Les avantages d’un régime avec peu de sucre

Lesucre est l’un desaliments dont lecerveau a besoin pour fonctionner correctement. Sans ce combustible, notre organe le plus précieux ne peut remplir aucune de ses nombreuses fonctions importantes. Le problème n’est pas tant de sucre en soi, toujours si vous n’en faites pas trop, même s’il serait préférable de choisir des alternatives, mais la quantité de sucre caché dont nous sommes les consommateurs sans méfiance parce qu’il se trouve dans les aliments pour ainsi dire insoupçonné. Plus que l’éliminer entièrement de l’alimentation, vous devez apprendre à le gérer afin qu’il ne cause pas de mal au corps. Un régime faible en sucre peut être considéré comme plus sain.

Sucre : nuire à la santé si vous dépassez
De nombreuses études ont montré que la consommation excessive de cet aliment est la cause de l’embonpoint et de l’obésité, le diabète, l’hypertension et les maladies. charge du cœur, la carie dentaire, le stress oxydatif et augmenterait également le risque de tumeurs. Toutes les maladies dites du bien-être qui, avec une éducation alimentaire adéquate, pourraient être évitées.
En ce qui concerne les dommages qui peuvent résulter d’une consommation excessive de cet aliment, certaines études ont montré qu’une grande quantité de sucre aurait un effet négatif sur le cerveau, notamment en ralentissant les processus fondamentaux tels que la mémoire et la capacité d’apprentissage.
Diminuer la présence de sucre dans l’alimentation n’est pas difficile. Voici comment.

Cette nourriture, vous savez, est comme un aimant : plus vous mangez et plus vous mangerez. Il peut être considéré comme une sorte de dépendance. Le sucre en particulier a sur le cerveau un effet similaire à une substance étonnante, car il active les mêmes circuits neuronaux et la libération de dopamine qui nous donne du plaisir. Par conséquent, le cerveau en a besoin d’une quantité croissante pour répéter l’expérience de bien-être. Lesaliments riches en sucre sont rapidement absorbés, donc à l’heure actuelle, ils nous donnent immédiatement de l’énergie déversable, mais ils s’épuisent immédiatement. Ces pics soudains d’insuline déstabilisent également l’humeur. En plus de cela, l’excès de sucre surcharge le pancréas qui est forcé de produire plus d’insuline.
Augmenter la consommation de légumes non féculents. Non seulement ils ont peu de calories, mais ils augmentent également le sentiment de satiété. Ce sont des légumes non féculents : légumes verts à feuilles, chou-fleur, oignons, asperges, chou, choux de Bruxelles, poivrons, champignons.
Les glucides raffinés provoquent des pics glycémiques, qui nous poussent à manger plus et donc nous font prendre du poids. Pour réduire l’impact des sucres, nous pouvons accompagner la consommation d’hydrates de carbone de légumes. Aussi au lieu de 00 farine, nous pouvons ou 2.
L’ une des premières étapes que nous pouvons prendre est de vérifier les étiquettes des aliments. Le sucre, par exemple, se trouve également dans les farines raffinées, les produits de boulangerie, les boissons sucrées. En particulier lorsque nous faisons l’épicerie, nous préférons les aliments qui portent l’étiquette sans sucre ajouté ou sans sucre. Nous vérifions les aliments où nous ne nous attendons pas à les trouver, par exemple des craquelins et des produits d’assaisonnement.
Au lieu du sucre, nous pouvons utiliser des édulcorants naturels, tels que les pommes, le sirop d’agave et le sirop d’érable.
Réduire la consommation profite également à la peau parce que le sucre a un effet négatif sur le collagène qui a pour tâche de garder la peau jeune et souple.

Bouton retour en haut de la page