Effets négatifs du stress sur le corps

Il est temps de chercher des outils et de l’aide professionnelle pour apprendre à nous comprendre, à prendre soin de nous-mêmes et à nous aimer plus, ce qui nous aide à aller de l’avant. Dans ce texte, nous examinons de plus près certains effets néfastes graves du stress.

Nous parlons souvent de stress, mais pas d’une manière particulièrement tangible. Pour cette raison, nous plaçons tous notre inconfort (mental et physique) dans la même catégorie. L’étiquette peut être exacte, mais elle peut nous amener à manquer les véritables effets négatifs du stress.

Vous n’avez pas besoin d’être un expert pour pouvoir identifier les effets du stress. Il s’agit de sentir son corps, d’être sensible à vos tendances et bien sûr d’être bien informé. N’ oubliez pas que cette information n’est pas destinée à vous submerger. Au lieu de cela, c’est censé t’aider à mieux prendre soin de toi.

Physiologie du stress

Croyez-le ou non, mais un peu de stress est bon.

C’ est parce que cela fait partie de la réponse d’évasion ou de combat. Donc, avec un peu de stress, nous augmentons notre taux de travail et nous devenons plus efficaces.

Cependant, un stress excessif ou un stress chronique affecte trois systèmes du corps : le système endocrinien, le système nerveux et le système immunitaire. Ensuite, une énorme quantité d’effets négatifs peut se produire.

    Le

  • stress active tous les composés du cerveau et provoque une réaction en chaîne.
  • Cela provoque la sécrétion hormonale et stimule l’hypophyse qui sécrète simultanément l’hormone adrénocorticotrope (ACTH).
  • Ensuite, les glandes surrénales sont activées et cela déclenche la production d’adrénaline (épinéphrine) et de noradrénaline (noradrénaline) et de corticostéroïdes (aldostérone) et de glucocorticoïdes (cortisol).

Cette réaction et la sécrétion d’hormones anormales affectent tous les organes du corps, et affectent également directement le système immunitaire.

Phases de stress

Hans Selye, docteur en endocrinologie à Montréal, a divisé la réponse du corps au stress en trois étapes fondamentales : phase d’alarme, phase de résistance et phase de fatigue.

  1. Phase d’alarme. Tout d’abord, cette phase fait partie de certains effets positifs de stimuli stressants. Dans cette phase, le système nerveux sympathique est activé. La sécrétion d’adrénaline se produit, ce qui augmente votre concentration et votre capacité d’attention. Les effets immédiats peuvent inclure l’hypertension artérielle et une augmentation de la transpiration. Cette phase ne devrait être qu’une courte période.
  2. Phase de résistance. Puis suit cette phase en conséquence de la phase d’alarme qui durera plus longtemps qu’elle ne le devrait. A ce e effets négatifs de l’excitation du système nerveux et la sécrétion d’hormones qui en résulte.
  3. Phase d’épuisement. Enfin, le corps change par le déséquilibre des systèmes implicites en réponse au stress. Ensuite, les symptômes que l’on ressent sont des maladies typiques que les personnes exposées au stress ont tendance à souffrir.

Effets négatifs du stress

Leseffets négatifs du stress sont nombreux, voici quelques exemples…

… sur le système digestif

Parmi les principaux effets négatifs du stress sur ce système, vous trouverez : ulcère gastro-duodénal, intestin irritable, colite ulcéreuse, épuisement et gastrite.

Il contribue également à de mauvaises habitudes alimentaires telles que l’apport alimentaire irrégulier, la consommation de malbouffe, le fait de sauter les repas et d’autres comportements connexes.

… sur le système respiratoire

Le stress peut affecter ce système, directement ou indirectement.

Indirectement, il peut augmenter le risque de maladies respiratoires en raison de l’effet débilitant sur le système immunitaire. Directement, il peut provoquer une hyperventilation, de l’asthme et une sensation d’étouffement.

… sur le système cardiovasculaire

C’ est l’un des systèmes les plus touchés par le stress, et certains de ses effets peuvent avoir des résultats fataux. Parmi ceux-ci sont : tachycardie, athérosclérose, angine de poitrine, infarctus du myocarde, extrasystoles, tachycardie chronique, etc.

… sur les muscles et la peau

Il peut causer l’ acné, le psoriasis, les démangeaisons, l’eczéma, la dermatite, les crampes musculaires, la douleur, la raideur, le hoquet et l’hyperréflexie, l’alopécie, etc.

… sur le système nerveux

Malheureusement, les effets négatifs du stress sont si variés qu’ils nous font réfléchir sur notre mode de vie et ses conséquences.

Le stress peut causer des problèmes d’anxiété, d’irritabilité, d’amnésie, de maux de tête, de migraines, de dépendance, de dépression, de troubles du sommeil, de blocages mentaux, de troubles de la personnalité, de développement de phobies et de peur, troubles de l’alimentation et plus encore

Les effets négatifs du stress peuvent entraîner une perte d’intégrité physique et mentale. Nous ne devrions pas permettre que notre santé psycho-émotionnelle soit compromise. C’ est pourquoi nous devons chercher des outils et de l’aide professionnelle pour apprendre à nous comprendre, à prendre soin de nous-mêmes, à nous aimer plus et à avancer.

6 façons de contrôler le stress et l’anxiété sans médicaments
comprennent des méthodes naturelles — il est possible de contrôler le stress et l’anxiété sans médicaments. . »

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page