L’adoption du Bitcoin n’affectera pas les discussions avec le FMI, selon le plus grand banquier central d’El Salvador

Douglas Rodriguez, président de la Banque centrale de réserve d’El Salvador, a rejeté les craintes que le pays adoptant Bitcoin (BTC) comme monnaie légale ne fasse échouer les plans d’une facilité de prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI).

Selon Bloomberg mardi, Rodriguez a déclaré que la banque centrale ne voit aucun risque associé à la loi Bitcoin alors même qu’elle se prépare à obtenir une facilité de prêt prolongée du FMI.

En effet, la banque centrale a décrit la loi Bitcoin d’El Salvador comme n’ayant que des “risques à la hausse”, Rodriguez déclarant qu’une course haussière de la BTC pourrait aider l’économie du pays à se développer de plus de 9% de plus que les prévisions initiales.

Selon Rodriguez, la banque centrale a expliqué au FMI que “le Bitcoin est simplement un moyen de paiement”.

Comme indiqué précédemment par Cointelegraph, le gouvernement d’El Salvador affirme que l’acceptation du Bitcoin continue de croître, les gens vendant plus de dollars américains pour acheter du BTC.

L’incertitude sur le sort des pourparlers avec le FMI, ainsi que l’adoption récente de la BTC comme monnaie légale, ont apparemment eu un effet significatif sur la cote de crédit du pays.

Les obligations d’El Salvador ont fortement baissé en septembre après le « Bitcoin Day » dans le pays, mettant encore plus d’importance sur l’issue de l’accord de prêt du FMI.

El Salvador supprime le flux de prix BTC de l’application Chivo pour réprimer les scalpers d’arbitrage

Selon les chiffres de la banque centrale, la dette extérieure du Salvador atteignant 18,45 milliards de dollars au deuxième trimestre 2021, la sécurisation de la facilité de prêt du FMI pourrait être cruciale pour garantir l’accès au marché mondial en 2022.

Les responsables du FMI ont critiqué l’adoption du Bitcoin par le Salvador, qualifiant cette décision de “raccourci déconseillé” qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour le pays.

Les critiques de l’abandon du secteur financier traditionnel ont souligné que la volatilité et le blanchiment d’argent faisaient partie des risques systémiques probables posés par l’acceptation du BTC comme monnaie légale.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page