Aucune mention dans le casier judiciaire : quand peut-il être accordé ?

Le fait d’avoir un « dos criminel sale » rend difficile la réintégration dans la vie sociale et le travail, car il peut y avoir des préjugés à l’égard du passé de la personne. C’est pourquoi l’institution du bénéfice de la non-mention de la condamnation sur le certificat du casier judiciaire est née. Voyons de quoi il s’agit et dans quels cas il s’applique.

INDEX :

À quoi sert le casier judiciaire ?

Le dossier judiciaire a pour tâche d’enregistrer toutes les mesures de condamnation en matière pénale, civile et administrative, ainsi que les charges pendantes contre les personnes physiques et morales.

Le Bureau du casier judiciaire, établi dans chaque ministère public, délivre le certificat du casier judiciaire (art. 24 T.U.), document dans lequel les mesures pénales, civiles et administratives d’un sujet. Plus précisément, le certificat contient les mesures suivantes :

  • en matière pénale, c’est-à-dire les condamnations définitives et celles concernant l’application de la loi pénale ;
  • liées à la capacité de la personne, à savoir l’interdiction judiciaire, l’incapacité, l’interdiction juridique, l’administration de soutien ;
  • concernant les faillites, qui ne peuvent plus être enregistrées à partir du 1er janvier 2008 ;
  • d’expulsion et de recours contre ceux-ci.

Avant le 26 octobre 2019, il existait trois types de certificats de casier judiciaire : le droit général, le droit civil et le droit pénal. Après cette date, avec l’entrée en vigueur du décret-loi no 122/2018, un seul certificat de casier judiciaire a été introduit qui résume les anciens certificats criminels et civils (articles 25 et 26 T.U.).

La demande de certificat de casier judiciaire peut être faite par la personne concernée ou par une personne déléguée par elle, par les administrations publiques et par les gestionnaires des services publics si le certificat est nécessaire à l’exercice de leurs fonctions, auprès de l’autorité judiciaire pénale qui fournit directement à son acquisition et au défenseur de la personne offensée par l’infraction et le témoin.

Quelle est la différence entre la mesure et le certificat du casier judiciaire ?

Les différences entre la mesure et le certificat du casier judiciaire concernent avant tout le fait que le premier est anonyme. Dans la mesure, le nom et les données personnelles de la personne ne sont donc pas déclarés, mais seulement un numéro de référence progressif. En outre, le rapport énumère également les jugements, criminels et civils, prononcés contre une personne mais avec les avantages de la non-mention Par mesure, contrairement au certificat, davantage de données et d’informations sont contenues, mais elles sont dépourvues de validité pour une utilisation légale car les marques de timbre ne sont pas apposées.

Quelle est la non-mention de la condamnation

Comme prévu, les mesures criminelles sont signalées dans le certificat du dossier, mais il peut y avoir certaines conditions dans lesquelles une condamnation n’est pas mentionnée.

Pour approfondir ce discours, il est nécessaire de se référer à l’article 175 du Code pénal qui traite précisément de la « non-mention de la condamnation dans le certificat de casier judiciaire ».

Selon cette disposition, le juge, après avoir évalué la gravité du crime selon les critères énoncés à l’article 133, peut ordonner dans le jugement qu’il ne soit pas fait mention de la condamnation dans le certificat du criminel. enregistrement.

Cela ne signifie pas que la condamnation n’est pas enregistrée dans les dossiers, mais seulement qu’elle n’est pas inscrite sur le certificat du casier judiciaire et qu’elle n’est donc pas visible pour ceux qui demandent ce document.

Quand vous pouvez bénéficier de la non-mention de la condamnation dans le certificat de casier judiciaire

L’avantage de la non-mention dans le casier judiciaire peut être accordé si, avec une première phrase, une peine alternative est imposée :

  • emprisonnement d’au plus deux ans d’emprisonnement ;
  • agent financier ne dépassant pas 516,00 euros.
  • emprisonné au plus deux ans et un pécuniaire qui, détaillé par l’art. 135 et cumulable avec la peine de prison, priverait la personne condamnée dans son ensemble de liberté personnelle pendant une période ne dépassant pas trente mois.

La non-mention de la condamnation n’est pas une véritable cause d’extinction de la peine. Il faut plutôt comprendre qu’il s’agit d’une suspension indéfiniment d’un effet de la peine. En fait, si le condamné commet par la suite un crime, le bénéfice de la non-mention dans le casier judiciaire sera révoqué par la loi.

Réadaptation et non-mention de condamnation

Outre la non-mention de la condamnation, une autre institution a également été prévue qui nous permet de « nettoyer le casier judiciaire ». Il s’agit de la réhabilitation prévue par l’article 179 du Code pénal, selon laquelle, en cas de conditions précises, le juge peut ordonner la suppression de données dans les archives judiciaires.

L’article susmentionné stipule en effet que : « La réadaptation est accordée lorsqu’au moins trois ans se sont écoulés depuis le jour où la peine principale a été exécutée ou est autrement éteinte, et le condamné a fourni des preuves réelles et constantes de bon années s’il s’agit de récidivistes, dans les cas prévus par les paragraphes de l’article 99. Le délai est de dix ans s’il s’agit de criminels habituels, professionnels ou de tendance et commence à partir du jour où l’ordre d’affectation a été révoqué dans une colonie agricole ou un atelier. »

Sources : Code pénal, Giustizia.it, Brocardi.it

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page