Acheter la première maison aux enchères : les avantages

Quelles sont les nouvelles pour ceux qui achètent la première maison aux enchères ? Voici les taxes que vous n’avez plus à payer et la facilitation dont vous pouvez profiter, avec les documents utiles à obtenir en ligne.

L’achat d’une maison aux enchères coûte moins cher en 2016, surtout s’il s’agit de la première maison. La raison ? Outre le prix inférieur de la maison parce qu’elle a été achetée dans le cadre d’une procédure exécutoire, l’État a décidé de renoncer à une partie des taxes dues pour l’achat de la propriété. Voici ce que vous économisez sur l’achat de la première maison aux enchères.

Acheter une maison aux enchères : les avantages si c’est la première maison

La nouveauté est que, grâce à un nouvel amendement, l’État a décidé de renoncer au registre, aux impôts hypothécaires et cadastraux qui sont généralement dus à 9% de la valeur de la maison : au lieu de cela, vous n’aurez qu’à payer une taxe fixe de 200 euros, ce qui vous permet d’économiser beaucoup d’argent.

Un exemple ? Pour une propriété payée 250 000 euros, la taxe d’enregistrement économisée est de 22 500 euros, soit près d’un dixième du prix payé. Ce sont les nouveautés imposées par le décret-loi Salva Banche approuvé il y a quelques jours définitivement par le Sénat. La mesure établit donc que les trois taxes sont dues à une mesure fixe de 200 euros. Si l’achat d’une propriété est une entreprise, il est alors nécessaire de le revendre dans un délai de deux ans, une obligation déjà prévue par la loi. Toutefois, l’obligation n’existe pas si l’achat de la propriété est un particulier et que le bien est destiné à être une première résidence.

La facilitation des taxes d’enregistrement dans une mesure fixe ne s’applique qu’aux achats qui auront lieu jusqu’au 31 décembre 2016. L’évaluation globale de la perte de revenus est d’environ 220 millions de dollars. La couverture identifiée représente une augmentation égale du montant des recettes provenant de la divulgation volontaire.

Le

décret-loi n° 18/2016 « Mesures urgentes concernant la réforme des banques coopératives de crédit, la garantie de titrisation des souffrances, le régime fiscal lié aux procédures de crise et la gestion collective de l’épargne », en fait, stipule que : « les actes et mesures relatifs au transfert de propriété ou de biens réels les droits sur les biens immobiliers délivrés dans le cadre d’une procédure d’expropriation judiciaire de propriété visée au livre III, titre II, chapitre IV, du Code de procédure civile, ou à une procédure de vente visée à l’article 107 du décret royal n° 267 du 16 mars 1942, sont soumis à des impôts sur les registres, les hypothèques et les impôts cadastraux d’un montant fixe de 200 euros chacun à condition que l’acheteur déclare avoir l’intention de les transférer dans les deux ans. »

Dans le décret, il est précisé que « si la condition du retransfert n’est pas réalisée par à la mesure ordinaire et une sanction administrative de 30 % s’appliquent en plus de l’intérêt de défaut visé à l’article 55, paragraphe 4, du texte unique, les dispositions relatives à la taxe d’enregistrement, telles que visées dans le décret du Président de la République du 26 avril 1986, n. 131. À partir de l’expiration de la période de deux ans, le délai de recouvrement des impôts ordinaires par l’administration financière commence. Les dispositions du présent article prennent effet pour les actes émis à partir de la date d’entrée en vigueur de cette disposition jusqu’au 31 décembre 2016. 4. Les charges découlant de cet article sont évaluées à 220 millions d’euros pour l’année 2016. 5. À l’article 1er, paragraphe 958, de la loi n° 208 du 28 décembre 2015, modifiée par le décret-loi n° 191 du 4 décembre 2015, a converti, avec amendements, par la loi n° 13 du 1er février 2016, les mots : « 2 100 millions d’euros » sont remplacés par le texte suivant : « 2 320 millions d’euros ».

Les exigences et les avantages

Les conséquences positives de cette nouvelle disposition sont au profit de ceux qui ne sont pas propriétaires de biens immobiliers qui, en achetant une nouvelle maison, peuvent profiter d’installations telles que :

  • la réduction normale du prix d’achat résultant des baisses liées à la saisie immobilière, surtout en l’absence d’autres soumissionnaires
  • la réduction fiscale de 9 % sur le prix payé
  • la possibilité de conserver la propriété même après les deux années suivant l’achat, ce qui n’est pas le cas si une entreprise est achetée.

De cette façon, c’est comme si le premier bonus à domicile était également accordé à ceux qui achètent par le biais d’une vente aux enchères judiciaires.

Quelles sont les exigences pour les individus ? La loi prévoit l’utilisation des conditions du premier allégement fiscal du logement, à savoir :

  • l’immobilier de luxe est exclu ;
  • le bien doit être situé dans la municipalité où l’acheteur a la résidence ou le déplace dans les 18 mois suivant l’achat ;
  • l’acheteur doit utiliser la propriété comme première maison et, pour ce faire, ne doit pas posséder d’autres personnes pour lesquelles il a profité des installations susmentionnées ou, si ce n’est pas le cas, doit vendre sa propriété dans un délai d’un an.

La disposition qui vous permet de profiter de la réduction sur la taxe d’enregistrement d’un montant fixe de 200 euros a un effet temporaire. Par conséquent, elle se réfère uniquement aux actes qui seront émis avant le 31 décembre 2016.

Acheter une maison aux enchères

Si vous souhaitez acheter une maison aux enchères, la première chose à faire est de rester au courant des alertes aux enchères. L’avis de vente aux enchères d’un bien immobilier a lieu :

    en se

  • soumettant pendant au moins trois jours continus au registre du tribunal dans lequel se déroule la procédure exécutive. Par exemple, à partir du site Web de la Cour de Rome ou de celui de la Cour de Milan, il est possible d’accéder au immeubles aux enchères ;
  • en publiant sur des sites Web spécialisés
  • avec publication dans les journaux locaux ou nationaux.

La publicité de l’enchère contiendra les mêmes informations que l’avis de vente du bien, le document public établi par le registraire, le notaire ou le professionnel délégué.

De plus, avant de décider d’acheter une maison aux enchères, il est toujours nécessaire de bien évaluer le moment auquel vous devez attendre avant de pouvoir réellement profiter de la propriété. En ce qui concerne le calendrier, nous devons procéder à une évaluation personnelle : les délais peuvent être plus longs que ceux des ventes immobilières normales, il faut donc bien comprendre s’il est nécessaire d’avoir une propriété à court terme.

Documents utiles : Accueil Check Up

Que se passe-t-il si vous décidez d’acheter une maison aux enchères ? Bien sûr, vous devez être en possession de toutes les informations concernant la propriété, afin d’éviter d’acheter une maison qui peut alors réserver de mauvaises surprises. Un exemple ? Obtenez les données cadastrales du bâtiment, les revenus cadastraux, les détails de toutes les hypothèques possibles et les charges liées au bien.

Essentiellement, pour préparer la vente d’un appartement ou si vous souhaitez procéder à l’achat d’une maison, il est essentiel de disposer de toutes les informations utiles pour évaluer la transaction et éviter les risques. Comment puis-je obtenir tous les documents nécessaires en un rien de temps ?

  • Il est possible de demander une visite Casa Check Up sur Visure Italia. Le document obtenu met en évidence des informations particulièrement utiles, telles que :
  • données du propriétaire (des) propriété (s), nature juridique du droit et partage
  • données cadastrales du bien
  • surface
  • revenu cadastral
  • plan cadastral
  • détail des hypothèques, des préjugés, des décrets d’injonction ou des saisies
  • protestation détaillée contre le propriétaire de la propriété.

Le service Casa Check Up en particulier comprend également :

  • examen hypothécaire sur un bien immobilier avec preuve de préjudice (relevés de notes et inscriptions)
  • visura historique cadastrale sur le bâtiment
  • développement de formalités n. 3 avec preuve du titre d’origine
  • relation hypocatastale
  • plan cadastral
  • Les

  • visures protestent.

En outre, le certificat de performance énergétique APE et le certificat de destination d’urbanisme peuvent être demandés séparément.

Établir la valeur immobilière d’un bien immobilier

Bien qu’avec la nouvelle réglementation, les coûts des impôts des registres, des hypothèques et des impôts cadastraux soient considérablement réduits et limités à un coût fixe de 200 euros, il n’est pas nécessaire que l’achat d’une maison aux enchères soit toujours pratique. Un la valeur réelle de la propriété. Pour être sûr d’acheter une maison à un prix qui ne dépasse pas la valeur marchande réelle du bien, il est conseillé de demander une évaluation immobilière à l’avance.

Qu’est-ce que l’évaluation immobilière ? C’est le document qui permet de donner une valeur marchande précise, spécifiquement désignée à l’unité immobilière évaluée sur la base du plan cadastral relatif. Vous pouvez demander une évaluation immobilière en ligne chez Visure Italia.

Le document obtenu permet de réaliser une évaluation précise du bien par la mesure et la quantification de la superficie de l’unité immobilière sur la base du plan cadastral relatif. En fait, le service fournit :

  • évaluation immobilière
  • plan cadastral
  • visura cadastrale historique.

Lisez aussi > Bonus pour jeunes couples : exigences et documents utiles

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page