Coupon sec : aucune pénalité en cas de prolongation tardive

Le décret sur la croissance de 2019 a éliminé les sanctions prévues pour la prolongation tardive ou omis du coupon sec sur les loyers.

Le coupon sec est un système facilité pour les contrats de location à usage résidentiel. Seul le propriétaire ou le propriétaire du droit réel de jouissance, qui ne loue pas la propriété dans le cadre d’activités commerciales ou artistiques et professions, peut y accéder.

Ce régime permet le paiement d’une taxe de remplacement pour l’impôt sur le revenu de l’impôt sur le revenu et de frais supplémentaires (pour la partie dérivée du revenu du bien). Un autre avantage est que vous ne payez pas les taxes sur le registre et les timbres et que les frais ne s’accumulent pas avec le revenu. Le loyer ainsi perçu contribuera à créer un revenu pour la détermination des déductions, des déductions ou d’autres avantages.

Toutefois, en optant pour le coupon sec, vous renoncez au droit de mettre à jour les frais de location pendant toute la durée du contrat.

Coupon sec : quand puis-je l’appliquer ?

L’option de coupon sec peut être faite pour :

  • contrats de location à usage résidentiel impliquant des biens immobiliers appartenant aux catégories cadastrales de A1 à A11 (à l’exclusion de l’A10 — bureaux privés ou studios), y compris toute pertinence ;
  • les baux instrumentaux conclus en 2019. Les locaux commerciaux doivent être classés dans la catégorie cadastrale C/1 et avoir une superficie maximale de 600 mètres carrés, à l’exclusion des appareils électroménagers.

L’adhésion peut avoir lieu lors de l’enregistrement du contrat ou dans les années suivantes, en cas de loyers pluriannuels. Dans tous les cas, vous devrez présenter le modèle RLI.

L’extension du coupon sec doit être effectuée en même temps que la communication de la prolongation du contrat de location, ou en tout état de cause dans les 30 jours suivant l’expiration du contrat ou une prolongation antérieure.

Extension tardive du coupon sec : sanctions avant le décret croissance

La prolongation tardive ou non des coupons secs a entraîné, sur la base des dispositions de l’article 3, paragraphe 3, du décret législatif no 23 de 2011, « la pénalité d’une mesure fixe égale à 100 euros, réduite à 50 euros si la communication est soumise avec un délai d’au plus trente jours. . »

Le décret sur la croissance abolit les sanctions

La loi sur la conversion du décret sur la croissance, publiée au Journal officiel du 29 juin 2019, à l’article 3-bis, a modifié la situation précédente en prévoyant « l’abolition de l’obligation de signaler l’extension du régime des coupons secs ». l’abolition des sanctions dues en cas d’échec s’est soldée d’environ

Les pénalités pour le bail d’enregistrement omis

Au lieu de cela, les pénalités découlant du défaut d’enregistrement du bail sont restées variables.

La pénalité administrative va de « cent vingt à deux cent quarante pour cent pour cent de l’impôt payable. Si la demande d’enregistrement est faite avec un délai d’au plus 30 jours, la pénalité administrative de soixante à cent vingt pour cent du montant des taxes dues s’applique, avec un minimum de 200 euros » (art. 69 Texte unique de la taxe d’enregistrement).

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page