Le tribunal de Delhi prolonge la détention provisoire de Sukesh Chandrasekhar et Leena Maria Paul dans une affaire de blanchiment d’argent de Rs 200 cr

Un tribunal de Delhi a prolongé de plusieurs jours la détention provisoire de Sukesh Chandrasekhar et de l’actrice Leena Maria Paul dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent d’une valeur de 200 crores de roupies afin d’établir la piste de l’argent des produits du crime.

Séances supplémentaires Le juge Praveen Singh a prolongé mardi la détention provisoire de Sukesh Chandrasekhar pour une nouvelle période de 11 jours et celle de Leena Maria Paul jusqu’au 16 octobre 2021.

Plus tôt le 9 octobre, les deux ont été envoyés à trois jours de demande d’urgence par le tribunal.

“Je trouve que pour établir la trace de l’argent des produits du crime et confronter l’accusé aux déclarations d’autres accusés, un interrogatoire supplémentaire de l’accusé est nécessaire”, a déclaré la Cour.

La Direction de l’exécution (ED), une agence d’enquête financière, les a récemment arrêtés en vertu de la loi sur la prévention du blanchiment d’argent (PMLA) dans le cadre du racket d’extorsion qui était organisé depuis une prison de Delhi. Deux co-accusés Pradeep Ramdani et Deepak Ramnani ont également été arrêtés par l’ED au cas où.

Selon ED, au cours de l’enquête, des perquisitions ont été menées à divers endroits liés à Sukesh Chandrashekar et ses associés. Lors de la perquisition, 16 véhicules haut de gamme ont été saisis en vertu de l’article 17 PMLA et ces voitures sont soit au nom des firmes de Leena Paulose, soit au nom de tiers. Il est en outre soutenu qu’il est apparu que Sukesh a sciemment créé la structure pour la superposition et le transfert des produits du crime et a ainsi participé activement au processus de blanchiment d’argent.

Sukesh et Leena Maria Paul ainsi que plusieurs autres accusés avaient déjà été arrêtés par la police de Delhi. La police a également récemment invoqué la loi du Maharashtra sur le contrôle du crime organisé (MCOCA) dans cette affaire.

La police de Delhi avait allégué que Leena, Sukesh et d’autres utilisaient les routes de Hawala, avaient créé des sociétés Shell pour garer l’argent gagné grâce aux produits du crime.

L’aile des infractions économiques de la police de Delhi (EOW) avait enregistré un FIR contre Chandrasekhar pour avoir prétendument dupé les épouses des anciens promoteurs de Ranbaxy, Shivinder Singh et Malvinder Singh, de Rs 200 crore en plus des enquêtes en cours contre lui dans plusieurs cas à travers le pays.

Selon l’EOW, la police de Delhi a étendu son enquête sur l’affaire liée à l’extorsion de plus de 200 crores de roupies par le détenu de la prison de Rohini, Sukesh Chandrasekar, pour avoir prétendument dupé les épouses des anciens promoteurs de Religare, Malvinder et Shivinder Singh, qui se trouvent actuellement dans la prison de Tihar. Jusqu’à présent, au moins deux FIR distincts ont été enregistrés dans l’affaire et 23 surintendants adjoints ont été transférés le 17 août, a indiqué la police.

L’enquête a révélé que l’accusé Sukesh Chandrasekar avait dupé la femme de Shivinder Aditi Singh et la femme de Malvinder Japna Singh pour une valeur de plusieurs crores de roupies.

Les femmes ont affirmé qu’elles avaient payé des millions de roupies à l’escroc pour garantir la caution de leurs maris et assurer leur sécurité, alors qu’il se faisait passer pour un officier du ministère de la Loi de l’Union.

“On m’a assuré que le gouvernement central serait intéressé à travailler avec mon mari après l’avoir nommé” conseiller industriel “dans les comités liés à Covid. Il m’a demandé de contribuer au” fonds du parti “et a assuré d’organiser une réunion soit avec l’ancien ministre de la Loi ou ministre de l’Intérieur », a affirmé Aditi Singh dans son FIR.

Selon Japna Singh, elle a payé un total de Rs 3,5 crore sur le compte basé à Hong-Kong les 28, 29, 30 et 6 août, et a partagé la preuve des transactions. Par la suite, la police a tendu un piège et arrêté deux de ses complices, Pradeep et Deepak, entre le 7 et le 8 août.

Un haut responsable de la police de Delhi avait précédemment déclaré que l’affaire était assez sensible et avait arrêté Sukesh de la prison de Rohini ; ses deux associés Pradeep Ramdani et Deepak Ramnani ; deux agents pénitentiaires, le surintendant adjoint Subhash Batra et le surintendant adjoint de la prison Dharam Singh Meena ; et trois hommes, Komal Poddar, qui est directeur chez RBL à Connaught Place, et ses deux associés Avinash Kumar et Jitender Narula. ()

Bouton retour en haut de la page