Calcul du coût du transfert de propriété

La grande inconnue de ceux qui ont besoin de vendre ou d’acheter une voiture d’occasion : le transfert de propriété. Comment cela se fait-il, combien coûte-t-il et quelles sont les conséquences de son omission ? Mais surtout, pouvez-vous économiser de l’argent ? Voyons ça ensemble.

Le passage de la propriété automobile

Le transfert de propriété de voitures est une pratique obligatoire pour ceux qui vendent ou achètent un véhicule d’occasion. Dans le cas d’une vente de voitures entre particuliers, à partir du moment où le contrat est conclu, vous disposerez de 60 jours pour enregistrer le transfert de propriété. Cela peut être fait par le même acheteur, sans l’intermédiaire d’une agence de pratique automobile.

Comment puis-je changer de propriétaire ?

Pour enregistrer le transfert de propriété, il est tout d’abord nécessaire de conclure l’acte de vente. Pour son abonnement, nous utilisons généralement le verso du certificat de propriété papier (CDp) ou du certificat de propriété numérique (CDDP). Cela servira également de déclaration de vente.

L’arrière du cDP du véhicule doit être rempli :

  • dans la section « Déclaration de vente » (case T), en saisissant les données personnelles de naissance et de résidence de l’acheteur ;
  • dans la section « Sujet en faveur », en ajoutant le code fiscal.

La signature du vendeur doit être authentifiée par un fonctionnaire qualifié (municipalités, notaires, cabinets de conseil en automobile qualifiés comme STA, bureaux provinciaux de Civil Engine Driven).

Si le vendeur et l’acheteur se rendent aux comptoirs des unités territoriales de l’ACI — Public Automotive Register (PRA) pour authentifier la signature de la première, il est possible de procéder immédiatement à la pratique du passage.

Pour authentifier sa signature, le vendeur doit présenter une pièce d’identité valide et un timbre de 16,00 euros (à acheter à l’avance).

La conclusion du contrat de vente de voitures peut également se faire au moyen d’un acte de vente rédigé sous une forme bilatérale, d’un acte public ou d’une copie de phrase conformément à l’original.

Quels documents soumettre

Le transfert de propriété est enregistré au registre ACI — Public Automotive Register (PRA). Nous procédons à la compilation d’un modèle spécial qui peut être téléchargé à partir du site auquel les documents suivants doivent être joints :

  1. certificat de propriété, document qui certifie la propriété réelle du véhicule et qui sert de déclaration de vente (sur lequel la signature du vendeur a été authentifiée). À partir du 5 octobre 2015, le certificat de propriété numérique sera délivré ;
  2. acte de vente du véhicule, à présenter uniquement comme alternative à l’acte établi au verso du papier CDp ou du CDDP ;
  3. numéro de code fiscal avec lequel la mise à jour de la carte de circulation est demandée ;
  4. document d’identité de l’acheteur.

Après cela, l’ACI émettra le certificat de propriété numérique mis à jour. L’acheteur doit également demander la mise à jour de la carte de circulation au bureau provincial du Civil Engine.

Le coût du transfert de propriété

Mais combien coûte le transfert de propriété d’une voiture ? Dans tous les cas, l’acheteur doit supporter les coûts suivants :

  • Frais ACI : 27,00 euros ;
  • Taxe de timbre d’enregistrement PRA : 32 euros (si vous utilisez le CDP ou le CDDP papier comme note de présentation) ou 8,00 euros (si vous utilisez le mod. NP-3B (note de présentation) ;
  • Droits du moteur civil : 10,20 euros plus les frais de paiement postal ;
  • Droit de timbre pour la mise à jour de la carte de circulation : 16,00 euros plus frais pour les paiements postaux ;
  • Taxe provinciale de transcription : Elle varie en fonction du type de véhicule et de la province de résidence du vendeur.

Les conséquences en cas de non-transfert de propriété

Le fait de ne pas transférer la propriété au bureau provincial de l’ACI détermine :

  • l’application des sanctions administratives pour l’acheteur ;
  • les conséquences civiles et fiscales pour le vendeur qui est resté titulaire de l’ARP et qui peut être invité à répondre aux conséquences découlant de la possession présumée du véhicule.

Il est possible de demander le transfert de propriété de la voiture même après 60 jours. Toutefois, en plus de la taxe provinciale de transcription, une pénalité doit être payée pour le retard de paiement. Cela équivaut à 30 % du montant de la taxe de transcription provinciale à payer plus les intérêts légaux dus sur la seule taxe de transcription provinciale.

En outre, le défaut de demander une mise à jour du certificat de propriété et de la carte de circulation entraîne des conséquences amères. En cas de contrôle routier, en fait, l’application de sanctions monétaires est envisagée en plus du retrait de la carte de circulation conformément à l’article 94 du Code de la route.

Quelques conseils

Avant d’acheter une voiture, il est bon de vérifier s’il y a des hypothèques, des arrêts administratifs ou d’autres contraintes sur le véhicule. Cette évaluation peut se faire par le biais d’un PRA Visura. En saisissant les données de la plaque d’immatriculation dans le formulaire, vous recevrez le format document in.pdf avec toutes les informations correspondant à la plaque d’immatriculation de la voiture et au propriétaire. Les données du véhicule peuvent être demandées par toute personne qui s’y intéresse.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page