Déclaration de remplacement : qu’est-ce que c’est et quand utiliser

Les certificats délivrés par l’administration publique et concernant les états, les qualités personnelles et les faits ne sont valables et utilisables que dans les relations entre individus. Dans les relations avec les organes de l’administration publique et les gestionnaires des services publics, en revanche, les certificats et les actes de notoriété doivent toujours être remplacés par une déclaration de remplacement. . Voyons ce que c’est et dans quels cas il faut l’utiliser.

Dans cet article, nous allons examiner :

Qu’est-ce qu’une déclaration de remplacement ?

La déclaration de remplacement a été introduite par le décret présidentiel 445/2000 intitulé « Texte unique des lois et règlements sur la documentation administrative ».

Ce règlement stipule que tous les citoyens qui entrent en contact avec les administrations publiques peuvent constituer des certificats traditionnels ou, en tout état de cause, des documents concernant des états, des qualités personnelles et faites au moyen de la substitution des déclarations des certificats ou des documents eux-mêmes, ou de l’acte de notoriété. .

Déclaration de certification de substitution et acte de notoriété : la législation pertinente

Les déclarations de substitution se distinguent donc par des déclarations de certification de substitution (autocertifications) et des déclarations substitutives d’actes de notoriété.

Comme prévu, leur discipline de référence est le décret présidentiel 445/2000 et, en particulier, à l’article 1er, points g) et h), la définition de ces deux documents est définie.

La déclaration de certification ou d’autocertification de remplacement

La déclaration de certification de remplacement, également appelée auto-certification, est régie par l’article 46 du décret présidentiel 445/2000. Il doit être signé par la partie intéressée et produit à la place de certificats délivrés par une administration publique et ayant pour fonction de reconnaissance, de reproduction et de participation à des tiers d’États, de qualités personnelles et de faits contenus dans les registres publics, les listes ou les dossiers ou autrement vérifié par des sujets occupant des fonctions publiques.

Ce document concerne donc les faits et les certificats dans les bases de données des administrations publiques.

Lors de l’utilisation de la déclaration de certification de remplacement

L’article susmentionné contient une longue liste d’états, de qualités personnelles et de faits pour lesquels vous pouvez utiliser la déclaration de certification de remplacement. Voici quelques-uns d’entre eux à titre d’exemple :

  • date et lieu de naissance ;
  • résidence ;
  • citoyenneté ;
  • jouissance des droits civils et politiques ;
  • état du célibataire, marié, veuf ou État libre ;
  • État /li >
  • naissance de l’enfant, décès du conjoint, ascendant ou descendant ;
  • inscription à des administrations publiques de livres, registres ou listes ;
  • appartenance à des ordres professionnels ;
  • degré d’études, examens passés.

Pour obtenir une liste complète, nous vous référons à la lecture de l’article 46 du décret présidentiel 445/2000.

L’acte de notoriété peut-il être remplacé par un autre document ?

Tout d’abord, voyons ce que l’on entend par acte notoire et dans quelles circonstances il doit être utilisé.

L’acte notoire, ou également appelé acte de notoriété, est un document écrit de nature publique, par lequel un sujet, en présence de deux témoins, fait devant un agent public une déclaration sur les états, les qualités personnelles ou les faits connus de ces personnes.

L’article 47 du décret présidentiel 445/2000 prévoit la possibilité de remplacer les actes de notoriété concernant des états, des qualités personnelles ou des faits qui sont directement au courant de la partie intéressée par une déclaration faite et signée par celle-ci.

La déclaration de remplacement d’un acte de notoriété

Les

déclarations de remplacement d’un acte de notoriété qui doivent être produites aux organes de l’administration publique ou aux gestionnaires ou exploitants des services publics doivent être signées par la personne concernée. en présence de l’employé impliqué ou signé et présenté avec une photocopie d’un pièce d’identité de l’abonné, au bureau compétent par télécopieur, par l’intermédiaire d’une personne responsable ou par courrier.

Ce document peut être utilisé chaque fois que vous souhaitez essayer (jusqu’à preuve contraire) des faits qui ne sont pas prouvables avec des déclarations de certifications de remplacement.

En fait, l’article 47, paragraphe 3, du D.P.R. 445/2000 stipule que « sans préjudice des exceptions expressément prévues par la loi, dans les relations avec l’administration publique et avec les prestataires de services publics, tous les États, qualités personnelles et faits non expressément mentionnés à l’article 46 sont démontré par la partie intéressée par la déclaration de remplacement d’un acte de
notoriété
. »

Quand la déclaration de remplacement de l’acte de notoriété est-elle

Vous pouvez utiliser la déclaration de remplacement d’acte de notoriété pour certifier les états personnels, les faits et les qualités :

  • en connaissance directe de la partie intéressée, non inclus dans la liste des cas dans lesquels l’autocertification peut être utilisée ;
  • liés à d’autres sujets dont le déclarant possède des connaissances directes.

La déclaration peut également concerner le respect de l’original de la copie de :

  • documents ou documents conservés ou délivrés par un
  • les

  • documents fiscaux d’étude ou de service qui doivent être obligatoirement conservés par les particuliers.

Qui peut faire ces déclarations ?

Les parties prenantes qui peuvent signer ces déclarations de remplacement sont les citoyens :

  • Italiens et Union européenne, personnes morales, sociétés de particuliers, administrations publiques, organismes, associations et comités dont le siège social est en Italie ou dans l’un des pays de l’Union européenne ;
  • des États ne faisant pas partie de l’Union résidant régulièrement en Italie se limitent à la données et faits qui peuvent être attestés par l’administration publique, ou si requis par des dispositions spéciales de la loi et /o de conventions internationales mutuelles.

Et dans le cas des mineurs, interdits et inaptes ? Pour les mineurs, le tuteur peut déclarer qui exerce l’autorité de leur patrie (par exemple, les parents) ou le tuteur, et également pour l’interdicté, le tuteur peut procéder à la déclaration.
Les mineurs handicapés et émancipés peuvent déclarer avec l’aide du conservateur, tandis que ceux qui ne peuvent pas signer ou ne peuvent pas signer doivent faire la déclaration devant l’agent public.
La déclaration de ceux qui sont dans des conditions d’entrave temporaire pour des raisons de santé peut plutôt être faite devant l’agent public par le conjoint ou, en son absence par les enfants ou, en l’absence de lui par les enfants ou, en l’absence de ce dernier, d’un parent en ligne droite ou en garantie à le troisième degré.

Quand peuvent-ils être utilisés

Certains changements ont été apportés au règlement sur les déclarations de remplacement, en fait, le décret présidentiel 445/2000 a fait l’objet de modifications par l’article 15 de la loi n° 183 12/11/2011, et en particulier :

  1. « Les certifications délivrées par l’administration publique concernant les états, les qualités personnelles et les faits ne sont valides et utilisables que dans les relations entre individus. Dans les relations avec les organes de l’administration publique et les gestionnaires des services publics, les certificats et les actes de notoriété sont toujours remplacés par les déclarations visées aux articles 46 et 47 ;
  2. Sur les certifications à produire à des sujets privés, le libellé est apposé, sous peine de nullité, les mots suivants : « Ce certificat ne peut pas être produit aux organes de l’administration publique ou aux gestionnaires privés des services publics ».

Sur la base de ce qui vient d’être rapporté, des déclarations de substitution peuvent être utilisées dans les relations avec les administrations publiques, telles que les instituts et les écoles, les régions, les provinces, les municipalités, les préfectures, les chambres de commerce et la motorisation ; et avec des entreprises qui exploitent des services publics tels que Poste, Enel,

etc.

L’utilisation de ces produits est limitée. certaines limitations à l’utilisation de déclarations de remplacement, c’est-à-dire des certificats qui ne peuvent pas être remplacés par une autre déclaration (art.49). Il s’agit notamment de :

les

  1. certificats médicaux, sanitaires, vétérinaires, d’origine, de conformité CE, de marque ou de brevet, qui ne peuvent être remplacés par un autre document sauf s’il est établi autrement par les dispositions de la législation industrielle.
  2. les certificats médicaux et sanitaires requis par les écoles pour des activités sportives non compétitives pratiquées par leurs élèves ne peuvent être remplacés que par un seul certificat d’aptitude aux activités sportives non compétitives délivré par le médecin primaire valable pour toute l’année scolaire.

Comment rédiger une déclaration de remplacement

Les administrations individuelles préparent les formulaires nécessaires à la préparation des déclarations de remplacement.

Nous avons décidé de faciliter votre recherche en rendant disponible sur notre blog le caractère similaire de la déclaration de certification de remplacement et de l’acte de notoriété. Le téléchargement est gratuit et en quelques clics !

Téléchargez gratuitement le modèle de déclaration de certification de remplacement

Les

deux modèles sont structurés dans une partie introductive dans laquelle les données personnelles de la personne concernée doivent être déclarées et une seconde partie consacrée aux états, aux qualités personnelles et aux faits qu’ils ont l’intention de déclarer.

Télécharger le modèle de la déclaration de remplacement de l’acte de notoriété

Quelle est la validité des déclarations ?

Les déclarations de substitution ont la même validité temporelle que les actes qui remplacent :

  • les certificats délivrés par le statut de certification P.A., les qualités personnelles et les faits non susceptibles d’être modifiés ont une durée illimitée ;
  • les autres certificats sont valables pendant 6 mois à compter de la date de publication, ou plus si la loi ou la réglementation l’exigent.

Que se passe-t-il s’il n’y a pas d’acceptation ?

Le fait de ne pas accepter de déclarations de certification de remplacement ou d’acte de notoriété constitue une violation des obligations de bureau pour l’administration publique.

Les conséquences d’une fausse déclaration

L’administration publique a le droit de vérifier la véracité et l’authenticité des certifications produites.

Si dans les déclarations , des irrégularités ou des omissions, ne constituant pas de mensonges, sont détectées par le responsable de l’office qui reçoit ces documents doit informer la partie intéressée de l’irrégularité détectée. Ce dernier doit régulariser ou compléter la déclaration, sinon la procédure ne suivra pas.

En cas de fausse déclaration, par contre, les dispositions prévues à l’article 76 du D.P.R. 445/2000 s’appliquent. Cela signifie que les déclarations de remplacement doivent être considérées comme faites à l’agent public et c’est pourquoi les articles 483 et 493 du Code civil francen peuvent être appliqués.

Sources : D.P.R. n. 445 du 28 décembre 2000, au JO n° 42 du 20 février 2001 « Texte consolidé des dispositions législatives et règlements sur la documentation administrative » ; LOI N° 183 du 12 novembre 2011

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page