Danielle Kang est tombée amoureuse de la compétition, l’amour du golf est venu plus tard

Danielle Kang a rassemblé tout un curriculum vitae depuis qu’elle a éliminé Jessica Korda il y a plus de dix ans, alors qu’elle était en route pour remporter l’US Women’s Amateur 2010. Mais trois ans avant son triomphe en match play au Charlotte (Caroline du Nord) Country Club, la native de Californie a été poussée aux qualifications de l’US Women’s Open 2007 sans même le savoir. Son frère l’a inscrite, puis Kang a fait l’impensable : passer les qualifications locales et de section pour gagner une place sur le terrain au Pine Needles Lodge and Golf Club.

Elle avait 14 ans à l’époque et oh oui, elle n’avait acheté un club de golf pour la première fois qu’un an et demi plus tôt.

Lors d’une récente interview en podcast, Kang a expliqué son premier amour : la compétition.

« J’ai adoré la compétition. Le jeu, j’ai appris à l’aimer plus tard. Kang a déclaré à l’animateur de podcast Hally Leadbetter. « J’étais bon dans ce domaine, ce qui m’a fait aimer ça. J’ai probablement appris à vraiment aimer le golf au cours des quatre ou cinq dernières années.

« J’avais l’impression que le golf m’enlevait parfois des choses, mais j’ai alors réalisé qu’il m’offrait tellement d’opportunités. »

Danielle Kang réagit après avoir raté un putt sur le neuvième green lors des rondes de compétition du tournoi de golf Solheim Cup à Inverness Club. Crédit obligatoire : Aaron Doster-USA TODAY Sports

Depuis le début de sa saison recrue en 2012, Kang a remporté cinq fois le circuit de la LPGA, dont sa seule victoire majeure au Championnat féminin de la PGA KPMG 2017 (sa première victoire en tournée).

Elle a représenté les États-Unis lors des trois dernières Coupes Solheim, ainsi qu’aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 où elle a terminé T-20.

Dans la foulée de son année de deux victoires en 2020 (LPGA Drive On Championship, Marathon LPGA Classic présenté par Dana), elle n’a pas encore hissé le matériel en 2021 malgré neuf top 10 en 19 départs.

voir 11 images

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page