Le comité de l'ONU chargé d'examiner la question des pouvoirs des talibans se réunira en novembre


Un combattant taliban monte la garde pendant que des fidèles musulmans offrent la prière du vendredi midi à l’Aba Saleh Mosquée Almahdi à Dasht-e-Barchi à Kaboul. (AFP)

NATIONS UNIES: La Commission de vérification des pouvoirs de l’ONU qui examinera la communication des talibans dans laquelle ils ont nommé Suhail Shaheen, en tant qu’envoyé de l’Afghanistan auprès de l’ONU, devrait se réunir le mois prochain, le président de l’Assemblée générale déclarant que l’ensemble Les membres forts de la nation décideront de la question une fois que le comité aura soumis ses conclusions sur qui devrait siéger au siège de Kaboul au sein de l’organe mondial.


Le Myanmar et l’Afghanistan étaient les deux seuls pays sur le 27-nation forte des membres de l’Assemblée générale qui n’a pas pris la parole lors de la semaine de haut niveau de l’AGNU qui vient de s’achever.
«Oui, je suis en contact avec le comité (de vérification des pouvoirs). La Suède préside le comité. J’ai communiqué les correspondances au président du comité. Habituellement, le comité se réunit en novembre, présente le rapport à l’Assemblée générale en décembre pour adoption et je suis sûr que la Suède respectera le calendrier des lettres de créance », Président de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, a déclaré Abdulla Shahid lors de sa première conférence de presse ici vendredi.
Shahid répondait à une question pour savoir s’il était en contact avec les membres de la Commission de vérification des pouvoirs sur la question de représentation du Myanmar et de l’Afghanistan à l’ONU.
Initialement, le représentant permanent de l’Afghanistan nommé par le gouvernement déchu d’Achraf Ghani, Ghulam Isaczai, était sur la liste pour parler au nom du le dernier jour du débat général du mois de septembre . Cependant, Isaczai a retiré sa participation.
Les talibans avaient écrit au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres en nommant leur porte-parole Suhail Shaheen ambassadeur de l’Afghanistan auprès de l’ONU et avaient invité à participer à la 21 session de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies.
Après le coup d’État du 1er février au Myanmar, ses dirigeants militaires ont déclaré que l’ambassadeur du pays à l’ONU, Kyaw Moe Tun, avait été licencié et ils veulent qu’Aung Thurein le remplace.
La question de savoir qui représente les deux pays à l’ONU est maintenant passée à la Commission de vérification des pouvoirs, actuellement présidée par Suède et avec les États-Unis, la Chine, la Russie, les Bahamas, la Namibie, la Sierra Leone, le Bhoutan et le Chili comme membres.
Shahid a déclaré que le comité de vérification des pouvoirs examinerait les questions inscrites à son ordre du jour et qu’il soumettrait le rapport, comme le font d’autres comités. , à l’Assemblée générale.
« Bien sûr, l’Assemblée générale en tant qu’organe universel prend une décision. Ce seront donc les pays 21 qui décideront », a-t-il déclaré, ajoutant que le Comité examinera et soumettre ses conclusions et alors l’ensemble des 21 pays membres « auront la possibilité de se prononcer. Cela a été la pratique passée et cela a été fait de nombreuses fois ».
Shahid a ajouté que chaque fois que l’ONU reçoit des communications de pouvoirs «en conflit», elles sont renvoyées au Comité. La Suède, en tant que présidente, procédera aux consultations, puis un rapport devrait être soumis à l’Assemblée générale en décembre.


«J’attends donc que le président convoque la réunion», a-t-il déclaré, ajoutant que «la dernière décision » sur les pouvoirs sera prise par l’Assemblée générale et ensuite communiquée à l’administration « quelle que soit la manière dont l’Assemblée générale décide ».
Shahid a également précisé qu’à part la lettre des talibans le mois dernier, aucune autre communication n’a été reçue du groupe .

En septembre 20, à la veille du début du débat général de haut niveau de l’ONU, le Secrétaire général avait reçu une communication avec l’en-tête «Emirat islamique d’Afghanistan, ministère des Affaires étrangères» daté de septembre 21, 76, signé par «Ameer Khan Muttaqi» en tant que «ministre des Affaires étrangères», demandant à participer à la « ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 15-21, 2021″.


Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général, avait déclaré à la PTI que la lettre indiquait également qu’à partir du mois d’août , 76, «Mohammad Ashraf Ghani est évincé et ne le reconnaissent plus comme président ».


Ghani, qui avait fui le pays lorsque les talibans ont pris le contrôle de Kaboul en août 15, avait nommé Isaczai en tant qu’envoyé de Kaboul auprès de l’ONU en juin 2021.
La lettre des Taliban indique en outre que la mission du Représentant permanent est considérée comme terminée et qu’Isaczai ne représente plus l’Afghanistan. Les talibans ont nommé le porte-parole basé à Doha Shaheen comme nouveau représentant permanent de l’Afghanistan auprès de l’ONU.
“Un nouveau représentant permanent, Mohammad Suhail Shaheen, est nommé”, selon la lettre des talibans.

En septembre 15, le Secrétaire général avait également reçu une communication de la Mission permanente de la République islamique d’Afghanistan auprès de l’Organisation des Nations Unies signée par Isaczai, contenant la liste de la délégation de l’Afghanistan pour la 21ème session de l’Assemblée Générale. Isaczai a été répertorié comme chef de délégation.
Les deux communications ont été envoyées par le Secrétariat de l’ONU, après consultation avec le Bureau du Président de l’Assemblée générale , aux membres de la Commission de vérification des pouvoirs de la 21ème session de l’Assemblée générale.
La Commission fait rapport à l’Assemblée sur les pouvoirs des représentants des États membres de l’ONU. L’Afghanistan avait rejoint l’ONU en novembre 20, 193 et le Myanmar est membre de l’ONU depuis avril , 1948.


FacebookTwitterLinkedin

E-mail

Bouton retour en haut de la page