Publié le 31 mars 2017 à 21:32

Laurent Pichon : « L’équipe est dans une super spirale »

(c) Sirotti

De notre envoyé spécial à Vitré.

Laurent Pichon est intenable en ce début d’année 2017. Fort de deux succès avant cette troisième manche de Coupe de France à Vitré, le Finistérien débarquait l’esprit tranquille en Ille-et-Vilaine.

Il n’était pas annoncé favori au départ et pourtant, le pensionnaire de Fortuneo-Vital Concept a concrétisé le travail d’une équipe bretonne irrésistible ces dernières semaines. Par la même occasion, il se retrouve seul leader de la Coupe de France. À sa descente du podium, le vainqueur du jour s’est livré au micro du Grand Plateau.

Laurent, comment s’est décantée cette Route Adélie 2017 ?

C’est David Gaudu qui a lancé les hostilités à un tour et demi de l’arrivée. J’ai suivi. On s’est retrouvé avec Julien Simon, Cyril Gautier et Alo Jakin. Cyril ne roulait pas, car il protégeait Samuel Dumoulin, ce qui était logique. Cela me faisait un peu peur, mais avec Julien Simon et David Gaudu on a décidé de collaborer. Au final, ça l’a fait, c’est super, je n’en reviens pas.

Vous connaissiez bien ce circuit, pour y avoir déjà fait deux podiums…

Exactement, j’avais déjà fait deux fois deuxième, en 2010 et 2012. Jamais deux sans trois. C’est d’ailleurs mon troisième succès en quinze jours. C’est incroyable.

Après une parenthèse italienne réussie, Laurent Pichon a de nouveau triomphé ce vendredi – (c) Sirotti

La confiance engrangée a-t-elle joué un rôle ce vendredi ?

Oui, sans doute. Dans le final, je n’étais pas du tout stressé. Je me suis dit : « si ça va au bout, tant mieux ». J’ai aussi pu mettre la pression sur mes adversaires grâce aux victoires : ce n’était pas à moi de prendre les choses en main.

J’ai couru délivré et aujourd’hui, on a encore fait un belle course d’équipe. Nous sommes dans une super spirale. C’est aussi de bon augure pour la Coupe de France par équipes.

Qui plus est, vous gagnez en Bretagne, devant un public venu nombreux pour encourager particulièrement votre équipe…

Oui, devant ma famille, comme en Loire-Atlantique et devant une foule immense, un public de connaisseurs. C’est ma huitième année chez les professionnels, et c’est mon huitième séjour ici, j’y viens parce que l’ambiance y est très bonne.

Vous allez désormais viser un quatrième succès. L’idéal pour vous, ce serait qu’il intervienne sur quelle épreuve ?

Je ne sais pas. Ma course de cœur, c’est le Tro-Bro Léon, dans quinze jours. On va essayer de garder la forme jusque là, et de surfer sur cette dynamique. Si je gagne mon cochon là-bas, je serai très heureux (rires).

Serez-vous présent sur la Roue Tourangelle pour accroître votre avance en tête de la Coupe de France ?

Non, je vais me permettre un peu de repos ce week-end. La prochaine épreuve à laquelle je participerai sera le Circuit de la Sarthe, avant ce fameux week-end Tour du Finistère – Tro-Bro Leon.

Nationalité :
Age : 31 ans
Equipe : Fortuneo – Vital Concept
À propos de Florian Puche 80 Articles
Étudiant en histoire, Florian est passionné par le sport et en particulier le cyclisme et le rink-hockey. Ses semaines sont rythmées par les activités sportives en tout genre. Après des expériences de correspondant local sportif, il souhaite joindre l'utile à l'agréable en partageant les sujets qui lui tiennent à cœur sur Le Grand Plateau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*