Comment fonctionne la saisie salariale ?

La

saisie salariale : comment cela fonctionne, quel est le minimum vital qui ne peut pas être saisi et quels documents sont utiles pour déterminer le montant du salaire d’un débiteur.

Le salaire ne peut pas être entièrement compris, mais il doit respecter un certain nombre de limites différentes selon qu’il soit fait auprès de l’employeur ou auprès de l’institution bancaire de référence. De plus, contrairement à ce qui se passe pour la saisie de pension, pour celui du salaire, il n’y a pas de minimum réel impossible à forclusion, c’est pourquoi même un seul peut être saisiss. salaire très faible. Mais comment fonctionne la saisie salariale ?

Limites de saisies salariales

Quelles sont donc les limites de la saisie salariale ? Pour savoir quel pourcentage n’est pas possible de saisie, comme prévu, il faut distinguer deux cas :

  • si la saisie est notifiée à l’employeur
  • si la saisie a lieu à la banque où le salaire du débiteur est déposé.

Comment le débiteur peut-il faire pour savoir laquelle des deux saisies tierces parties a été mise en place ? Il suffit de consulter l’acte de notification de l’huissier de justice sur lequel est déclaré le nom du troisième saisiseur, c’est-à-dire l’établissement de crédit ou la société.

Comment puis-je connaître l’établissement de crédit où le débiteur reçoit le salaire ? Pour le savoir, le créancier peut demander un recensement bancaire en ligne sur Visure Italia. Le document obtenu indique le nom de l’établissement de crédit principal dans lequel l’entité est enregistrée.

Enforclusion notifiée à l’employeur

Une fois que la saisie est notifiée à l’employeur du débiteur et au débiteur lui-même, l’employeur doit aviser le créancier si le salarié est crédité de sommes d’argent ou moins par courrier certifié ou recommandé avec reçu de retour. Par la suite, le débiteur et le troisième saisisseur doivent comparaître devant un tribunal civil qui sert à vérifier si le troisième saisicteur a fait une déclaration positive ou négative sur l’existence de réclamations du débiteur et, dans l’affirmative, autorise la saisie.

À partir de ce moment, l’employeur sera tenu, par la loi, de retenir 1/5 du salaire et de le verser directement au créancier jusqu’à ce que la dette soit entièrement payée. Le créancier ne peut pas forcluer plus d’un cinquième du salaire, qui est calculé sur le montant net du salaire et non sur le montant brut. Il s’agit d’un processus valable pour tout type de salaire, quel que soit le montant payé par l’employeur. Le Il n’est créancier que de l’indemnité de départ, sur laquelle la règle du 1/5 est toujours appliquée.

L’article 13 du décret-loi no 83 du 27 juin 2015 introduit d’importantes innovations dans le Code de procédure civile sur la pension en identifiant la « cinquième » pension saisissible et en identifiant la « cinquième » pension saisissible les obligations de la saisie d’un tiers (banque ou bureau de poste) lorsque la pension ou le salaire est crédité sur le compte bancaire « saisissé ». En ce qui concerne la saisie du compte courant, la nouvelle règle prévoit que « les montants dus sous forme de salaire, de traitement, d’autres allocations d’emploi ou d’emploi, y compris ceux dus à la cause du licenciement, ainsi que des pensions, des allocations qui ont lieu d’une pension ou d’un contrôle de quiescence, dans le cas d’un crédit à un compte bancaire ou postal à payer au débiteur, peut être une saisie, pour un montant supérieur au triple de l’allocation sociale, lorsque le crédit a lieu à une date antérieure à la saisie ; lorsque le crédit a lieu à la date de la saisie ou plus tard, les sommes susmentionnées peuvent être saisies dans les limites limites énoncés aux troisième, quatrième, cinquième et septième alinéas, ainsi que par les dispositions spéciales de la loi. »

En outre, en ce qui concerne les obligations du troisième saisissier, le décret ajoute un paragraphe à l’article 546 du Code civil francen indiquant que « dans le cas d’un crédit à un compte bancaire ou postal payable au débiteur, salaire, autres allocations d’emploi ou d’emploi, y compris les paiements dus au licenciement, ainsi que les paiements de pension, les allocations qui ont lieu à la pension ou les contrôles de quiescence, les obligations de la saisie tierce ne fonctionnent pas, lorsque le crédit a lieu à une date antérieure à la saisie, pour un montant égal au triple de l’allocation sociale ; lorsque l’accréditation a lieu à la date de la saisie ou, par la suite, les obligations du tiers opèrent dans les limites prévues à l’article 545 et par les dispositions spéciales de la loi. »

Comme prévu, pour calculer le cinquième du salaire, vous devez prendre comme référence le montant net et non la part brute, c’est-à-dire le salaire net des cessions volontaires ou des procurations de paiement qui seraient imputées sur le salaire ou la pension. D’autre part, les cessions de la cinquième fois effectuées volontairement par le débiteur en faveur des banques ou des finances ne sont pas prises en compte.

Si la relation de travail cesse, pour quelque raison que ce soit, lorsque l’employeur fait encore des déductions sur le salaire (parce que le crédit n’a pas encore été entièrement payé), la saisie. Ainsi, si l’employé est embauché dans une autre entreprise, la saisie sera renouvelée.

Forclusion bancaire

La saisie de salaire à la banque suit la même procédure que la saisie. la loi est notifiée à l’établissement de crédit et au débiteur.

Une fois que l’acte a été notifié, s’il n’y a pas de sommes déposées sur le compte, la saisie se termine avec un résultat négatif. Si, par contre, des sommes sont déposées sur le compte et qu’il s’agit uniquement de revenus d’emploi, la saisie ne peut jamais être intégrale mais ne peut concerner que des sommes supérieures à 1 345,56 euros. Pour quelle raison ? Parce que la loi a ordonné que les sommes déposées sur le compte équivalant à trois fois l’allocation sociale ne soient pas saisissables, ce qui s’élève à 448,52 euros pour 2016. Par conséquent, le travailleur qui est en mesure de prélever périodiquement une partie des sommes du compte afin de maintenir le stock en dessous du seuil de 1 345,56 euros ne risque pas la saisie de l’épargne.

Que se passe-t-il s’il y a plus de saisies en même temps ?

Lorsque plusieurs saisies sont notifiées en même temps, la suivante n’est normalement remplie qu’après que la précédente a été entièrement soudée. La procédure est standard, mais le juge autorisera l’attribution des sommes « en accord », c’est-à-dire l’une en dessous de l’autre. Toutefois, cette règle ne s’applique pas lorsque les crédits qui sont à l’origine de la saisie ont une cause différente qui peut être :

  • crédits privés (par exemple, un fournisseur, un professionnel, un parent pour un prêt, la contrepartie qui a remporté un procès, etc.)
  • crédits pour impôts ou autres sommes dues à l’État (c’est donc presque toujours Equfrance)
  • les

  • demandes de pension alimentaire (c’est le cas de l’ex-femme à qui le juge a reconnu le chèque mensuel).

Dans le cas où plusieurs crédits de nature différente sont en compétition en même temps, la saisie des deux peut également se produire en même temps, dépassant ainsi la limite de 1/5, mais à condition que la somme de ces saisies ne fasse pas chuter le salaire à plus de la moitié.

Comment puis-je vérifier la solvabilité d’une personne physique ?

Dans

les cas de recouvrement de créances, il est souvent nécessaire d’enquêter sur la solvabilité réelle d’une personne, d’enquêter sur son bilan et son poste de travail. Pour obtenir une enquête complète sur les actifs avec des détails sur toutes les informations utiles et visant à vérifier la solvabilité d’une personne physique, vous pouvez demander une enquête sur le total des actifs personnels en ligne sur Visure Italia.

Le Service d’enquête sur les actifs Total Persona fournit des informations complètes sur la solvabilité d’une personne physique par le biais de la vérification de l’emploi actuel et des entreprises privées. les organismes publics, la capacité de revenu annuel, la propriété d’actions ou de participations dans des entreprises, la propriété de biens immobiliers et mobiles biens immobiliers (véhicules) dans toute l’Italie. Le service vérification de l’emploi actuel (nom de l’employeur actuel (nom de l’entreprise, nom légal, siège social, numéro de TVA et code fiscal) dans des entreprises privées ou des organismes publics ou des institutions à la retraite

  • vérification annuelle de la capacité de revenu
  • immobilier cadastral visura dans toute l’Italie
  • véhicules visage immatriculés au nom de la P.R.A.
  • protestation visura
  • révision de la liste préjudiciable du Conservatoria RR.II. (uniquement pour les rapports positifs)
  • procédures visura en cours
  • visages, positions et qualifications dans les entreprises
  • actions et participations dans des sociétés de personnes ou de sociétés de capitaux.
  • Les enquêtes foncières intègrent les données officielles extraites du registre des entreprises avec une grande partie d’informations approfondies acquises via des sources locales, et sont indispensables si vous voulez connaître non seulement la fiabilité mais également, par exemple, la solvabilité d’un client, le chiffre d’affaires d’un concurrent ou fournisseur.

    Si, en revanche, il est nécessaire de vérifier le bilan, la capacité de rembourser une dette d’une personne physique en Italie à des fins de recouvrement de créances, il est possible de demander une enquête en ligne sur les actifs des personnes de base. Le service Basic Person Asset Survey vous permet de vérifier le bilan d’une personne physique en Italie en vérifiant l’emploi actuel en tant qu’employé d’une institution ou d’une entreprise, public ou privé, l’immobilier, les postes et qualifications, actuels et interrompus, détenus par la personne dans entreprises en Italie, le détail des manifestations portées par la personne.

    Le document obtenu comprend des informations telles que :

    • vérification de l’emploi en cours
    • immobilier cadastral visura dans toute l’Italie
    • visages, positions et qualifications dans les entreprises
    • Les

    • visures protestent.

    Lisez aussi -> Comment récupérer un crédit ?

    Gaston Alexandre

    En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
    Bouton retour en haut de la page