Insufflation dans un appartement en copropriété : raisons d’y arriver

Lorsque nous parlons de la gestion de la maison, une série de problèmes doivent être confrontés quotidiennement ; C’est le thème du réaménagement énergétique qui est devenu une priorité absolue, afin d’assurer une amélioration significative du niveau du confort de vie et surtout pour la protection de l’environnement, avec la possibilité de réduire considérablement le niveau des émissions de polluants.

La commodité de s’appuyer sur une chirurgie soufflée

Réaménagement énergétique d’une copropriété

Le nombre de citoyens francens vivant dans un immeuble en copropriété est vraiment élevé. De plus, les grands condominiums qui peuplent nos villes y sont particulièrement au fil des années, construits entre les années 50 et 90.

Les pertes de chaleur et donc les déchets les plus importants se trouvent dans les immeubles en copropriété, seulement ceux qui, dans le passé, étaient considérés comme sans importance parce qu’ils étaient gérés par le chauffage commun et imposés au niveau des temps et de la consommation !

Avec l’avènement de vannes thermostatiques qui ont littéralement changé la façon dont nous gérons l’économie thermique des logements en condo aujourd’hui, vous réalisez à quel point c’est fondamental. Avoir un appartement qui perd peu d’énergie !

Un rapport récent d’Enea, l’Agence nationale des nouvelles technologies, de l’énergie et du développement économique, indique que si des interventions sérieuses étaient menées, il pourrait s’agir d’économies de consommation de 60 %.

C’est

précisément pour cette raison que les récentes manœuvres financières ont introduit des allégements fiscaux pour promouvoir les interventions de réaménagement énergétique au sein d’un immeuble d’appartements.

Déductions fiscales pour le réaménagement énergétique des parties communes dans les copropriétés

Les déductions qui peuvent être obtenues ont un niveau de départ de base égal à 65 % des dépenses totales pour toutes les interventions visant à obtenir une meilleure efficacité énergétique, tout comme dans les maisons individuelles.

Cependant, il est possible de bénéficier de déductions progressives en fonction du type de travail effectué et, surtout, du type de résultat obtenu.

  • En fait, il est possible d’obtenir une déduction fiscale de 70 % si « des interventions de réaménagement énergétique sont réalisées concernant l’enveloppe d’un immeuble en copropriété, avec une participation égale ou supérieure à 25 % de la surface brute de dispersion »
  • Si ce type d’interventions peut également améliorer significativement la performance énergétique, à la fois en hiver et en hiver lire, vous pouvez atteindre une déduction de 75%

Il existe évidemment des limites pour atteindre ces deux niveaux de déduction fiscale :

  • Les dépenses de réaménagement doivent avoir lieu entre le 01/01/2017 et le 31/12/2021.
  • La limite de dépenses est quantifiée d’une valeur de 40 000 euros, multipliée par le nombre d’unités immobilières comprenant l’ensemble de la copropriété.

Résumer en trois mots le concept : il est impossible de ne pas en profiter !

Réaménagement énergétique d’un immeuble en copropriété unique : il peut être réalisé indépendamment !

Parmi toutes les interventions visant à réaliser les économies d’énergie d’une maison (panneaux solaires, isolation de la maison, pompe à chaleur, appareils thermiques), l’intervention à ce jour plus rentable et rentable est certainement celle de l’isolation thermique par soufflage.

Pourquoi est-il important d’isoler correctement la maison ?

Il faut considérer que chaque bâtiment entretient une relation constante avec l’environnement extérieur, ce qui devient encore plus important pendant les saisons d’hiver et d’été.

Une maison qui n’a pas atteint un niveau satisfaisant d’isolation thermique interne consommera beaucoup d’électricité en hiver, grâce à l’utilisation de radiateurs ou d’autres appareils, et cette chaleur ne pourra pas être maintenue par la maison elle-même, créant une dispersion thermique qui conduira à une une glacière.

En été, c’est exactement le contraire qui se produira, avec le froid généré par les systèmes de climatisation qui seront dispersés dans l’environnement extérieur, avec l’entrée simultanée de chaleur et d’humidité venant de l’extérieur. C’est pourquoi il est très important d’obtenir un bon niveau d’isolation thermique ! Un travail bien fait vous permet de maintenir la température intérieure à un niveau optimal, ce qui permet à la chaleur de ne pas s’éteigner à l’intérieur et de ne pas entrer pendant l’été. Il s’agit évidemment d’une intervention prévue dans certains cas, alors demandons-nous toujours quand il est possible d’isoler les murs de la maison.

Comme nous l’avons vu, si vous décidez de faire un réaménagement énergétique de la copropriété, vous obtiendrez des avantages importants… mais la réalisation de ces travaux n’est pas aussi simple que vous le pensez !

Pour qu’un travail de ces proportions commence, faut-il que tous les condominiums s’accordent sur leur réalisation ; et si quelqu’un ne l’est pas, n’est-il pas possible de faire quoi que ce soit ?

Si vous n’avez pas l’unanimité d’intention, les travaux ne peuvent pas être réalisés concernant l’enveloppe de la copropriété, ni la réalisation d’une intervention d’isolation thermique par l’installation d’un

ne signifie pas qu’au niveau d’une seule unité de logement en copropriété, vous ne pouvez pas effectuer d’excellentes interventions sans avoir à obtenir le consentement des autres condominiums.

En fait, il est possible de réaliser IN TOTALE AUTONOMY une intervention visant à insuffler les murs intérieurs de notre appartement en copropriété.

Quelle est la commodité de s’appuyer sur une chirurgie soufflée ?

Pour ceux qui ne connaissent pas ce type d’intervention, c’est une opération très avantageuse.

    Des

  • temps de réalisation très rapides (une seule journée de travail pour isoler un logement !
  • )

  • Faibles coûts d’isolation et qui peuvent être considérés comme une forme d’investissement, car ils peuvent être récupérés progressivement au fil des ans grâce aux économies réalisées dans la facture énergétique (en moyenne, avec 3 ans, l’argent dépensé est récupéré !)
  • Il s’agit également d’une intervention non invasive, car il n’est pas nécessaire de se déplacer ailleurs ou de faire qui sait quelles préparations.

Le mélange peut donc être réalisé à l’intérieur de notre appartement en copropriété sans demander le consentement de personne, avec la possibilité d’obtenir des avantages qui amélioreront considérablement notre niveau de logement, avec une bonne tranquillité des autres condominiums qui n’ont pas consenti à la mise en œuvre de l’énergie. des opérations de réaménagement qui auraient apporté des améliorations importantes à l’ensemble de la copropriété.

Comment se déroule une chirurgie d’insufflation, en bref ?

L’air à l’intérieur des immeubles peut être remplacé par un excellent isolant thermique. On croyait autrefois que l’air agissait comme un isolant thermique (vrai pour des épaisseurs inférieures à 2,5 cm). Des études thermiques montrent qu’au-dessus de cette épaisseur, l’air passe d’un état silencieux à un état de mouvement, c’est-à-dire qu’il crée des courants d’air DISPERSE !

)

Il y a des portes de plus de 2,5 cm à 20 ou 25 cm où les dispersions thermiques sont anormales !

Un bâtiment avec un vide vide peut se disperser jusqu’à plus de 5 degrés par jour !

C’est pourquoi la pratique du mélange nous aide ; en la mettant en pratique, il sera possible d’ « insuffler » littéralement des mousses isolantes très efficaces, ce qui nous permettra de combler complètement le vide dans le vide. Dans ce cas, vous disposerez d’une véritable barrière thermique respirante, qui vous permettra de minimiser les pertes de chaleur et de vivre dans un environnement confortable et efficace !

Habituellement, une opération d’éruption consiste en les étapes suivantes :

  1. Préparation de la pièce où se trouve le mur auquel mur des meubles ou des peintures et de couvrir la partie du sol en dessous pour ne pas le gâcher)
  2. Création d’un motif de trou dans le mur, dont le diamètre et la distance sont égaux
  3. Insertion, au moyen d’une machine spéciale, d’une mousse isolante (ou d’un autre matériau), en partant du bas vers le haut jusqu’au remplissage total de l’espace
  4. Rasage des trous et nettoyage final

Comme vous pouvez le constater vous-même, il s’agit d’une intervention facile et rapide qui, déjà à court terme, vous aidera à améliorer le niveau de bien-être du logement et d’efficacité énergétique. De plus, grâce au réaménagement énergétique qui en résulte, vous pouvez accéder aux déductions fiscales requises par la loi, récupérant ainsi une partie de votre investissement et préservant dans votre tout-petit l’environnement extérieur !

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page