Exemption foncière de l’IMU : prolongation jusqu’en 2015

Le solde de l’IMU sur les terres agricoles de montagne est reporté à 2015. Qui paiera le 16 décembre et qui l’année prochaine ?

Reporté à 2015, le décret qui réduit l’exemption de l’IMU sur les terres montagneuses et la réduit en fonction de l’altitude et de l’activité du propriétaire. La prolongation du paiement est venue du sous-secrétaire à l’économie Pier Paolo Baretta avec une réponse écrite envoyée au Comité des finances de la Chambre.

IMU sur terre : extension jusqu’en 2015

Dans l’

attente de la résolution de la réglementation, le décret sur l’exemption de l’IMU sur les terres agricoles de montagne a été reporté à 2015 et le solde sera payé non pas le 16 décembre prochain mais en 2015 à la date à régler.

Alors qu’à la date du paiement de l’IMU sur les terres dont nous continuons de discuter, les propriétaires agricoles ont juste besoin de savoir que le solde n’aura certainement pas à être payé le 16 décembre, en même temps que le solde de TASI. Cette extension facilite les maires des municipalités francennes, qui pourront éviter la course à la montre pour récupérer les impôts de ceux qui n’avaient rien payé jusqu’à présent et décideront également du taux ad hoc pour les agriculteurs des montagnes terrestres.

Pour avoir une idée de l’ampleur du problème, il suffit de regarder les chiffres. L’IMU sur les terres agricoles aurait couvert 4 300 institutions et environ 28 millions d’habitants, tandis que 700 municipalités auraient réduit plus de 5 % des recettes totales.

Lisez aussi -> Nouveaux crédits d’impôt pour l’agriculture et la pêche à venir : Détails

Décret foncier de l’IMU : critères d’application

L’extension calme donc les eaux, mais la nécessité d’une révision des critères d’application des exemptions demeure nécessaire, à partir des estimations des recettes et des méthodes d’identification des municipalités concernées. En fait, le décret a lié l’application à l’altitude des municipalités et à l’activité du propriétaire selon ce qui suit :

  • les terres agricoles de montagne exemptées de l’IMU seraient celles qui tombent dans des municipalités situées à plus de 601 mètres au-dessus du niveau de la mer. L’altitude de la municipalité est donc authentique et non celle du terrain : si un terrain est supérieur à 601 mètres mais que la municipalité à laquelle elle appartient est inférieure à cette altitude, il n’y a pas d’exemption IMU
  • .

  • si la municipalité se situe entre 601 et 281 mètres, l’exemption de l’IMU n’est déclenchée que pour les terres des agriculteurs directs et des entrepreneurs agricoles professionnels inscrits à la disposition de pension agricole.

Dans

l’attente de révisions apportées aux critères d’application, il n’est pas encore clair si l’extension du paiement de l’IMU sur terre aura lieu avec un deuxième décret qui annulera le précédent, ou avec une modification de la loi de stabilité.

Lisez aussi -> Solde et solde de TASI et IMU 2014 dus

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page