Publié le 4 avril 2017 à 19:31

Romain Feillu, capitaine d’une équipe Auber 93 en nette progression

© Sirotti

De notre envoyé spécial à Vitré.

Comme un symbole, c’est lui qui a émergé du bus en premier. Histoire de passer quelques minutes avec sa famille, bien sûr, mais aussi de prendre la température d’un rendez-vous qu’il connaît bien, puisqu’il levait les bras sur cette Route Adélie en 2015. Sa dernière victoire majeure.

Cela n’empêche pas Romain Feillu d’être encore aujourd’hui le meneur naturel de son équipe. En difficulté sur le plan sportif jusqu’à la mi-mars, le vécu du coureur de 32 ans lui apporte sans nul doute une certaine aura, et l’expérience manquante dans une formation qui a toujours misé sur la jeunesse.

Avant de s’élancer sur le rendez-vous vitréen, le natif de Châteaudun a apporté au Grand Plateau son éclairage sur sa situation personnelle et la progression des bleus de HP BTP-Auber93.

Une forme ascendante

Les jambes n’étaient pas au rendez-vous sur l’Étoile de Bessèges pour Romain Feillu – © Sirotti

Si le début de saison de Romain Feillu a été si compliqué, les pépins physiques l’expliquent : ″On a trouvé ce que j’ai. J’ai fait une rechute de la toxoplasmose que j’avais eue en 2008. Ce n’est évidemment pas l’idéal mais les sensations reviennent sur quelques courses », narrait celui qui attaque sa onzième saison professionnelle.

Une carrière déjà bien entamée, que le Dunois résume de la manière suivante : « Il y a eu des hauts et des bas, avec des maladies qui m’ont un peu pénalisé. Mais je me fais toujours plaisir, c’est ce qui me pousse à continuer ».

Parmi les accomplissements majeurs du coureur, le port du maillot jaune sur le Tour de France, le gain d’un Tour de Grande-Bretagne ou encore une belle collection d’épreuves françaises, comme le Tour de Picardie, Paris-Bourges ou les Boucles de l’Aulne. Un passage difficile en World Tour, chez les Néerlandais de Vacansoleil, restera sans doute en travers de la gorge de l’Eurélien.

Néanmoins, Feillu a retrouvé le goût d’un top 10 depuis cet entretien, sur la Roue Tourangelle, et se plaît à courir sous les couleurs franciliennes : « Il y a moins de pression dans une plus petite équipe, ça me convient bien », affirme celui qui n’hésite d’ailleurs pas à fréquenter les courses amateurs, sa présence sur les Boucles Guégonnaises le prouvant.

Auber 93 se distingue

Petite équipe sur le papier, certes, mais le début de saison des protégés de Stéphane Javalet laisse entrevoir un bel avenir. La Roue Tourangelle, justement, a permis à Flavien Dassonville et à la formation francilienne de retrouver un succès qui n’avait plus été acquis depuis presque un an et une victoire de l’Estonien Alo Jakin sur une étape du Circuit des Ardennes.

20 ans au compteur, le jeune Damien Touzé s’est payé le luxe de porter un maillot distinctif à Bessèges – © Sirotti

Mais si l’on dit que seule la victoire est belle, les hommes de Seine-Saint-Denis retiennent sans doute d’autres satisfactions. Ainsi le jeune Damien Touzé a squatté les premiers rangs de chaque épreuve qu’il a disputée en mars. Anthony Maldonado, David Menut et Alo Jakin sont tous trois entrés dans les cinq premiers d’une épreuve de classe 1 en 2017.

Une belle performance collective qui donne forcément des idées. D’ailleurs, quand on le questionne sur ses objectifs, Romain Feillu répond d’abord par la première personne du pluriel : « Nous avons la Coupe de France par équipes qui est importante », martèle le Dunois.

Un collectif dont il est l’un des « conseillers », comme il le dit lui-même : « J’ai l’avantage d’avoir de l’expérience, de connaître les courses. Il faut apprendre à des jeunes un peu foufous à canaliser leur énergie, des choses comme ça, car il y a de forts potentiels dans l’équipe. D’autres moins jeunes, mais nouveaux chez les pros, comme Kévin Le Cunff sont également intéressants à coacher », explique le sprinteur.

Un mélange de fougue et de retenue, savamment dosé, et qui fonctionne. Méfiance, HP BTP-Auber93 se met en marche vers les manches de Coupe de France.

Nationalité :
Age : 33 ans
Equipe : HP BTP – Auber93
À propos de Vincent Prono 87 Articles
Étudiant en licence d'Histoire à Rennes, Vincent est un grand passionné de sport et notamment de cyclisme. Après avoir vécu quelques expériences dans des médias sportifs, il prend part avec excitation à l'aventure du Grand Plateau, avant tout pour le plaisir de partager informations et analyses sur la petite reine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*