Bureau d’enregistrement des copropriétés et location de logements : qu’est-ce qui a changé ?

Quels sont les documents qui doivent être livrés pour la compilation du bureau d’enregistrement des copropriétés et comment les obtenir en ligne ? Voici les changements apportés à la loi sur la stabilité pour les directeurs de condominiums et les condominiums.

Avec la loi de stabilité de 2016, certaines innovations importantes ont été introduites en ce qui concerne les baux immobiliers et le bureau d’enregistrement des copropriétés. Mais qu’est-ce que cela change pour les administrateurs de condominiums et qu’en est-il plutôt pour les propriétaires d’immeubles en copropriété ? Une étude approfondie.

Bureau d’enregistrement communal : de quoi s’agit-il et à quoi sert-il ?

Le bureau d’enregistrement des copropriétés est le registre dans lequel sont contenues une série de données utiles pour photographier la situation de l’unité immobilière à divers égards. Il est donc possible de consulter le bureau d’enregistrement des condominiums pour connaître les détails des propriétaires individuels et des détenteurs de droits réels et de droits personnels de jouissance, y compris le code fiscal et la résidence ou le domicile, les données cadastrales de chaque unité immobilière, ainsi que toute donnée relative à la sécurité. conditions. L’article 1130 n. 6 du Code civil francen précise qu’il incombe à l’administrateur de la copropriété de l’établir et de s’occuper de sa succession.

Les condominiums ont également des obligations spécifiques qui, si elles ne sont pas respectées, entraînent des conséquences. Il est en fait établi que tout changement de données doit être communiqué par écrit à l’administrateur dans les soixante jours. L’administrateur, en cas d’inertie, de manque ou d’inexhaustivité des communications, demande par lettre recommandée les informations nécessaires à la tenue du bureau d’enregistrement. Trente jours plus tard, en cas de réponse omise ou incomplète, l’administrateur acquiert les informations nécessaires, en facturant les coûts aux gestionnaires.

Le bureau d’enregistrement n’est pas obligatoire dans les condominiums où la nomination de l’administrateur n’est pas obligatoire, à condition que la même chose n’est pas nommée de toute façon. Comment dire : la conservation de ce document est une tâche spécifiquement attribuable à l’administrateur et non à la copropriété (qui, par exemple, doit toujours être équipée d’un code fiscal).

Quels changements ont été apportés à la gestion du bureau d’enregistrement des copropriétés ?

L’article premier, paragraphe 59, de la loi n° 208/15, dite loi de stabilité 2016, est intervenu sur l’article 13 de la loi n° 431/1998, qui régit les « accords contraires à la loi » dans le contexte de la location de logements. La règle stipule que « le bailleur est responsable de l’enregistrement dans la période impérative de trente jours, en donnant une communication documentée, dans les soixante jours suivants, au chef d’orchestre et au chef d’orchestre et à l’administrateur de la copropriété, également dans le but de respecter les obligations de maintenir le registre des copropriétés visé à l’article 1130, numéro 6), du Code civil ».

Qu’est-ce que cela signifie ? En substance, au seul détriment du bailleur, ils sont fournis contrat de location dans le délai impératif de trente jours à compter de la date de sa conclusion ;

  • fournir une « communication documentée » au propriétaire ainsi qu’à l’administrateur de la copropriété, dans les soixante jours suivant l’enregistrement.
  • À ce jour, notre système juridique n’a prévu aucune règle spécifique incluant une implication directe dans la relation entre l’administration des copropriétés, même les locataires. Par conséquent, même la loi de réforme de la discipline communale a continué de maintenir sans rapport avec la vie en copropriété les sujets qui résident continuellement dans le bâtiment, raison pour laquelle, avant cette intervention, il n’était pas facile de deviner pourquoi, dans le registre, l’administrateur devrait également saisir, traiter et mettre à jour les données de base relatives aux conducteurs.

    Au lieu de cela, à la lumière de l’article premier, paragraphe 59, de la loi n° 208/15 précitée, la communication de l’enregistrement par l’administrateur du condominium est fonctionnelle et liée aux obligations de garder la copropriété du bureau d’enregistrement (article 1130, numéro 6, code civil), dans lequel les données des individus les propriétaires, les détenteurs de droits réels et les droits personnels de jouissance sont résumés (y compris le bail), les données cadastrales de chaque unité immobilière ainsi que toutes les données relatives aux conditions de sécurité des parties communes du bâtiment.

    Documents utiles et visage cadastral à obtenir en ligne

    Essentiellement, pour compiler le bureau d’enregistrement des copropriétés, il est nécessaire de vérifier et d’être en possession des données suivantes :

    • nom, prénom, date de naissance du propriétaire de la propriété, de l’usufruitier, de l’hôte
    • code fiscal du propriétaire
    • résidence ou domicile : le premier est le lieu de résidence habituel, le second est un lieu où le centre d’intérêt est fixé même pour une transaction spécifique
    • données cadastrales de l’unité immobilière : références qui permettent d’identifier de manière unique l’unité immobilière.
    • données sur les conditions de sécurité des parties communes du bâtiment.

    Même s’il n’est en aucun cas établi que ces données doivent être accompagnées d’une documentation connexe, il peut être nécessaire d’obtenir la même documentation pour s’assurer que vous fournissez les bonnes données.

    Un exemple ? Pour connaître les données cadastrales de votre propriété, vous pouvez demander un rapport cadastral par adresse en ligne sur Visure Italia. La Visura cadastrale par adresse vous permet de voir ce qui est apparent pour le bureau du cadastre au sujet d’un bâtiment dont l’adresse exacte est connue, y compris le numéro de maison et le plan. La mesure cadastrale certifie les données fiscales et les zones cadastrales, les mètres carrés, du bien en cours de recherche, ce qui fournit également une importance importante. cadastral et la catégorie ou la destination d’utilisation du bien.

    S’il est nécessaire de prouver que vous êtes le propriétaire réel de la propriété en question, il est possible de demander une visite cadastrale par nom en ligne : le service permet d’extraire ce qui est apparent pour le bureau du cadastre sur un terrain ou un bâtiment particulier, la visura certifie le les données cadastrales et les zones cadastrales, les mètres carrés, du bâtiment à l’étude en fournissant également des informations importantes sur les questions fiscales par le biais du revenu cadastral et de la catégorie ou de la destination d’utilisation du bien. La mesure peut être effectuée par personne ou par entreprise.

    Motifs et objectifs

    Quelle est la raison pour laquelle un tel changement de cap s’est produit ? En analysant l’actualité, une tendance à la transparence de la gestion est mise en évidence, non seulement en ce qui concerne la communauté communautaire, mais également en ce qui concerne les autorités fiscales et tous les canaux d’information supplémentaires auxquels cela peut être réalisé dans le cadre de l’expérience d’une activité d’évaluation spécifique.

    Certes, les nouvelles règles applicables au bureau d’enregistrement des copropriétés seront utiles pour effectuer un recensement de sujets considérés comme non liés à la gestion des copropriétés, afin d’avoir une connaissance immédiate des sujets susceptibles d’être auteurs de violations des règles de la la réglementation des copropriétés. En outre, il sera plus facile d’enquêter sur les occupants des unités immobilières afin d’arrêter toute destination illégale et de déterminer qui sont les véritables propriétaires des droits personnels et/ou réels de jouissance. Il s’agit essentiellement d’une règle qui facilitera les administrateurs de copropriétés, en ce qui concerne l’obligation de maintenir et de mettre à jour le registre du registre des copropriétés.

    Autres obligations du directeur de la copropriété

    Nous avons constaté que la compilation du bureau d’enregistrement des copropriétés relève de la responsabilité de l’administrateur du condominium. Mais quelles sont les autres obligations du gestionnaire de condo ? Réglementés par les articles 1129 et 1130 du Code civil, les obligations, les devoirs et les pouvoirs de l’administrateur du condominium ont subi une prolongation suite à la réforme entrée en vigueur depuis 2013. En particulier, le gestionnaire de copropriété doit :

    • appliquer les résolutions de la réunion,
    • convoque chaque année la réunion du condominium pour l’approbation de la déclaration de copropriété ;
    • superviser le respect des règlements sur les copropriétés ;
    • réglementer l’utilisation des choses communes afin d’assurer le meilleur plaisir de tous les condominiums ;
    • percevoir des contributions ;
    • payer les dépenses liées à l’entretien courant des parties communes du bâtiment et à l’exercice des services communs ;
    • remplir le ou ;
    • exécuter des obligations fiscales ;
    • tenir à jour le registre du registre des copropriétés, dans lequel figurent les détails des propriétaires individuels et des détenteurs de droits réels et de droits personnels de jouissance, y compris le code de taxe et de résidence ou de domicile, les données cadastrales de chaque unité immobilière ;
    • tenir le compte rendu des procès-verbaux des réunions, du registre des nominations et de la révocation de l’administrateur et du registre comptable ;
    • conserver toute la documentation relative à la gestion de ses copropriétés ;
    • fournir à la copropriété qui le demande une attestation concernant l’état des paiements des frais de copropriété et toute querelle en cours ;
    • rédiger le rapport annuel sur les copropriétés de la direction et convoquer l’assemblée des actionnaires pour approbation dans un délai de cent quatre-vingts jours.

    En outre, l’administrateur du condominium a les obligations suivantes :

    • au moment de la nomination (et à chaque renouvellement de la mission), il doit communiquer ses données personnelles et professionnelles et le lieu où les registres du registre des copropriétés, les procès-verbaux, les révocations et sont tenus comptables, en précisant les jours et les heures dans lesquels les condominiums peuvent les consulter gratuitement ;
    • si les copropriétés le demandent explicitement au moment de la nomination, il doit conclure une police qui la couvre en cas d’erreur professionnelle ;
    • doit ajuster les plafonds politiques lorsque des travaux extraordinaires sont délibérés pendant la période de son affectation ;
    • lorsque vous accédez à la copropriété, vous devez publier un document dans lequel il doit indiquer ses coordonnées et ses coordonnées ;
    • doit ouvrir un compte courant spécifique dédié à la copropriété et passer ici toutes les sommes reçues de copropriétés ou de tiers et celles payées pour le compte de la copropriété ;
    • lorsque son affectation prend fin, il doit remettre tous les documents en sa possession concernant la copropriété et les copropriétés individuelles et a l’obligation de procéder à toutes les activités nécessaires pour éviter d’endommager la copropriété ;
    • l’obligation d’agir pour le recouvrement énergique des sommes dues à la copropriété dans les six mois suivant la clôture de l’exercice financier, à moins que ce ne soit la réunion des copropriétés pour la délivrer.

    Lisez aussi -> Pour les chambres d’hôtes dans les palais, vous devez obtenir l’approbation de la copropriété

    Gaston Alexandre

    En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
    Bouton retour en haut de la page