L’appareil photo 200 MP pour le Samsung Galaxy S23 Ultra peut devenir réalité

Si vous pensez que la caméra sur le Galaxy S22 Ultra a une très haute résolution, alors préparez-vous pour plus. LA Samsung devrait lancer son prochain téléphone portable avancé avec un capteur qui dépasse 108 mégapixels: l’attente est que l’attendu Galaxy S23 Ultra être annoncé avec un appareil photo principal de 200 MP.

Le successeur du Galaxy S22 Ultra pourrait avoir un appareil photo de 200 mégapixels (oui, vous n’avez pas mal lu) (Image : Darlan Helder/Blog)

L’attente tourne autour d’un article du ETNouvelles publié ce lundi (9). Selon des informations en coulisse révélées par le site Web sud-coréen, Samsung achève une mise à jour du capteur Isocell HP1. Le composant, rappelons-le, a été annoncé en septembre 2021 avec 200 mégapixels.

Le Galaxy S23 Ultra pourrait avoir un appareil photo de 200 MP

On s’attend à ce que le composant mis à jour soit révélé au marché sous le nom de Samsung Isocell HP3. Mais les enjeux ne s’arrêtent pas là : la marque sud-coréenne accélère la production du composant pour l’amener au Galaxy S23 Ultra. Le téléphone devrait être annoncé l’année prochaine pour succéder au Galaxy S22 Ultra.

Pourtant, ce n’est pas une décision définitive. Comme nous sommes en mai, beaucoup d’eau passera encore sous ce pont jusqu’au début de 2023. Mais ce ne serait pas un pari irréaliste, car les capteurs de 108 mégapixels apparaissent déjà même dans les téléphones portables de milieu de gamme de la marque, comme le Galaxy M53 5G.

Le Galaxy S23 Ultra pourrait être annoncé avec un appareil photo de 200 mégapixels (Image : Darlan Helder/Blog)

Mais pourquoi tout ça ?!

200 mégapixels c’est beaucoup. Pour vous donner une idée, la résolution est supérieure au capteur de 24,1 mégapixels du Canon T7, l’appareil photo reflex d’entrée de gamme de la marque japonaise. Alors voici une question : pourquoi tant de mégapixels, surtout s’il existe déjà des téléphones avec appareil photo de 108 mégapixels, comme le Galaxy S22 Ultra ?

La réponse réside dans la sortie de l’Isocell HP1 lui-même. En septembre, Samsung a annoncé que le capteur dispose de la technologie regroupement de pixels pour assembler quatre pixels en un de 1,28 μm et produire des images de 50 MP. Une autre possibilité du composant est de réunir seize pixels en un 2,56 µm pour faire des photos de 12,5 MP.

Autrement dit, malgré 200 mégapixels, les téléphones portables ne prendront pas nécessairement des photos avec toute cette résolution. C’est aussi le cas des modèles de 48 mégapixels par exemple : ces capteurs combinent quatre pixels en un pour prendre des photos de 12 mégapixels avec plus de détails et moins de bruit.

Samsung Isocell HP1 est capable de joindre seize pixels en un 2,56 μm (Image : Reproduction/Samsung)

L’avantage réside justement dans cette technologie pour joindre les pixels. Contrairement aux reflex numériques, les téléphones portables ne peuvent pas accueillir de très grands capteurs. Et la solution permet de pallier cette difficulté sans avoir à augmenter la taille des smartphones, des pixels plus gros leur permettant de capter plus de lumière et de garantir plus de détails.

Mais, bien sûr, cela ne signifie pas que le téléphone portable aura des « yeux cristallins » s’il possède ce capteur. D’autres facteurs, tels que l’objectif, doivent être pris en compte. Le processeur d’images (ISP) prend également du poids dans cette relation.

Avec informations : SamMobile et ETNews

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page