Publié le 14 mai 2017 à 17:00

Nairo Quintana frappe un premier coup et enfile le maillot rose

© Sirotti

À la suite d’une ascension de l’Etna plutôt décevante, du moins sans grandes manœuvres et sans écarts entre les favoris, le Blockhaus devait effectuer une première sélection et montrer les forces en présence.

Après une première partie d’étape plate, pendant laquelle l’échappée devait se constituer, les coureurs arrivaient dans les premiers contreforts de la chaîne des Apennins, avant l’ascension finale du Blockhaus, la seule répertoriée du jour, un col de 13 kilomètres à 9% de moyenne.

Tout était alors réuni pour assister à une belle bagarre entre les favoris au terme des 139 kilomètres du jour. Le meilleur grimpeur présent, Nairo Quintana, faisait d’ailleurs figure de favori du jour.

La Cannondale-Drapac fait parler d’elle

Pierre Rolland et les Américains de la Cannondale se sont illustrés en début de course, un peu malgré eux – © Sirotti

Les réussites récentes des échappées de ce Giro incitent de nombreuses formations à vouloir placer un ou plusieurs hommes dans le bon coup. Un premier groupe d’une dizaine de coureurs finit par se former et creuser un écart. Parmi eux, Luis Leon Sanchez (Astana), Omar Fraile (Dimension Data) ou Matteo Montaguti (AG2R La Mondiale).

Problème, aucun Cannondale-Drapac ne figure à l’avant. Pierre Rolland, qui avait fait le choix discutable de se relever tôt lors des étapes précédentes tente alors une sortie à contretemps, accompagné du Polonais Tomasz Marczynski (Lotto Soudal) et de Sacha Modolo (UAE Abu Dhabi).

Or, devant le groupe de tête n’a aucune envie de voir rentrer le Français, qui ferait ainsi figure de meilleur escaladeur du groupe. Les vert et noir embrayent alors en tête du peloton, pour mettre la pression à la tête de course. Ce qui fonctionne, car le trio opère la jonction après quelques kilomètres de poursuite.

Une dernière ascension mouvementée

Malheureusement pour les courageux, les Cannondale ont permis au peloton de rester à bonne distance et les Movistar prennent la suite des opérations. Il semble alors fort peu probable que les fuyards puissent se jouer la victoire.

L’équipe de Nairo Quintana opère un fort tempo et les échappés sont repris avant même les premières pentes du Blockhaus. À quatorze kilomètres du terme, une moto dangereusement stoppée sur la chaussée entraîne la chute de Wilco Kelderman, qui emmène avec lui Adam Yates, Mikel Landa et Geraint Thomas.

Le second reste longtemps au sol, et le premier est durement touché. Les Sky pourront regretter cet incident qui leur a peut-être fait perdre le Giro. La Movistar ne faiblit pas, et les coureurs lâchent les uns après les autres, tandis qu’Adam Yates ne réussit pas à rentrer. À 9 kilomètres du terme, Bob Jungels craque : le maillot rose va changer d’épaules.

Nairo Quintana s’empare du Blockhaus, Thibaut Pinot épate

Il ne reste alors plus qu’une dizaine de coureurs à résister au train d’enfer de Winner Anacona. Tejay Van Garderen, Ilnur Zakarin, Steven Kruijswijk sont tour à tour en difficulté. C’est le moment que choisit Nairo Quintana pour placer une première banderille.

Seuls Thibaut Pinot et Vincenzo Nibali, dans une position peu orthodoxe, parviennent à emboîter le pas au Colombien. Après de multiples à-coups, le Colombien parvient à décrocher ses adversaires.

Derrière, le Français fait le travail et parvient à distancer Nibali, qui se fait même reprendre et déposer par Tom Dumoulin et Bauke Mollema. Ces deux hommes, dans le dur lors des premières offensives, parviennent d’ailleurs à raccrocher le wagon Pinot.

Cela profite à Nairo Quintana, qui, s’il n’a pas plié le Giro, a démontré sa supériorité dans les pourcentages les plus difficiles. Il remporte au sommet du Blockhaus sa première victoire d’étape sur ce Tour d’Italie, en devançant Thibaut Pinot et Tom Dumoulin de 24 secondes. Suivant Mollema, et Nibali, l’un des perdants du jour, avec les victimes de la chute. Nairo Quintana se pare aussi de rose, au grand désespoir de Jungels, qui a complètement craqué.

Montenero di Bisaccia – Blockhaus
1Nairo QUINTANAMovistar3h44'51''
2Thibaut PINOTFDJ+ 24''
3Tom DUMOULINTeam Sunwebm.t.
4Bauke MOLLEMATrek – Segafredo+ 41''
5Vincenzo NIBALIBahrain Merida Pro Cycling Team+ 1'00''
6Domenico POZZOVIVOAG2R La Mondiale+ 1'18''
7Tanel KANGERTAstana Pro Team+ 2'02''
8Ilnur ZAKARINTeam Katusha – Alpecin+ 2'14''
9Sébastien REICHENBACHFDJ+ 2'28''
10Davide FORMOLOCannondale-Drapac Pro Cycling Team+ 2'35''
À propos de Vincent Prono 87 Articles
Étudiant en licence d'Histoire à Rennes, Vincent est un grand passionné de sport et notamment de cyclisme. Après avoir vécu quelques expériences dans des médias sportifs, il prend part avec excitation à l'aventure du Grand Plateau, avant tout pour le plaisir de partager informations et analyses sur la petite reine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*