Publié le 15 janvier 2017 à 12:00

Un maillot ocre toujours autant convoité

(c) Sirotti

Comme chaque année, le Tour Down Under sera la première course World Tour de la saison. Et comme chaque année, quelques leaders seront au départ de l’épreuve australienne. Parmi eux, il y aura des habitués, mais également des coureurs qui manquent d’expérience sur cette épreuve. Petit point sur les forces en présence pour la course au maillot ocre.

Les Australiens à domicile

Le Tour Down Under va-t-il enfin sourire à Richie Porte ? – (c) Sirotti

Qu’ils aient déjà reporté le Tour Down Under ou non, certains coureurs ont déjà joué la gagne à plusieurs reprises. Évidemment, les plus actifs d’entre eux sont les locaux. Ainsi, Simon Gerrans, Rohan Dennis et Richie Porte cumulent à eux seuls sept podiums. Le coureur de l’équipe Orica-Scott sera en lice pour une cinquième victoire et sera donc l’homme à battre.

Rohan Dennis et Richie Porte, aujourd’hui coéquipiers chez la BMC Racing Team, semblent plus forts que Gerrans sur le papier. Mais même si le premier a remporté l’épreuve il y a deux ans, il sera difficile de lutter contre l’expérience de Gerrans sur ce parcours compliqué, mais pas réservé aux grimpeurs pour autant.

Différents prétendants pour le podium

D’autres hommes seront en lice contre ces trois-là, dont le coéquipier de Gerrans, Esteban Chaves. Le vainqueur du Tour de Lombardie découvrira l’épreuve, mais il a toutes les qualités pour pouvoir prétendre à la victoire. Le scénario de course doit encore déterminer qui de Gerrans ou du Colombien sera le leader d’Orica-Scott.

Tom Jelte Slagter est l’un des cinq anciens vainqueurs présents sur l’édition 2017 – (c) Sirotti

Les Néerlandais seront également à surveiller, avec Tom Jelte Slagter, qui fait son retour après sa victoire en 2013. En baisse de régime depuis, il pourra se relancer sur cette épreuve où il peut viser le podium. Robert Gesink et Wilco Kelderman pourront quant à eux espérer un top 5, voire un podium. Ils restent tous les deux sur une sixième place, en 2014 et 2013.

Les coureurs du Team Sky seront aussi des prétendants au podium. Geraint Thomas et Sergio Henao ont déjà terminé sur la troisième marche du podium, respectivement en 2013 et en 2016. Parfois leaders l’an dernier chez Sky, les deux savent donc parfaitement comment jouer le podium auquel ils peuvent tous deux prétendre. Avec sept participations contre une seule pour Henao, le Gallois aura peut-être un avantage.

Pour le podium (et donc potentiellement la victoire), il faudra également compter sur Diego Ulissi, qui sera présent pour la troisième fois, trois ans après sa troisième place. Son coéquipier chez UAE Abu Dhabi, Louis Meintjes, a également le profil pour jouer un podium, même s’il n’a couru le Tour Down Under qu’une fois, l’an dernier.

Attention aux surprises

Si le top 5 sera probablement trusté par les coureurs cités précédemment, il faudra surveiller d’autres concurrents. La paire d’AG2R La Mondiale, Domenico Pozzovivo et Jan Bakelants, compte déjà trois tops 10. Pour leur 3e participation, ils devraient réitérer, mais reste à savoir à quelle position. Même schéma pour Tiago Machado (Katusha-Alpecin), 3e en 2012 et 9e en 2013, qui courra en Australie pour la cinquième fois.

Comme Slagter en 2013, le jeune Petr Vakoc a le profil pour créer la surprise – (c) Sirotti

Il faudra également garder un œil sur Luis Leon Sanchez, qui compte huit participations pour deux deuxièmes places et une victoire (en 2005).

À noter également, la présence de Petr Vakoc, qui a déclaré viser une victoire d’étape pour sa deuxième participation, ou encore celle de Jarlinson Pantano, 9e en 2015. Ancien membre du top 10, Gorka Izagirre peut y prétendre à nouveau en 2017.

Petite particularité au sein de l’équipe Bora-hansgrohe : si Peter Sagan fera son retour sur l’épreuve australienne après sa seule participation en 2010, il ne sera pas leader. Comme il le rappelle sur le site de la course, c’est Jay McCarthy, 4e l’an dernier, qui sera candidat à ce top 10, aidé par le champion du monde.

À propos de Pierre Hertout 96 Articles
D'abord passé par les études d'économie, Pierre est maintenant dans les langues, tout en ambitionnant de devenir journaliste sportif. Voilà qui illustre à merveille son côté touche-à-tout. Parmi ses divers passe-temps, la rédaction d'articles a été élevée au rang de passion, et puisqu'il est gentil, il partage. C'est pour cela qu'il est venu à participer à la création du Grand Plateau après diverses expériences professionnelles, qui lui ont permis d'interroger Nicolas Portal, Lilian Calmejane, Thierry Adam, Jimmy Casper ou encore Sacha Modolo. Ce projet représente pour lui un nouveau défi à l'image d'une ligne de conduite : le culot.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*