les règles de compilation Les

données à inclure et celles à exclure du bureau d’enregistrement des copropriétés, le document qui photographie les condominiums afin de rationaliser les procédures de communication, d’améliorer la vie des condominiums et de faciliter le travail de l’administrateur.

Il s’agit de la carte d’identité de la copropriété : elle contient les données de base des condominiums et les nouvelles patrimoniales qui aident à identifier les participants à la vie de la copropriété. En fait, sa tâche consiste précisément à mettre à disposition les données immédiatement nécessaires à la vie dans l’immeuble et à rationaliser les nombreuses procédures requises par l’administrateur.

Mais comment devrait-on le compiler ?

La compilation du bureau d’enregistrement des copropriétés

Les données collectées ne peuvent être utilisées par l’administrateur de Condominio qu’en référence aux opérations liées aux problèmes d’administration et d’affaires. Ils devraient donc être traités en référence à ce qui est indiqué dans l’ancien article 11 du décret législatif 196/2003 sur la protection des données personnelles, sans préjudice du fait que l’administrateur peut également acquérir des informations sur les locataires qui ne sont pas propriétaires de la propriété.

Les principes généraux de mise à jour du bureau d’enregistrement sont différents et concernent avant tout le traitement des données personnelles :

  • la copropriété n’est pas tenue de fournir la preuve des informations fournies à l’administrateur du condominium pour la compilation du registre
  • l’administrateur ne peut traiter que des données pertinentes aux fins de la gestion des copropriétés.

Les données qui peuvent être acquises dans le registre se rapportent à des informations sur les propriétaires, les usufruitiers, les chefs d’orchestre ou les propriétaires de services qui vous permettent d’identifier et de contacter les participants à la vie en copropriété et d’inclure également des données cadastrales :

  • code fiscal
  • résidence ou domicile
  • numéros de téléphone, fax, e-mail
  • section urbaine, feuille, particule et subordonnée dans laquelle se trouve l’unité immobilière.

Ils ne peuvent pas être acquis dans le registre :

  • la copie de l’acte d’achat et de vente
  • les conditions de sécurité des unités de logement individuelles.

Collectée des données, l’administrateur ne sera pas en mesure de procéder à des « fonctions d’inspection » : il ne sera donc pas en mesure d’accéder à des maisons individuelles et de vérifier l’exactitude des données en matière de sécurité.

Le cas de la cession de droits

Les nouvelles règles relatives à l’administration des copropriétés et aux données acquises devraient être coordonnées avec l’article 63 paragraphe 5, qui régit les communications en cas de transfert de droits aux unités de logement par la copropriété. Le condominium qui donne les droits, en fait, reste tenu en solidarité avec le administrateur la copie authentique du titre qui détermine le transfert du droit.

Selon l’étude du Conseil national du notariat (étude 906/2013/C), l’obligation de communiquer les modifications à l’administrateur du condominium incombe aux parties et n’affecte pas le notaire, stationnaire Il reste que les parties peuvent toujours facturer le notaire.

C’est pourquoi la preuve documentaire, bien qu’il n’y ait aucune obligation d’acquérir dans le registre des copropriétés, reste un élément essentiel pour prouver le transfert du droit à l’administrateur.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page