Avis de rétention administrative : voici ce que vous pouvez faire

La restriction administrative est une procédure qui implique le blocage d’un actif mobile enregistré dans les registres publics, visant à récupérer des crédits non collectés. Découvrez dans notre article ce qui se passe lorsque vous recevez un avis d’arrêt administratif de votre voiture et ce que vous pouvez faire pour résoudre cette situation.

INDEX :

Qu’est-ce que l’avis de temps d’arrêt administratif ?

L’avis de temps d’arrêt administratif est l’acte par lequel l’État prévoit le recouvrement des crédits dus par le contribuable. Cet avis doit toujours être notifié avant l’enregistrement de la restriction administrative réelle.

En cas de non-paiement conformément à la loi, c’est-à-dire dans les 60 jours, le concessionnaire de la collecte peut procéder à l’arrêt administratif des biens mobiliers enregistrés. Son enregistrement au registre public de l’automobile (PRA) n’est pas immédiat, précisément parce que le débiteur reçoit d’abord l’avis d’arrêt administratif. Cela contient l’invitation, dans les 30 prochains jours, à être en règle avec les paiements. Dans le cas où la dette n’est pas payée, nous procéderons à l’enregistrement du loquet sur le véhicule correspondant à la plaque d’immatriculation indiquée.

Quelles sont les conséquences de la prise ?

Après l’arrêt administratif, le propriétaire ne peut plus utiliser la voiture tant qu’il n’a pas réglé la dette. Cela signifie qu’il ne pourra pas se déplacer avec le véhicule et il ne sera pas possible de la mettre à la ferraille ou même de l’amener dans un État étranger. Il en va de même pour les acheteurs du véhicule soumis à un arrêt, pour lesquels la circulation routière est également interdite. Lorsque le débiteur, à la suite de l’avis d’arrêt administratif, ne paie pas, le concessionnaire de la collection vend la voiture pour récupérer le crédit.

Lire aussi>> Prescription de restrictions administratives : conditions et confiscation

Que dois-je faire lorsque je reçois un avis de temps d’arrêt administratif ?

Si vous recevez un avis de temps d’arrêt administratif, il est bon de payer intégralement le montant indiqué dans l’ordre d’imposition, si vous devez réellement ce montant. Si vous ne pouvez pas engager ces frais, vous pouvez envisager de demander un acompte de paiement d’un maximum de 120 versements par mois.

Comment puis-je annuler ou suspendre une restriction administrative ?

Si vous équilibrez entièrement le montant dû, vous devrez demander l’annulation du dispositif de retenue afin que le véhicule puisse à nouveau être rééquilibré , après le paiement de la première tranche du plan de versement, vous pouvez demander la suspension de la détention et même dans ce cas, le véhicule pourra se déplacer à nouveau.

Pour demander l’annulation de la restriction administrative en ligne, vous devez fournir la documentation suivante :

  • original de la mesure de révocation délivrée par le concessionnaire de la collecte après le règlement de la dette en question, contenant les données du véhicule, du débiteur et le montant du crédit pour lequel il est fait demande l’annulation ;
  • l’

  • original du certificat de propriété (uniquement s’il est imprimé) ;
  • procuration signée par le propriétaire du véhicule ;
  • copie du permis de conduire et du code fiscal ;
  • dans le cas d’un véhicule au nom d’une personne morale, déclaration de remplacement signée par le représentant légal.

Toutefois, pour demander la suspension d’une détention, vous devrez fournir le document de suspension de la détention administrative délivré par l’établissement de recouvrement, le certificat de propriété et la copie de la pièce d’identité du propriétaire du véhicule.

Est-il possible de contester un loquet de voiture ?

Pour vous opposer à l’arrêt de voiture, vous pouvez demander l’annulation du dossier fiscal avant 60 jours à compter de sa notification.

En outre, il se peut que ce dossier ne soit jamais notifié et que vous n’en ayez connaissance qu’après les restrictions administratives. Dans ce cas, vous pouvez faire appel de l’avis de détention et si le collecteur ne prouve pas qu’il a notifié le dossier avant l’arrêt, la voiture est immédiatement déverrouillée.

Vous pouvez retenir l’arrêt de la voiture même si vous n’avez pas reçu l’avis de détention : la loi stipule en fait qu’un tel avis doit être notifié 30 jours avant l’arrêt lui-même.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page