Publié le 14 novembre 2017 à 19:54

Les cinq repères de Beaumont

(c) Wiggle

Mark Beaumont est ce qu’on pourrait appeler un écrivain du cyclisme. A califourchon sur son vélo, l’aventurier écossais écrit l’histoire de son sport à sa manière. Et le bonhomme a peut-être trop lu les romans de Jules Verne. A tel point qu’un jour lui est venu l’idée folle de tenter le tour du monde en 80 jours.

Le 18 septembre 2017, le pari est réussi. Mark Beaumont sera même arrivé en avance de deux jours sur son programme. Peu fier de fêter son exploit. le Phileas Fogg du vélo s’enivrait encore de ses dernières pérégrinations. Pour Le Grand Plateau, et en partenariat avec Wiggle, Mark Beaumont a figé dans le marbre cinq lieux mémorables de son périple. Et à l’heure d’ouvrir le carnet de route de son exploit sportif et humain, il se mue en guide.

Côte Ouest Norvégienne

Mark Beaumont a pu faire de drôles de rencontre sur sa longue route – (c) Wiggle

« Si vous partez de Trondheim et vous dirigez vers le nord jusqu’au cercle polaire, vous pourrez alors découvrir une péninsule, les îles Lofoten.

C’est tout simplement étonnant, vous avez des montagnes qui tombent dans l’océan et de belles routes qui longent la mer Fjords. Cet endroit est assez éloigné, mais si vous y allez pendant l’été vous aurez la lumière du jour pendant 24 heures. Vous pourrez également obtenir un vol bon marché au départ d’Oslo et emmener votre vélo vers le nord au milieu de nulle part.

Le meilleur moment pour partir est au milieu de l’été mais cela nécessite une certaine préparation au vu de la localisation. Il s’agit clairement de l’un de mes meilleurs souvenirs à vélo. Cela vaut vraiment le coup ».

La Terre de Feu

« Cet endroit se trouve dans le sud de l’Argentine. Si vous descendez en Argentine, vous avez la Pampa, qui compte plus de 3 000 km de prairies, ce qui peut paraître le plus ennuyeux au monde et incessamment venteux. Vous serez vite récompensé en descendant à Ushuaia à travers l’île de la Terre de Feu où vous avez des glaciers roulant vers l’océan. C’est le seul endroit dans le monde où vous verrez des glaciers descendent au niveau de la mer. Vous avez de nombreux lacs et arbres qui entourent cet environnement. Ushuaia est aussi appelé la fin du monde par ces habitants. C’est là que les bateaux partent en Antarctique. C’est juste l’un des plus beaux endroits avec également une excellente cuisine. Vous y trouverez de délicieux crabes et des vins locaux.

Je dirais que c’est une partie assez spéciale du monde qu’il faut visiter durant les mois de décembre/ janvier ».

L’Iran

Cabré sur sa machine, l’Écossais a traversé des décors de carte postale – (c) Wiggle

« De tous les pays que j’ai pu parcourir, je dirais que l’Iran a été l’un des plus accueillants et des plus intéressants. L’histoire de ce pays est très riche. C’est un endroit très différent de ce dont je m’imaginais auparavant. Je vous l’accorde, il est assez difficile d’entrer dans ce pays puisque vous devez obtenir votre VISA mais une fois que vous y êtes les gens sont extraordinairement accueillants. C’est juste un endroit qui vaut la peine de voir pour vous faire votre propre idée et en tirer un propre avis plutôt que de lire la presse. J’ai dormi dans des mosquées la plupart des nuits, c’est comme faire du vélo à travers l’Angleterre et savoir que tu peux dormir dans n’importe quelle église du pays.

J’ai adoré parce qu’il a réinitialisé mes attentes à ce que le pays ressemblait vraiment. Les paysages deviennent de plus en plus déserts et arides lorsque vous vous dirigez vers le Sud. Les frontières les plus sauvages se situent du côté de la frontière sud-est à proximité du Pakistan et de l’Afghanistan mais je ne vous recommanderais pas de passer trop près de ces frontières ces jours-ci !

Dans le Nord, vous avez Tiran qui est plus montagneux, puis dans le Nord-Ouest, c’est beaucoup plus vert, roulant et luxuriant mais il y est fait assez chaud. Impossible de pédaler dans cette zone en plein milieu de l’été ».

Le Nord de l’Ecosse

« Il y quelques années a été nommé « The North Coast 500 » de la ville d’Inverness jusqu’à celle de John O’Groats. Le Royaume-Uni avait besoin de quelque chose de différent du parcours déjà connu entre Lands End – John O’Greats.

On m’a alors demandé il y quelques années de monter sur mon vélo et d’estimer un temps entre Inverness et John O’Groats.

J’ai parcouru les 840 kilomètres en 37 heures en réalisant dans le même temps un coup de pub. C’est une route piquante, je n’essayerais pas nécessairement de le faire sans effectuer d’arrêt mais c’est incroyablement beau. A l’Ouest, vous pourrez observer de nombreuses îles dont notamment les « Skyes » et les Hébrides Extérieures (« Outer Hebrides »).  Tout au long de ce parcours, vous pourrez aussi choisir de vous arréter visiter des monuments iconiques comme John O’Groats.

Ce sont quelques-unes des routes les plus silencieuses au Royaume-Uni, donc idéales pour faire du vélo. À maintes reprises, the « Applecross Pass » a été voté comme la meilleure montée du Royaume-Uni. Bref, des endroits idylliques pour un cycliste passionné ».

Mark Beaumont a atteint son but: faire le tour du monde en moins de 80 jours ! – (c) Wiggle

Les Apennins (« Appennino »)

« Ce fût une de mes promenades préférées lorsque j’étais adolescent. J’étais sur mon vélo à dévaler les routes de la Sicile en Italie à Innsbruck en Autriche essentiellement sur la longueur de l’Italie c’est-à-dire sur les montagnes Les Apennins. Si vous êtes quelqu’un qui aime l’aventure, la découverte culinaire et le partage des cultures avec deux zones climatiques complètement différentes, l’Italie a tout pour vous séduire.

Vous commencez par rouler et grimper autour du volcan l’Etna mais il fait très chaud alors vous commencer à rouler vers la Toscane et Monte Cassino ainsi que tous ces magnifiques endroits pour ensuite finir par une belle montée sur le chemin du Grand St Bernard vers l’Autriche. C’est un pays stupéfiant à découvrir de la tête au pied.

Beaucoup de gens se rendent à Lands End jusqu’à John O’Groats et je leurs dis toujours qu’il y a des itinéraires beaucoup plus intéressants si vous voulez effectuer 1000 miles (1600 kilomètres). Par exemple, il faut 1300 miles pour parcourir la longueur de l’Italie en provenance de la Sicile. Je ne cesse de répéter aux gens, s’ils ont quelques semaines devant eux, essayez de vous procurer un vol bon marché vers un lieu en Europe et imaginez où vous pouvez aller en y découvrant une culture et en dégustant du vin local ».

Rédigé par Mark Beaumont

À propos de Mathieu Roduit 222 Articles
Étudiant en licence d'information et de communication, Mathieu a déjà mis un pied dans le monde du journalisme. Pigiste sportif dans plusieurs quotidiens en Suisse, il possède de nombreuses cordes à son arc. Ce cycliste amateur a fait de la petite reine son domaine. Mathieu a cofondé Le Grand Plateau.

1 Commentaire

  1. Lui est venuE l’idée…
    norvégienne et pas Norvégienne.
    La mer Fjords n’existe pas.
    De drôles de rencontreS…
    Des glaciers des descendAnt…
    Par Ses habitants…
    « Qu’il faut voir » ou « qui vaut la peine d’être vu ». Pas un mélange des deux.
    « mes attentes à ce que le pays ressemblait vraiment »… Peut-être faudrait-il écrire français.
    nord, nord-ouest, c’est comme sud-est : pas de majuscule. Il ne suffit pas de coller les propos du sportif dans Google Traduction pour se prétendre journaliste.
    Arrêter, et non arréter.
    John O’Groats est un village, ou une personne, mais pas un monument.
    Ce fut, et pas ce fût.
    Vous commencez, et pas vous commencer.
    Je leur dis, et pas je leurs dis.

    Cet « article » est-il une preuve évidente de votre incompétence, ou est-ce un sabotage volontaire d’un site que vous avez foutu en l’air ?
    Scandaleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*