Publié le 21 janvier 2017 à 15:01

Odd Christian Eiking, un Viking au grand avenir

(c) Sirotti

L’équipe FDJ prend des airs de Scandinavie en 2017. Trois coureurs suédois et norvégiens garnissent en effet les rangs de la formation de la loterie. Du jamais vu !

Parmi eux, Odd Christian Eiking, un Viking de Stord, dans le nord-ouest de la Norvège. Jeune, discret, Eiking arpente les pelotons depuis quatre saisons. Ses débuts professionnels, il les a faits du côté du Team Joker, une équipe continentale norvégienne.

Pour le jeune homme, le choix du vélo s’est pourtant fait sur le tard. À 10 ans, il enfourchait sa première bicyclette. Mais, dans un pays où le ski de fond est roi, il s’essaie à la discipline nordique en parallèle. Dans une interview à Café Roubaix, il reconnaît s’être consacré plus sérieusement au cyclisme à l’âge de 14-15 ans.

Des débuts professionnels discrets

Sur sa première Vuelta, Odd Christian Eiking a plutôt joué les équipiers – (c) Sirotti

Comme nombre de coureurs du Nord, Odd Christian Eiking se distingue par sa résistance physique et sa capacité à enchaîner les difficultés. « J’apprécie les courses plus difficiles, raconte-t-il ainsi. Mais il y a encore des choses sur lesquelles je dois travailler ».

Le contre-la-montre notamment reste son talon d’Achille. Sauf lorsque celui-ci est en côte, comme sur le Tour du Val d’Aoste 2014, épreuve où il termine au second rang du général.

Une saison 2015 prometteuse, un titre de champion de Norvège espoirs et une 6e place à l’Artic Race à la clé, et voilà Odd Christian Eiking courtisé par les plus grands.

Les Français de la FDJ notamment lui font les beaux yeux depuis le début de la saison. Eiking ne peut résister et, en juin 2015, il paraphe son premier contrat en World Tour. En 2016, il arbore les couleurs bleue et blanche dans un anonymat presque complet.

Un avenir prometteur

Eiking a avoué son faible pour le Tour de Lombardie – (c) Sirotti

Durant sa première saison au plus haut niveau, Odd Christian Eiking décroche néanmoins deux tops 5 de courses par étapes, toutes norvégiennes. Hors de ses terres, le Viking peine encore à hisser la grande voile. Sur sa première Vuelta, il a ainsi dû se cantonner à un rôle d’équipier.

Cette saison, l’homme de 22 ans a choisi de faire une rentrée précoce, lors du Tour Down Under. Relativement discret dans les premières étapes, il reste néanmoins au contact des meilleurs, lorsque la route s’élève. En veut pour preuve sa 14e place sur l’étape-reine de Willunga Hill.

Odd Christian Eiking a beau rester dans l’ombre de ses leaders, le talentueux cycliste ne devrait pas tarder à se forger un nom dans le milieu. Thor Hushvod, Alexander Kristoff, Edvald Boassen Hagen peuvent être sereins : l’avenir du cyclisme norvégien a un nom, Eiking. Mais celui-ci, c’est dans les ascensions qu’il devrait faire parler de lui.

Nationalité :
Age : 22 ans
Equipe : FDJ
À propos de Mathieu Roduit 221 Articles
Étudiant en licence d'information et de communication, Mathieu a déjà mis un pied dans le monde du journalisme. Pigiste sportif dans plusieurs quotidiens en Suisse, il possède de nombreuses cordes à son arc. Ce cycliste amateur a fait de la petite reine son domaine. Mathieu a cofondé Le Grand Plateau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*