Daech revendique le meurtre d’un médecin sikh

L’organisation terroriste État islamique (Daesh) a revendiqué le meurtre d’un membre de la communauté sikh plus tôt cette semaine à Peshawar au Pakistan.

Dans un communiqué, l’État islamique (Daesh) a déclaré vendredi que Satnam Singh avait été abattu par des membres de l’EI (Daesh). Satnam Singh, un Hakim (médecin) était à l’intérieur de sa clinique jeudi à Peshawar lorsqu’il a été abattu.

Cet incident est un nouvel exemple des conditions déplorables dans lesquelles vivent les minorités religieuses au Pakistan.

Les minorités religieuses continuent de subir une brutale suppression de leurs droits. Ils deviennent régulièrement la cible d’une violence effrénée.

Les minorités religieuses restent une cible privilégiée des acteurs non étatiques et des extrémistes d’inspiration religieuse. Pendant ce temps, la persistance obstinée des politiques de l’État n’a pas réussi à redémarrer le système judiciaire et l’état de droit.

Le Pakistan a promis à plusieurs reprises de sauvegarder les intérêts des communautés minoritaires de la nation. Cependant, les attaques généralisées contre les minorités racontent une histoire différente. ()

Bouton retour en haut de la page