Publié le 12 mars 2017 à 16:20

Thibaut Pinot bute sur Peter Sagan dans le mur de Fermo

© Sirotti

L’étape-reine du Terminillo a creusé des écarts difficilement rattrapables pour les battus du jour. Néanmoins, le profil denté de la 5e étape offrait à ces derniers une possibilité de se racheter. Si la première place de Nairo Quintana paraissait d’emblée inatteignable, le top 10 était susceptible d’être modifié à Fermo.

Se glissant parmi les meilleurs grimpeurs, Peter Sagan a bien résisté pour atteindre le sommet du mur final dans les premières positions. De loin le plus rapide au sprint, le Slovaque a devancé Thibaut Pinot, qui passe à côté de sa deuxième victoire de la saison.

Un début d’étape mouvementé

Le début de course fut animé par de nombreuses attaques mais ce n’est qu’après une heure de course qu’une échappée se dessine avec onze coureurs. Les hommes compteront jusqu’à cinq minutes d’avance sur le peloton.

Alors que les coureurs approchent des dernières difficultés, Bob Jungels passe à l’offensive, suivi par trois autres hommes. Mais le peloton ne l’entend pas de cette oreille et revient sans mal sur les coureurs de tête.

La fin d’étape est taillée pour les grimpeurs-puncheurs et ceux-ci l’ont bien compris. Les spectateurs assistent donc à des offensives visant à déstabiliser Nairo Quintana, leader de l’épreuve. C’est pourquoi Rui Costa ou encore Roman Kreuziger ont mis les bouchées doubles.

Nairo Quintana une nouvelle fois au-dessus du lot

Dans les 10 derniers kilomètres, les attaques continuent de perturber le peloton. Tejay van Garderen parvient à s’isoler en tête de course mais voit Luis Leon Sanchez prendre sa roue. Le duo d’attaquants voit le paquet revenir à courte portée au pied du mur de Fermo.

Thibaut Pinot tente sa chance pour piéger Quintana mais se fait contrer par le Colombien. Sans montrer le moindre soupçon de difficulté, le leader de la Movistar s’adjuge une petite marge mais décide de temporiser. Un groupe d’une quinzaine d’éléments se reforme, avec en particulier Peter Sagan, qui paraît le mieux armé en cas d’explication groupée.

Tapi dans l’ombre, le Slovaque attend son heure. À 200 mètres du sommet, il produit son effort et remonte immédiatement en tête. Thibaut Pinot a beau s’accrocher dans sa roue, la pointe de vitesse du champion du monde ne lui permet pas de lever les bras.

Peter Sagan confirme la bonne condition démontrée deux jours plus tôt à Montaldo di Castro. À une semaine de Milan-San Remo, le leader de Bora-hansgrohe s’annonce comme un favori naturel.

Rieti – Fermo
1Peter SAGANBora-hansgrohe5h00'05"
2Thibaut PINOTFDJm.t.
3Primož ROGLIČTeam LottoNL – Jumbom.t.
4Geraint THOMASTeam Skym.t.
5Bauke MOLLEMATrek – Segafredom.t.
6Rigoberto URANCannondale-Drapac Pro Cycling Teamm.t.
7Tom DUMOULINTeam Sunwebm.t.
8Nairo QUINTANAMovistarm.t.
9Rohan DENNISBMC Racing Teamm.t.
10Simon ŠPILAKTeam Katusha – Alpecin+ 6"
À propos de Jamison Lins 20 Articles
Étudiant en Master 1 de journalisme à l’Université Libre de Bruxelles, Jamison est un mordu de sport et plus particulièrement de cyclisme. Le cyclisme pour lui ? C’est une religion comme pour de nombreux compatriotes. Au niveau expérience, il est passé par La Dernière Heure/Les Sports et la RTBF Sport. Désormais, il se lance dans une nouvelle aventure avec Le Grand Plateau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*