Publié le 11 mai 2017 à 17:22

Silvan Dillier s’impose à Terme Luigiane

© Sirotti

Membre d’une échappée de cinq coureurs, le Suisse Silvan Dillier, vingt-six ans, a remporté la 6e étape du Tour d’Italie ce jeudi à Terme Luigiane. Le coureur de l’équipe BMC a résisté, dans les derniers mètres, au Belge Jasper Stuyven, et s’adjuge la plus belle victoire de sa carrière. Bob Jungels, lui, conserve le maillot rose.

Silvan Dillier n’avait encore jamais gagné en World Tour, sur le circuit principal du cyclisme. Jusqu’ici, son palmarès se résumait à une victoire finale sur le Tour de Normandie, deux titres de champion de Suisse du chrono et des étapes sur l’Arctic Race of Norway et le Tour d’Alberta. Il faut maintenant y ajouter un succès sur le Giro.

Une échappée de cinq coureurs

Tracée entre Reggio Calabria et Terme Luigiane, le long de la côte Tyrrhénienne, la 6e étape de ce Giro était promise aux baroudeurs/puncheurs. Le parcours, qui ne présentait aucune grande difficulté à première vue, offrait toutefois aux coureurs un final escarpé pour arriver en haut de la station thermale de Calabre, où Laurent Jalabert (en 1999) et Stefano Garzelli (2003) s’étaient imposés par le passé.

L’échappée du jour avait toutes ses chances d’aller au bout, ce jeudi matin, lorsque s’est élancée l’étape. Mais la lutte pour sortir du peloton n’a duré qu’une vingtaine de kilomètres. Trois hommes, rapidement rejoints par deux autres, ont flairé le bon coup : Lukas Pöstlberger (Bora-hansgrohe), le premier leader de l’épreuve, Jasper Stuyven, Mads Pedersen (Trek-Segafredo), Simone Andreetta (Bardiani-CSF) et Silvan Dillier (BMC).

Ils compteront jusqu’à neuf minutes d’avance sur un peloton emmené par les formations Wilier Triestina et Cannondale-Drapac. L’équipe Quick-Step Floors de Bob Jungels, elle, est restée en retrait une bonne partie de la journée.

Stuyven n’est pas passé loin

La physionomie de la course n’a plus changé, ensuite, jusqu’aux trente derniers kilomètres et une légère accélération du groupe maillot rose. Il était trop tard pour espérer se disputer la victoire d’étape, promise à l’un des cinq de devant. Jasper Stuyven est le premier à attaquer, à un peu plus de deux kilomètres de l’arrivée. Dillier et Pöstlberger sont les seuls à pouvoir l’accompagner.

Le trio se présente ensemble sous la flamme rouge, avec un dernier kilomètre en bosse (certains passages à 8%) comme juge de paix. Le coureur suisse, premier à lancer le sprint, parvient à résister jusqu’au bout au retour de Stuyven, qui s’incline de justesse. Pöstlberger complète le podium de l’étape.

Réglé par le Canadien Michael Woods (Cannondale), le peloton est lui arrivé groupé. Il n’y a donc pas de changement au classement général. Le Luxembourgeois Bob Jungels conserve sa tunique rose, qu’il devrait pouvoir porter (au moins) jusqu’à dimanche et l’arrivée au Blockhaus.

Reggio Calabria – Terme Luigiane
1Silvan DILLIERBMC Racing Team4h58'01''
2Jasper STUYVENTrek – Segafredom.t.
3Lukas PÖSTLBERGERBora-hansgrohe+ 12''
4Simone ANDREETTABardiani – CSF+ 26''
5Michael WOODSCannondale-Drapac Pro Cycling Team+ 39''
6Adam YATESOrica-Scottm.t.
7Wilco KELDERMANTeam Sunwebm.t.
8Bob JUNGELSQuick-Step Floorsm.t.
9Bauke MOLLEMATrek – Segafredom.t.
10Geraint THOMASTeam Skym.t.
À propos de Sam Myon 15 Articles
Étudiant en journalisme sur Paris, Sam s'est rapidement pris de passion pour le sport. Après plusieurs expériences dans des médias sportifs, il a souhaité se joindre à l'équipe du Grand Plateau pour partager son amour du vélo.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*