Les frais de copropriété du défunt : qui les paie ?

Les
Le fait de

recevoir un héritage n’est pas toujours dit bénéfique. Il peut y avoir un risque de devenir héritiers d’actifs ayant plus de dettes que de crédits. À qui le gestionnaire de condo doit-il contacter pour le recouvrement des dépenses de copropriété non payées par le défunt ? Les héritiers devront-ils répondre à ces dettes ? Voyons cela dans cet article.

Avec les actifs, les dettes laissées par les décuius sont également transmises aux héritiers. Le problème des frais de copropriété laissés par le défunt se pose avant tout à la lumière de la loi n° 220 du 11 décembre 2012. Cela prévoit, en fait, que l’administrateur est tenu d’agir en justice contre les condominiums morosi en temps opportun, c’est-à-dire dans un délai de six mois à compter de la clôture de l’année de référence, à moins que l’Assemblée générale ne l’exprime. Il est donc nécessaire d’identifier rapidement l’obligation réelle de payer les frais de copropriété en retard et/ou ceux accumulés après le décès du décuius.

Les dépenses de copropriété du défunt sont-elles héritées de dettes ?

L’article 752 du Code civil stipule que : « Les cohéritiers contribuent au paiement des dettes et des coefficients de succession proportionnellement à leurs actions de succession, à moins que le testateur ne le veuille autrement ».

En

étendant ce qui est exprimé dans l’article susmentionné à notre cas spécifique, les héritiers doivent donc contribuer au paiement des frais de copropriété au lieu du décuius proportionnel à la part de l’héritage attribuée à chacun par testament (si le testateur en a décidé autrement), ou par la loi conformément aux règles de la succession légitime.

Mais comment est-il possible de savoir qui sont les héritiers de la copropriété décédée ?

Si vous ne connaissez pas le nom de tous les héritiers, vous pouvez utiliser le service de suivi des héritiers, qui vous permet de détecter les noms des héritiers du et cuius.

Vous aurez besoin

de

 :

  • Nom
  • de famille

  • Municipalité de décès
  • Date du décès Demandez-le

Parmi les dettes de succession figurent également les frais de copropriété accumulés et accumulés. En ce qui concerne cette dernière, l’orientation consolidée de la Cour suprême prévoit que, en cas de paiement découlant de charges découlant de la succession, le crédit doit être considéré comme n’importe quel cas de communion ordinaire. Les héritiers seront donc des débiteurs solidaires et chacun peut être appelé à payer pour tout le monde. Les

Copropriété décédée sans héritiers : qui paie les frais de copropriété ?

Apparemment, tout semble simple et direct, mais en réalité, la situation peut s’avérer plus complexe. La qualité de l’héritier n’est pas automatiquement acquise au décès du défunt. Les personnes appelées à l’héritage peuvent renoncer à l’héritage, de sorte qu’elles n’acquièrent pas les actifs qui font partie de l’héritage et, en même temps, ne répondent pas aux dettes du défunt.

Le problème de savoir qui paiera les frais de copropriété se pose donc dans les cas suivants :

  • les personnes appelées ont bénéficié de l’institut de renonciation à l’héritage et, par conséquent, ne répondent en aucune façon aux positions de dette du défunt ; le défunt
  • n’a pas établi d’héritiers par testament et il n’a pas de parents au sein de la sixième année, il n’y a donc pas d’appel à l’héritage en vertu du règles sur la succession légitime.

Que peut faire le Condominium créancier dans ces situations particulières ? La réponse est fournie par l’article 528 du Code civil : « […] le tribunal de district où la succession s’est ouverte, à la demande des personnes intéressées ou même du bureau, nomme un héritage de curateur […] ».

Le créancier du condominium peut donc présenter une demande au tribunal de district dans lequel la succession s’est ouverte, en vue de la nomination d’un conservateur de l’héritage. Ce dernier, une fois que la cession a été acceptée et assermentée, doit procéder à l’inventaire des biens successoraux et de la garde et de l’administration qui en découlent, en promouvant les actions procédurales nécessaires à la protection des raisons héréditaires.

Le conservateur de l’héritage échoué, conformément à l’art. 530 Cod. Civ. et sous réserve de l’autorisation du Tribunal, il s’occupera du paiement des dettes de succession et des légalités.

Le cas d’héritage avec avantage d’inventaire

Si l’héritage du défunt immeuble Moroso a été accepté au bénéfice de l’inventaire, les dettes de succession ne peuvent être satisfaites que des actifs appartenant à l’axe des successions.

Dans ce cas, le Condominium doit demander le paiement des frais de copropriété à l’héritier qui est devenu administrateur des biens du défunt. En fait, il aura pour tâche de gérer les actifs dans l’intérêt des créanciers et des légataires.

Olivier Quirion

Je m’intéresse particulièrement à l’interaction avec mes lecteurs. C’est pourquoi je suis ouverte à toutes les conversations faisant référence aux actualités mondiales. Vous pouvez retrouver une section interactive de groupe où il sera possible de nous joindre dans un débat dénoué de mauvaises critiques. Je fais en sorte que les internautes puissent lire mes articles de la manière la plus simple possible, tout en étant divertis. Je mise ainsi sur des articles peu encombrants et qui sont faciles à digérer. C’est d’ailleurs pourquoi je priorise une rédaction courte mais intéressante à lire.
Bouton retour en haut de la page