Hypothèque fiscale : qu’est-ce que c’est et quand va-t-il caduquer ?

Que se passe-t-il lorsque l’agence de recouvrement des recettes, ex-Equfrance, nous avise d’un dossier fiscal ? Est-ce que nous risquons d’obtenir une hypothèque fiscale sur nos actifs ? Nous allons le découvrir avec cette étude approfondie sur le sujet.

INDEX :

Qu’est-ce qu’un prêt hypothécaire fiscal ?

Nous savons que l’hypothèque est un instrument qui confère aux autorités fiscales le droit d’exproprier la propriété liée pour garantir le crédit. En plus de cela, il garantit que vous êtes satisfait de la préférence sur le prix dérivé de l’expropriation, ce qui peut également se produire contre le troisième acheteur.

Par hypothèque fiscale, en revanche, on entend celui inscrit par l’administration fiscale sur les actifs du débiteur qui n’a pas payé de crédit. Habituellement, l’hypothèque est utilisée lorsque d’autres mesures sont inexécutées (saisie de comptes, restrictions administratives, saisie du cinquième du salaire, etc.). En tout état de cause, il ne s’agit pas d’un acte de saisie, mais d’un instrument utilisé pour fournir des garanties au créancier et le protéger de tout acte frauduleux de la part du débiteur.

Comment puis-je enregistrer une hypothèque fiscale ?

Une fois l’enregistrement fiscal notifié, 60 jours sont prévus pour payer la dette. Mais que se passe-t-il si le contribuable ne paie pas, n’obtient pas de versement, de suspension ou d’annulation de sa dette ? Ici, dans ce cas, l’Agence de recouvrement des recettes active les procédures prévues par la loi pour percevoir le crédit des institutions qui lui ont confié la tâche de le récupérer (restrictions administratives, hypothèques, saisies).

L’enregistrement de l’hypothèque fiscale se fait comme suit :

Les hypothèses

Une hypothèque est inscrite uniquement pour des dettes d’au moins 20 000€ sur un ou plusieurs biens immobiliers du débiteur, pour un montant égal au double du crédit total.

Toutefois, avant de l’enregistrer, l’Agence avise le débiteur de l’avis hypothécaire, avec lequel ce dernier est invité à payer les sommes dues dans un délai de 30 jours. Après ce délai sans que le débiteur n’ait payé, sans avoir demandé le versement ou en l’absence d’allégement ou de suspension, l’hypothèque est enregistrée auprès du Conservatoire compétent.

Quand le prêt hypothécaire devient-il une saisie immobilière ?

Après avoir enregistré un prêt hypothécaire, si la dette demeure une disposition de secours ou de suspension, et si l’actif est conforme aux conditions prévues par la loi, l’agence de recouvrement des recettes peut procéder à la saisie du bien (procédure exécutive).

L’expropriation forcée peut concerner des sommes, des biens meubles et immeubles et est précédée de la notification de l’avis d’intimation dans tous les cas où la notification du dossier de paiement a été effectuée il y a plus d’un an. À compter de la date de notification de l’avis d’intimation, le débiteur dispose de 5 jours pour payer la dette.

La procédure exécutive

Pour les dettes allant jusqu’à 1000 euros, la procédure d’exécution n’est pas engagée avant 120 jours après l’envoi d’une communication avec les détails de la dette. Après avoir enregistré une hypothèque, si le contribuable ne paie pas, l’agent de recouvrement peut se rendre au saisiseur de propriété et à la vente aux enchères de la propriété.
Cette procédure d’exécution n’est possible que pour les dettes les plus importantes et en présence des conditions fixées par la loi. En particulier, la saisie immobilière ne peut être effectuée si le bien présente les caractéristiques suivantes :

  • le débiteur a sa résidence personnelle dans la maison,
  • est le seul bien appartenant au débiteur,
  • la maison n’est pas empilée dans les fichiers A/8 ou A/9.

Dans d’autres cas, une propriété ne peut être saisie que si le montant de la dette dépasse 120 000 euros et que 6 mois se sont écoulés depuis l’enregistrement d’un prêt hypothécaire.

Quand l’hypothèque fiscale fait-elle caduque ?

L’hypothèque peut être caduque dans les cas suivants :

  • exécution du contribuable ;
  • désabonnement ;
  • annulation du dossier ou de l’avis de cotisation.

De plus, vous pouvez rembourser l’hypothèque en :

  • l’annulation ou le non-renouvellement de l’enregistrement ;
  • la résiliation de l’obligation ;
  • l’évaluation

  • de l’actif hypothécaire ;
  • la renonciation du créancier ; l’expiration du
  • délai de l’hypothèque ou de sa résiliation ;
  • l’annulation des prêts hypothécaires.

SOURCE : Agence du revenu — recouvrement

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page