolde n’aura connu qu’un top 10 d’un classement général, lors du Tour de Californie 2016.

Sur l’ensemble de sa carrière, la disette est encore plus significative. Seulement deux victoires professionnelles malgré des facilités indéniables lorsque la route s’élève et dans l’effort solitaire. De ternes résultats qui n’ébranlent pourtant la confiance de l’équipe World Tour allemande qui mise en grande partie sur l’ancien de Belkin pour accompagner ses leaders en montagne.

La malchance lui joue des Tours

Laurens ten Dam et le Tour de France, une relation tumultueuse – (c) Sirotti

Du côté de Rabobank, son ancienne équipe, on disait même de lui qu’il était dur comme la pierre. Et pour cause, Laurens ten Dam est un dur au mal, rarement épargné par la malchance. En 2011, il avait chuté lors de la Grande Boucle, tête première sur le goudron.

Bilan : de multiples plaies et une figure en sang. « J’ai toujours 25 points de sutures de moins que Johnny Hoogerland », avait-il ironisé au départ de la 15e étape au micro de la RTBF, en référence à son compatriote accidenté peu de temps avant.

Pas de quoi ébranler la motivation du Néerlandais : « J’ai déjà 35 ans et je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir aider mes équipiers. J’ai envie de tout donner encore un an », avait déclaré Laurens T’en Dam en 2015 à Cyclingnews.

Deux saisons plus tard, le coureur est toujours là, au courage. Si son avenir dans le peloton reste incertain, le rôle essentiel de Laurens ten Dam dans l’effectif Sunweb ne laisse que peu de place au doute : la retraite n’est sûrement pas pour tout de suite.

Nationalité :
Age : 37 ans
Equipe : Team Sunweb
À propos de Nathanaël Valla-Mothes 96 Articles
Etudiant en Master II Journalisme, Nathanaël est un passionné de cyclisme qui peut compter sur ses expériences dans les médias. Son atout principal ? Son court passé de cycliste amateur qui lui permet d'apporter son analyse, et de comprendre ce sport de l'intérieur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*