Des enfants meurent de malnutrition en Afghanistan : responsables


5)

À Ghor, une des provinces touchées, au moins 17 des enfants parmi ceux qui sont arrivés à l’hôpital sont morts de malnutrition au cours des six derniers mois. (Photo AFP)

KABOUL : Des enfants meurent de faim en Afghanistan, ont annoncé samedi des sources locales et internationales, suite à des avertissements qu’un million de jeunes là-bas pourraient faire face à une malnutrition potentiellement mortelle d’ici la fin de l’année.

A Ghor, une des provinces touchées, au moins 300 des enfants parmi ceux qui sont arrivés à l’hôpital sont morts de malnutrition au cours des six derniers mois, a déclaré à l’AFP le directeur de la santé publique de la province, le mollah Mohammad Ahmadi.

Presque 300 ont été traités pour les effets de la faim.

Des centaines d’enfants risquent de mourir de faim dans le centre du pays, a-t-il déclaré.

Un porte-parole de l’agence des Nations Unies pour l’enfance en Afghanistan a déclaré qu’il ne pouvait pas confirmer le nombre de morts à Ghor mais craignait « un beaucoup d’enfants paient le prix ultime”.

Salam Al-Janabi de l’UNICEF a déclaré que le réseau de surveillance de l’agence avait été perturbé et s’appuyait sur des rapports anecdotiques, mais «nous sommes très douloureusement conscient que c’est quelque chose dont nous sommes sur le point, ou au milieu de ».

Depuis l’arrivée au pouvoir des talibans à la mi-août, l’Afghanistan s’est enfoncé plus profondément dans une crise humanitaire déjà grave.

Les effets de la sécheresse, de la flambée des prix des denrées alimentaires et des pertes d’emplois ont été aggravés par l’aide et le financement internationaux, mais presque paralysés .

L’ONU a averti que d’ici la fin de l’année, un million d’enfants de moins de cinq ans en Afghanistan devraient avoir besoin traitement de la «malnutrition aiguë sévère» potentiellement mortelle, tandis que 3,3 millions de personnes supplémentaires souffriront de malnutrition aiguë.

FacebookTwitterLinkedinEmail

Bouton retour en haut de la page