La première maison est inaccessible ! Nouvelles de la

décision surprise du gouvernement : la première maison devient inaccessible. Voici comment.

Après avoir rejeté les différentes motions de l’opposition, la majorité parlementaire a décidé que la première chambre devient inaccessible, relançant ainsi les procédures d’expropriation liées aux biens immobiliers utilisés comme maison principale.

La situation avant la décision

Par décret de loi n° 69/2013, ce qu’on appelle le « décret d’action », a établi l’impossibilité de saisie de la première maison, malgré les dispositions contraires d’Equfrance. Par la suite, la Cour suprême s’est prononcée sur la possibilité que l’impignorabilité de la première maison soit rétroactive ou non, établissant avec l’arrêt n° 19270/2014 l’impossibilité d’expropriation du premier foyer également dans des affaires antérieures au 21 juin 2013, avec une interprétation intéressante de la décret.

En

fait, jusqu’à récemment, il était impossible de forclusion d’une maison utilisée comme première maison selon une norme rétroactive.

Première maison saisissible : la décision

Qu’est-ce que cela change ? Fondamentalement, la Chambre a donné son feu vert aux motions concernant les premières maisons, mais seulement dans le sens où il appartient au gouvernement d’évaluer « la possibilité de prendre des initiatives réglementaires pour identifier les options économiques pour la gestion des prêts hypothécaires pour la première maison en détresse, en particulier en ce qui concerne les ménages, en particulier les grands, qui sont situés en situation d’insolvabilité temporaire. »

D’une autre nature, les demandes de l’opposition, qui demandaient au gouvernement de prendre des initiatives d’un point de vue réglementaire axées sur la réduction du phénomène des expropriations. l’immobilier, en particulier ceux utilisés comme première maison. Les demandes prévoyaient en fait l’impignorabilité totale de la première maison qui, cependant, n’a pas été prise en compte.

Comment savoir combien de biens immobiliers sont enregistrés auprès d’une personne physique ou morale ?

Dans de tels cas, il est essentiel de connaître la situation financière d’une personne et donc de savoir combien de maisons sont enregistrées et laquelle d’entre elles s’avère être le domicile de résidence.

À cette fin, il est possible de demander un visa hypothécaire par nom sur Visure Italia. Le document obtenu est indispensable pour établir la cohérence du bien immobilier d’un nom (personne ou entreprise) faisant l’objet d’une recherche dans la période allant de la date d’automatisation du Conservatoire RR.III compétent jusqu’à la date de mise à jour.

Un visage hypothécaire par nom détecte des informations telles que :

les

Lisez aussi -> Hypothèque sur la maison : s’il vient de l’Agence du revenu ?

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page