Americanas revient à l’air et confirme “l’incident de sécurité” ; Submarino est toujours absent – ​​Affaires –

Après cinq jours d’arrêt, le site Americanas est revenu en ondes ce mercredi matin (23). Americanas SA, la société mère de la marque, a détecté un “accès non autorisé” aux serveurs, ce qui a amené l’entreprise à interrompre le service de manière proactive. Aujourd’hui, la société a mentionné dans une note aux investisseurs avoir été victime d’un “incident de sécurité”. Les sites des trois autres sociétés du groupe, Submarino, Shoptime et Sou Barato, sont toujours indisponibles.

Application Americanas sur l’écran du téléphone portable (Image : Bruno Gall De Blasi/)

Les Américains disent avoir subi un “incident de sécurité”

Avec le retour du site, Americanas a placé une bannière en haut de la page avec l’avertissement : “nous revenons progressivement, rendant les produits et fonctionnalités progressivement disponibles, afin que vous puissiez acheter en toute sécurité”. L’application de la marque a également recommencé à fonctionner, affichant la page d’accueil avec quelques offres. Il y a cependant un délai pour charger la session de deal du jour, par exemple.

Sur sa page Investor Relations, Americanas SA a publié la note suivante au marché :

A Americanas SA […] informe qu’il rétablit progressivement et en toute sécurité ses environnements de commerce électronique depuis mercredi (23/02), suspendus en raison d’un incident de sécurité dont il a été victime entre le 19 et le 20 février. Il n’y a aucune preuve de compromission des bases de données. Les équipes restent mobilisées, avec tous les protocoles de sécurité, et agiront pour la reprise complète dans les plus brefs délais.

La société n’a pas donné de détails sur l’incident de sécurité qui a causé l’arrêt des serveurs, mais il y a des soupçons d’attaque de pirate. Dans un communiqué publié le week-end dernier, la société a déclaré avoir observé un “accès non autorisé” à sa base de données. Le groupe de hackers Lapsus a revendiqué l’intrusion, affirmant avoir accès au chat interne et au moyen de paiement des sites.

experts entendus par a soulevé plusieurs hypothèses sur ce qui a conduit Americanas SA à mettre le site hors ligne. L’un d’eux est le détournement de DNS ; un autre est une faille de sécurité dans la plate-forme de commerce électronique utilisée par l’entreprise. Le directeur de la technologie de Sage Networks, Thiago Ayub, a mentionné que les équipes techniques pourraient avoir du mal à évaluer exactement quand l’incident s’est produit. Le retard dans le rétablissement du service rappelle la cyber offensive contre ConectSUS et le ministère de la Santé.

Le détaillant peut avoir perdu 100 millions de BRL par jour

Sur la base des derniers états financiers publiés par Americanas SA, Carlos Daltozzo, responsable de la recherche chez Eleven Financial, estime que l’entreprise a subi une perte de 50 millions de reais par jour. entendu par Examen, Daltozzo considère que ce montant n’est valable que si l’on considère les ventes des propres produits d’Americanas, et non ceux de tiers, comme sur le marché. La valeur peut atteindre 100 millions de reais par jour si ce facteur est pris en compte.

Bien que le site Web d’Americanas ait été le seul à revenir à la normale pour l’instant, la société a répondu à certains utilisateurs sur Twitter au sujet du retard potentiel dans les livraisons de commandes. Mauvaise nouvelle : l’instabilité pourrait retarder la livraison des achats.

la société informe que, pour des raisons de sécurité, elle a suspendu de manière proactive une partie des serveurs dans l’environnement de commerce électronique et travaille avec des ressources techniques et spécialisées pour le normaliser en toute sécurité le plus rapidement possible.

par conséquent, la livraison de votre produit peut être retardée.

— #AmericanasNoBBB (@americanas) 23 février 2022

Casas Bahia profite de l’échec d’Americanas : “Tu es tombé là ?”

Casas Bahia, de son rival Via, a envoyé aux utilisateurs de l’application une notification push lundi après-midi (21), trois jours après l’instabilité des sites Web d’Americanas, écrite : “Caiu lá ?”.

Le détaillant faisait manifestement référence à l’indisponibilité du site Web du concurrent. Le reste de la poussée disait: «Ce n’est qu’une baisse des prix! MI-LHA-RES de produits avec jusqu’à 2 000 R$ de réduction + 10x sans intérêt ». Enfin, la notification est venue avec le hashtag “#RindoComRespeito”.

Notification de Casas Bahia envoyée aux clients de l’application (Image: / Reproduction)

Via a annulé la notification et supprimé le message envoyé aux clients de Casas Bahia. La société a publié une note regrettant la poussée, la qualifiant d'”inappropriée”.

“Nous nous excusons pour l’erreur, qui a été corrigée dès qu’elle a été détectée et a impacté une infime base de 0,001% des utilisateurs de l’application de la marque”, conclut l’enseigne dans un communiqué.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page