Publié le 23 mars 2017 à 17:27

Nacer Bouhanni prive Davide Cimolai du doublé

© Sirotti

La neige s’est invitée à la fête catalane. Alors que 194 kilomètres étaient au programme du jour, le départ a dû être déplacé d’une soixantaine de kilomètres, les acteurs du Tour de Catalogne s’étant réveillés sous la neige ce jeudi matin.

Dernière chance des sprinteurs, cette 4e étape est revenue à Nacer Bouhanni, relativement facile dans le final. Malgré une dernière difficulté proche de l’arrivée, le sprinteur français s’est défait d’un Davide Cimolai à la stratégie présomptueuse.

Une deuxième chance pour les sprinteurs

Les équipes Cofidis et Lotto Soudal ont rapidement condamné les cinq attaquants – © @VoltaCatalunya

C’est finalement après un périple en voiture que le peloton s’est élancé de La Seu d’Urgeil, une petite ville proche d’Andorre, et sous un timide rayon de soleil. Espérant que ce changement de programme permette à l’échappée du jour de tromper la vigilance du peloton, cinq hommes ont pris la poudre d’escampette.

Mais André Greipel et Nacer Bouhanni avaient une revanche à prendre sur Davide Cimolai et ne pouvaient pas se permettre de laisser passer cette occasion. Le match entre les principaux sprinteurs ayant débuté avant même la dernière heure de course, ce quintette a bien vite été fixé sur son sort.

Movistar tente de piéger Tejay van Garderen

Dans le Turo del Puig, dernière difficulté de la journée, les équipes ne comptant pas de grand sprinteur tentent de déjouer les plans des grosses cuisses. Romain Bardet et Dan Martin tentent notamment de bousculer le scénario établi.

Mais c’est de Marc Soler que vient l’attaque décisive. Le jeune espoir espagnol emmène dans son sillage son leader Alejandro Valverde, ainsi que Chris Froome et David Gaudu. Revu à cinq bornes du but, ce quatuor n’a néanmoins pas pu inquiéter les finisseurs.

Nacer Bouhanni prend sa revanche

À deux kilomètres de la ligne, Arthur Vichot prend les choses en main. Un peu tôt sans doute pour pouvoir lancer Davide Cimolai à la perfection. L’Italien est contraint de lancer le sprint de loin, ce qui profite à Nacer Bouhanni, bien calé dans sa roue.

Le sprinteur de la Cofidis, battu lundi à Calella, tient sa deuxième victoire de la saison. Vainqueur facile ce jeudi, le Vosgien continue de se rassurer après un début d’année en demi-teinte. Il devra maintenant se coltiner trois étapes de montagne où il n’aura rien à jouer, avant de viser d’autres objectifs plus accessibles à ses qualités.

Llívia – Igualada
1Nacer BOUHANNICofidis, Solutions Crédits3h04'27''
2Davide CIMOLAIFDJm.t.
3Daryl IMPEYOrica-Scottm.t.
4Alexander EDMONDSONOrica-Scottm.t.
5Dion SMITHWanty – Groupe Gobertm.t.
6Pieter SERRYQuick-Step Floorsm.t.
7Enrico GASPAROTTOBahrain Merida Pro Cycling Teamm.t.
8Petr VAKOCQuick-Step Floorsm.t.
9José Joaquín ROJASMovistarm.t.
10Bauke MOLLEMATrek – Segafredom.t.
À propos de Cyprien Bricout 226 Articles
Étudiant en histoire et science politique à Nice, Cyprien a pour ambition de devenir journaliste. Enrichi de diverses expériences dans des médias web et radio, il a co-fondé le Grand Plateau. En passionné de cyclisme - et plus généralement de sport - qu'il est, Cyprien a placé de grands espoirs dans ce projet, qui incarne sa vision de ce que doit être le journalisme sportif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*