Dépenses extraordinaires de copropriété pour l’achat et la vente de la maison

Qui est responsable des dépenses extraordinaires de copropriété si elles ne sont formalisées qu’après l’achat et la vente ? Une décision détermine qui est tenu de les payer.

Achetez une maison et découvrez que les dépenses extraordinaires de copropriété décidées par l’assemblée avant votre arrivée s’ajoutent à votre budget mais délibérées plus tard. Avant d’acheter et de vendre, aucune des parties n’a fourni ces dépenses dans le contrat. Qui est-ce que c’est de les payer ?

Frais de copropriété extraordinaires en arrière et nouveau propriétaire

La Cour suprême a résolu le problème avec la décision n° 10235 du 2 mai dernier, à la suite de l’un des nombreux cas d’achat et de vente de biens immobiliers dans lesquels la répartition des dépenses de copropriété spéciale n’avait pas été convenue.

Selon l’ancien propriétaire, les dépenses extraordinaires de copropriété sont dues à la nouvelle, car il était présent à la dernière assemblée de copropriété sur l’exécution des travaux. Selon le nouveau propriétaire, cependant, les dépenses extraordinaires sont dues à l’ancien locataire car la première résolution sur la question a été adoptée alors que ce dernier était encore un condominium.

La Cour suprême a déterminé que les dépenses ordinaires sont supportées par ceux qui sont des condominiums au moment de la réalisation des interventions qui les justifient, alors que les dépenses extraordinaires en copropriété sont toujours dues à ceux qui en sont le propriétaire au moment de leur délibération.

La Sentence

Premièrement, la Cour déclare que le paiement des dépenses dépend également de leur nature.

En ce qui concerne les dépenses ordinaires, même dans le cas de l’achat et de la vente de biens immobiliers, « le début du cautionnement doit être identifié avec l’achèvement réel des activités de gestion liées à l’entretien, à la conservation, à la jouissance des parties communes du bâtiment ou à la fourniture de services, en supposant que la fourniture des dépenses pertinentes ne nécessite pas l’approbation préalable de la réunion de copropriété (mais seulement l’approbation dans le solde final), car il s’agit de débours dus à des délais fixes et relevant des pouvoirs attribués à l’administrateur en tant que tels (conformément à l’article 1130, paragraphe 3, du Code civil francen), et non en tant qu’exécuteur des résolutions de l’Assemblée générale concernant l’approbation du budget budgétaire, qui ont simplement une valeur déclarative et non constitutive ».

En revanche, pour les dépenses extraordinaires en copropriété, « l’obligation pour les copropriétés individuelles ne peut être liée à l’exercice de la fonction de gestion confiée à l’administrateur par rapport aux sommes indiquées dans le budget, mais doit être considérée comme une conséquence directe de la réunion correspondante. résolution (ayant une valeur constitutive et donc directement contraignante pour les copropriétés qui l’adoptent) avec lesquelles sont les interventions extraordinaires  ».

La Cour déclare donc que « en cas de vente d’une unité immobilière dans une copropriété, dans laquelle des travaux extraordinaires d’entretien, de rénovation ou d’innovation sur les parties communes ont été délibérés, si le vendeur et l’acheteur n’ont pas convenu autrement en ce qui concerne la répartition des éléments connexes dépenses, la personne qui était propriétaire du bien au moment de la réunion délibérée qui a ordonné l’exécution de ces interventions, ayant une telle résolution constitutive valeur constitutive de l’obligation connexe ; par conséquent, lorsque les dépenses en question ont été résolues avant la conclusion de le contrat de vente, le vendeur y répond, rien ne notant que les travaux ont été, en tout ou en partie, exécutés ultérieurement et que l’acheteur a le droit de profiter de ce qui est versé à la copropriété pour ces dépenses, en vertu du principe de solidarité passive visé à l’article 63 des lois du Code civil »

La conclusion

En conclusion, si vous achetez un appartement, vous devrez payer les dépenses extraordinaires de copropriété si elles sont délibérées après la vente. Si, par contre, les travaux extraordinaires sont délibérés avant l’acte d’achat et de vente, l’ancien locataire les paiera.

Dans tous les cas, il est bon d’établir avant d’acheter et de vendre des biens immobiliers à ceux qui sont responsables des dépenses d’entretien extraordinaire de la copropriété.

Pour en savoir plus sur la répartition des dépenses entre le propriétaire et le locataire, lisez aussi : Nouveau tableau de ventilation des dépenses de copropriété.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page