Publié le 11 février 2017 à 18:21

Romain Bardet et Thibaut Pinot, s’éviter pour mieux s’affronter ?

(c) A.Broadway/ASO

L’espoir de voir un Français porter le maillot jaune sur les Champs Elysées repose sur les épaules de Thibaut Pinot et de Romain Bardet. Les deux athlètes sont d’ailleurs souvent confrontés, comparés, voire considérés comme des rivaux.

Certes, ils ne sont pas de la même équipe et ne se battent donc pas pour les mêmes couleurs. Mais ils restent Français et l’attente de voir l’un deux sur la plus haute marche du podium de la Grande Boucle se fait sentir. Mais si les deux coureurs tricolores respectent leur programme, ils ne s’affronteront pas avant ce fameux Tour de France.

Des programmes divergents

Thibaut Pinot jouera un top 5 sur le Giro d’Italia pour sa première participation – © Elise Chauveau/Le Grand Plateau

Thibaut Pinot a choisi de privilégier le Giro cette année, après un échec sur le dernier Tour. Il rêve de courir cette course, de gravir les montagnes italiennes et de revêtir un maillot rose salvateur. Pour s’y préparer, le Franc-Comtois a prévu de prendre part à l’habituel Tirreno-Adriatico, mais aussi au Tour des Alpes, une autre nouveauté pour lui.

Pour le moment, aucune course de l’Hexagone ne figure à son agenda, bien qu’il soit possible qu’il dispute le Critérium du Dauphiné avant de rejoindre Düsseldorf début juillet.

Romain Bardet avait également songé à une participation au Tour d’Italie, avant de se raviser. Pour lui, il s’agira de se construire une forme optimale durant les six premiers mois de l’année. Cela passera par Paris-Nice, le Tour du Pays Basque et le Tour de Romandie, où le grand absent ne sera autre que… Thibaut Pinot.

Deux approches différentes pour les deux Français, qui pourraient leur permettre de grandes et belles choses. Mais cet éloignement ne leur permettrait-il pas de faire retomber la pression qui pèse sur leurs épaules?

Des destins liés

Depuis quelques années, les routes des deux favoris du public bleu-blanc-rouge se sont souvent croisées. On se souvient de l’arrivée à Mende de la quatorzième étape du Tour de France 2015, lorsque Steven Cummings les avait surpris en posant une attaque alors qu’ils se regardaient. Romain Bardet et Thibaut Pinot s’étaient également affrontés lors de la sixième étape du Critérium du Dauphiné, à Mende encore une fois. Ce jour-là, c’est le coureur de la FDJ qui avait réussi à lever les bras.

Tous deux sont montés une fois sur le podium à Paris. À cinq mois du prochain rendez-vous estival, la question d’une possible victoire de la part de l’un d’eux revient avec insistance. Cet enjeu anime le public hexagonal et représente sans doute un défi pour les deux hommes. Être le successeur de Bernard Hinault, dernier vainqueur tricolore en date, plus de 30 ans après son cinquième et dernier sacre, est l’objectif d’une carrière.

À propos de Elise Chauveau 23 Articles
Savoyarde et étudiante à l'académie de l'école de journalisme de Lille, Elise a l'ambition de devenir journaliste sportive. Photographe et passionnée de cyclisme, elle apporte une touche féminine à ce projet qu'elle affectionne particulièrement du haut de ses 18 ans.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*