les réponses finales de l’Agence du revenu

Comment utiliser le superbonus de 110 %, qui peut réclamer le Bonus et quelles actions effectuer (FAQ sur les revenus mise à jour en date du 30 septembre 2020)

Le

superbonus de 110 % est une importante déduction fiscale qui, dans l’intention du gouvernement, devra financer les dépenses engagées dans le cadre d’interventions spécifiques dans le contexte de l’efficacité énergétique.

L’opportunité offerte par le Superbonus 110% est une occasion extraordinaire de réaménagement immobilier, mais pour l’exploiter dans toutes ses opportunités, il faut connaître toutes les implications et tous les problèmes (possibles).

Répondez et répondez à l’agence du revenu. Comment utiliser le superbonus de 110 %, qui peut réclamer le Bonus et quelles interventions effectuer (FAQ mise à jour jusqu’au 30 septembre 2020)

Un contribuable, copropriétaire avec son conjoint et ses enfants mineurs, d’un immeuble entier composé de plusieurs unités immobilières, empilées de manière autonome, appartenant aux mêmes personnes physiques, en dehors de l’exercice d’activités commerciales, artistiques et professions, peut bénéficier de la Superprime de 110% pour le le remplacement des luminaires sur les unités immobilières susmentionnées et pour la rénovation du bâtiment thermique Coat ?

Il n’est pas possible de bénéficier du Superbonus que ce soit en ce qui concerne les dépenses engagées pour le revêtement thermique ou par rapport à celles engagées pour les interventions visant à remplacer les luminaires réalisés sur les unités immobilières individuelles, car le bâtiment couvert par les interventions n’est pas constitué dans un copropriété. Comme précisé dans la circulaire n° 24/E du 8 août 2020, par. 1.1, le Superbonus « ne s’applique pas aux interventions effectuées sur les parties communes de deux ou plusieurs unités immobilières empilées distinctement d’un immeuble appartenant à un seul propriétaire ou en copropriété entre plusieurs sujets ».

En cas d’acquisition du bien par succession, les actions restantes du Superbonus 110% sont-elles transférées ?

En ce qui concerne les interventions d’efficacité énergétique (motivées ou motivées) visées aux paragraphes 1 et 2 de l’article 119 du décret de relance, telles que définies à l’article 9 du décret du ministre du développement économique, en accord avec le ministre de l’Économie et des Finances et le ministre de la Environnement et protection de la terre et de la mer et le ministre de l’Infrastructure et des Transports le 6 août 2020, en cas de décès de la personne habilitée, l’utilisation de l’avantage fiscal est transmise, intégralement, exclusivement à l’héritier qui préserve le matériel et la détention directe du bien.

Une

méthode similaire est également fournie en ce qui concerne les interventions antisismiques admises au Superbonus conformément au paragraphe 4 de l’article 119. Ces interventions sont identifiées à l’article 16 du décret. la a été i), du Texte unique sur l’impôt sur le revenu (TUIR), mentionné dans le décret du Président de la République du 22 décembre 1986, n. 917. Pour de telles interventions, l’article 16-bis précité du TUIR doit donc être compris comme une règle de référence générale. En particulier, conformément au paragraphe 8 de l’article 16-bis susmentionné du TUIR, en cas de décès de la personne ayant droit, l’utilisation de l’avantage fiscal est transmise, intégralement, exclusivement à l’héritier qui préserve le matériel et la détention directe du bien (voir également la circulaire 19/E 2020, p. 250). et 351).

Comment le paiement des frais d’exécution des interventions devrait-il être payé (à l’exception du montant de la contrepartie soumise à la réduction sur la facture), pour bénéficier du Superbonus de 110 % ?

Le paiement doit être effectué par virement bancaire ou par virement postal à partir duquel le motif du paiement, le code fiscal du bénéficiaire de la déduction et le numéro de TVA, c’est-à-dire le code fiscal de la personne en faveur de laquelle le transfert est effectué.

L’obligation d’effectuer le paiement par virement bancaire ne concerne pas les entités qui mènent des activités commerciales. Sur ces virements, les banques, Poste Italiane SPA ainsi que les établissements de paiement — autorisés conformément aux dispositions du décret-loi n° 11 de 2010 et du décret législatif n° 385 de 1993 (TUB) a pour fournir des services de paiement — appliquent, lors du crédit des paiements connexes, la retenue à la source (actuellement dans le mesure de 8 %) visée à l’article 25 du décret-loi no 78 de 2010. À cette fin, les transferts préparés par les établissements de paiement aux fins de l’écobonus peuvent être utilisés, ou la déduction prévue pour le recouvrement des actifs de construction (voir circulaire 08/07/2020, 24/E, p. 41).

Si le bien sur lequel les interventions ont été effectuées fait l’objet d’un transfert de propriété, l’acheteur (ou le donataire) peut-il bénéficier du Superbonus en relation avec les dépenses engagées par la Cause Dante ?

En ce qui concerne les interventions d’efficacité énergétique (motivées ou motivées) visées aux paragraphes 1 et 2 de l’article 119 du décret de relance, telles que définies à l’article 9 du décret du ministre du développement économique, en accord avec le ministre de l’Économie et des Finances et le ministre de la Environnement et protection du sol et de la mer et le ministre de l’Infrastructure et des Transports le 6 août 2020, en cas de transfert par acte entre la vie de l’unité immobilière résidentielle sur laquelle les interventions ont été effectuées, les déductions connexes non utilisées en tout ou en partie par le cédant sont dus, sauf accord contraire entre les parties, pour les périodes fiscales restantes, à l’acheteur individuel de l’unité immobilière.

Une

méthode similaire est également fournie en référence aux interventions. à l’article 119. Ces interventions sont identifiées à l’article 16 du décret-loi no 63 de 2013, qui rappelle l’article 16-bis, paragraphe 1, lettre i) du texte unique sur l’impôt sur le revenu (TUIR), mentionné dans le décret du Président de la République du 22 décembre 1986, n. 917. Pour de telles interventions, l’article 16-bis précité du TUIR doit donc être compris comme une règle de référence générale. En particulier, conformément au paragraphe 8 de l’article 16-bis précité du TUIR, en cas de vente de l’unité immobilière sur laquelle les interventions ont été effectuées, la déduction non utilisée en totalité ou en partie est transférée pour les périodes fiscales restantes, sauf accord contraire des parties, à la acheteur individuel de l’unité immobilière.

Bien que le législateur ait utilisé le terme vente, les dispositions susmentionnées s’appliquent dans tous les cas où vous avez une vente de la propriété et, par conséquent, également dans les cessions en termes de capacité gratuite telles que, par exemple, le don (Circulaire 08/07/2020, n° 19 /E, p. 250 et 351).

Si je décide de remplacer mon ancienne chaudière par une classe d’énergie à condensation A et que je remplace en plus les fenêtres, les déductions sont-elles à la fois 110% ?

Oui. Si vous remplacez le système de climatisation hivernale d’un immeuble à appartements, d’un immeuble unifamilial ou d’une unité immobilière située dans des immeubles multifamiliaux fonctionnellement indépendants et disposant d’un ou de plusieurs accès autonomes de l’extérieur, vous avez droit au Superbonus à 110%, car il s’agit d’une telle- intervention appelée « conduite ». Les coûts des fenêtres et fenêtres pourront également bénéficier de la déduction de 110 % (intervention dite « remorquée ») si elle est effectuée conjointement avec l’intervention de conduite et à condition que les interventions assurent, dans leur complexe, l’amélioration de deux classes énergétiques ou, si cela n’est pas possible, la réalisation de la classe énergétique la plus élevée.

Comme indiqué dans la circulaire n° 24/E de 2020, le taux plus élevé s’applique aux interventions tirées à condition que les interventions soient effectivement conclues. Les interventions sont considérées comme effectuées conjointement lorsque les dates des dépenses engagées pour les interventions traînées sont incluses dans l’intervalle de temps identifié par la date de début et la date de fin des travaux sur la réalisation des interventions de conduite admises au Superbonus 110%.

La réalisation de l’amélioration de deux classes énergétiques doit être assurée par les certificats de performance énergétique (A.P.E.), conformément aux instructions du décret du ministre du Développement économique en consultation avec le ministre de l’Économie et des Finances et le ministre de l’Environnement et de l’Environnement et Protection du territoire et de la mer et le ministre de l’Infrastructure et des Transports du 6 août 2020.

En cas de Les et/ou de l’hébergeur peuvent-elles effectuer les interventions même si le propriétaire a l’intention de bénéficier du Superbonus sur deux autres unités immobilières ?

Oui. La superprime, conformément au paragraphe 10 de l’article 119, appartient aux contribuables, aux personnes physiques, en ce qui concerne les dépenses engagées pour les interventions effectuées sur un maximum de deux unités immobilières. Cette limitation ne s’applique pas, en revanche, aux dépenses engagées pour les interventions effectuées sur les parties communes du bâtiment. En d’autres termes, la règle exclut la possibilité qu’une personne physique puisse bénéficier du Superbonus pour plus de deux propriétés, quel que soit le titre de possession de celui-ci. Dans l’hypothèse prévue, par conséquent, une personne physique qui est propriétaire de l’unité immobilière sur la base d’un contrat de location, y compris un contrat financier, ou un contrat de prêt, régulièrement enregistré, peut bénéficier du Superbonus, conformément à toute autre exigence requise par la réglementation spéciale, indépendamment de si le propriétaire du bien a bénéficié du Superbonus pour les interventions effectuées sur deux autres unités immobilières.

Puis-je bénéficier du Superbonus dans le cas d’une propriété située dans la zone à risque sismique 1,2 ou 3, démolie et reconstruite ?

Oui, à condition que toutes les autres conditions et obligations requises par la législation pour accéder à la prestation soient remplies. En ce qui concerne la déduction, le contribuable peut choisir d’opter pour le « rabais sur facture », c’est-à-dire une contribution, sous la forme d’une escompte sur la contrepartie due, d’un montant maximum ne dépassant pas la contrepartie elle-même, anticipée par le fournisseur de biens et de services, ou pour le transfert d’un crédit d’impôt correspondant à la déduction payable à d’autres parties, y compris les établissements de crédit et autres intermédiaires financiers.

Vous trouverez plus de détails sur cette FAQ dans la réponse n° 325 du 9 septembre 2020 — pdf.

Quel est le montant maximum de la réduction sur la facture ? Le fournisseur peut-il appliquer une réduction « partielle » ?

La contribution sous forme d’escompte est égale à la déduction due, déterminée en tenant compte du total des dépenses engagées pendant la période fiscale, y compris le montant non payé au fournisseur en raison de l’escompte facturé, et ne peut en aucun cas être supérieur à la contrepartie due.

Le fournisseur peut également appliquer une réduction « partielle ». Dans ce cas, le contribuable pourra faire valoir une déduction égale à 110 % des dépenses à ses frais ou, alternativement, il peut opter pour le transfert du crédit restant à d’autres parties, y compris les établissements de crédit et autres intermédiaires financiers.

Je peux profiter du Superbonus en cas de coûts de restructuration pour réduire le risque sismique ou pour l’efficacité énergétique d’une unité. les compte tenu de toutes les conditions et obligations prévues, vous pouvez profiter du Superbonus pour les dépenses engagées également sur les unités collaboratives, c’est-à-dire pour les biens immobiliers classés dans la catégorie cadastrale F/2.

Est-il possible d’appliquer le Superbonus aux coûts de peinture de la façade extérieure d’un bâtiment encouru en 2020 ?

Non, ce type d’interventions ne relève pas du champ d’application de la norme. Toutefois, il est possible de profiter du « bonus de façade » à hauteur de 90 % des dépenses documentées encourues en 2020. Pour ces dépenses également, le contribuable peut choisir d’opter pour la « remise sur facture », c’est-à-dire une contribution, sous la forme d’une escompte sur la contrepartie due, d’un montant maximum ne dépassant pas la contrepartie elle-même, anticipée par le fournisseur de biens et de services, ou pour le transfert d’un crédit d’impôt correspondant à la déduction payable à d’autres parties, y compris les établissements de crédit et autres intermédiaires financiers.

Puis-je accéder au super bonus de ma résidence secondaire ?

Oui, la limitation, qui a émergé pendant le processus législatif d’approbation de la norme, se référant à l’applicabilité du Superbonus aux interventions effectuées sur les unités immobilières individuelles utilisées comme principal d’habitation a été éliminée.

Puis-je accéder au Superbonus même si je ne suis pas propriétaire de la propriété, mais dois-je le détenir sur la base d’un contrat d’utilisation ?

Oui, à condition que le contrat de trajet soit régulièrement enregistré au moment du début du travail ou au moment des dépenses engagées, s’il était antérieur, et que le client soit en possession du consentement à l’exécution de l’œuvre par le propriétaire.

Puis-je accéder au Superbonus pour les travaux d’efficacité énergétique de ma maison mitoyenne ? Le gîte est ma première maison depuis 2015.

En général, il est possible de bénéficier du Superbonus 110% des dépenses engagées pour des interventions visant l’efficacité énergétique à condition que, conformément à toute autre condition requise par la norme de facilitation, la maison mitoyenne soit fonctionnellement indépendante (c’est-à-dire équipée de eau, gaz, électricité, chauffage, etc., propriété exclusive) et dispose d’un ou plusieurs accès autonomes de l’extérieur. Cela indépendamment de la condition selon laquelle la villa est utilisée comme « première maison et résidence de son foyer depuis 2015 ».

D. Trois frères sont copropriétaires d’un appartement dans un immeuble où des interventions ont été effectuées admis au Superbonus. Un seul des frères peut-il bénéficier entièrement du Superbonus ou faut-il informer l’agence fiscale du transfert du crédit d’impôt par les deux autres frères ?

A. Comme il a été précisé les ayant droit à déduction (copropriétaires, etc.), la déduction doit être répartie entre elles pour chaque période fiscale en fonction des dépenses encourues et réellement encourues. Dans le cas où les dépenses sont engagées par un seul des sujets susmentionnés, celui-ci peut bénéficier directement du Superbonus sans qu’il soit nécessaire de communiquer.

Si, par contre, les dépenses sont également engagées par les autres détenteurs (copropriétaires, etc.), chacun d’eux peut bénéficier du Superbonus dans la limite maximale des dépenses éligibles à la déduction, pour la partie des dépenses réellement engagées par chacun d’eux.

Chaque copropriétaire qui a encouru les dépenses peut opter, au lieu d’utiliser directement le Superbonus, conformément à l’article 121 du décret no 34 de 2020, pour une contribution, sous la forme d’une réduction sur la contrepartie due à un montant maximum égal à la contrepartie elle-même, anticipée par le fournisseur qui a effectué les interventions et récupéré auprès de ces derniers sous la forme d’un crédit d’impôt, avec le droit de transférer ultérieurement le crédit à d’autres parties, y compris les établissements de crédit et autres intermédiaires financiers (ce qu’on appelle la réduction sur la facture).

Les contribuables peuvent également opter pour le transfert d’un crédit d’impôt correspondant à la déduction à d’autres parties, y compris les établissements de crédit et autres intermédiaires financiers ayant le droit de transférer ultérieurement.

Les procédures de mise en œuvre des dispositions mentionnées pour la dernière fois, y compris celles relatives à l’exercice des options, à exécuter électroniquement également en utilisant les sujets indiqués au paragraphe 3 de l’article 3 du décret n° 322 du 22 juillet 1998 du Président de la République ont été définies par la décision du Directeur de l’Agence Revenue du 8 août 2020, prot. n. 283847/2020.

Q. Si des unités immobilières de la catégorie cadastrale A1 sont présentes dans la copropriété, les propriétaires de ces unités ont-ils droit au Superbonus s’ils supportent les frais d’intervention sur les parties communes ?

A. Les propriétaires ou les détenteurs d’unités immobilières de luxe (catégories cadastrales A/1, A/8 et A/9) peuvent bénéficier de la déduction pour les dépenses engagées pour les interventions effectuées sur les parties communes du bâtiment de la copropriété. Toutefois, ces sujets ne peuvent pas bénéficier de la Superprime pour les interventions « traînées » effectuées sur leurs unités, si l’on s’attend à ce que le paragraphe 15 bis de l’article 119 de la Rerelance stipule que la Superprime ne s’applique pas « aux unités immobilières appartenant aux catégories cadastrales A/1, A/8, ainsi que à la catégorie cadastrale A/9 pour les unités immobilières non ouvertes au public ».

D. Il est possible de bénéficier du Superbonus si le sujet de l’efficacité énergétique et/ou des effets sismiques est un entrepôt ou un dépôt (catégorie cadastrale)

Dans la circulaire no 24/E, il a été précisé que les interventions sur les propriétés « résidentielles » sont admises au Superbonus. En outre, les dépenses engagées pour les interventions effectuées sur des biens immobiliers sont également admises au Superbonus qui, seulement à la fin de la même période sera destinée au logement, à condition que la mesure administrative autorisant les travaux soit clairement modifiée dans l’utilisation prévue du bâtiment (pour par exemple, de l’instrument agricole au logement).

Cette possibilité — déjà autorisée aux fins de l’écobonus cd ainsi que du CD sismabonus régi par les articles 14 et 16 du décret-loi n° 63 de 2013 (voir la dernière circulaire n° 19/E de 2020) — concerne également les interventions admises au Superbonus, qui n’est pas un « nouveau » avantage. En particulier, en raison du rappel prévu à l’article 119 du décret-loi n° 34 de 2020 aux articles 14 et 16 précités du décret-loi n° 63 de 2013, il est possible de bénéficier de la Superprime, conformément aux autres conditions et obligations prévues par la norme de facilitation — également en ce qui concerne les dépenses engagées pour les interventions impliquant le changement d’utilisation prévue du bâtiment d’origine dans le logement à condition que, comme mentionné, cette modification soit clairement indiquée dans la mesure administrative autorisant les travaux.

D. Je vis dans un immeuble qui n’est pas intéressé à effectuer des travaux sur l’isolation thermique (ce qu’on appelle la « couche thermique ») sur la coque extérieure de l’ensemble du bâtiment, utile pour l’efficacité énergétique. Si je fabrique la couche thermique uniquement sur la partie de la coque extérieure liée à mon appartement, puis-je profiter du Superbonus ?

R. Oui, si l’assemblée de copropriété a autorisé les condominiums à effectuer l’intervention extérieure qui affecte l’unité de logement individuelle et à condition que toutes les exigences requises pour accéder au Superbonus. L’intervention devrait donc couvrir plus de 25 % de la surface brute de dispersion de l’ensemble du bâtiment et assurer l’amélioration d’au moins deux classes d’énergie de l’ensemble du bâtiment, ou, si ce n’est pas possible, l’atteinte de la classe énergétique la plus élevée, qui sera démontrée par le certificat d’énergie. performance délivrée par un technicien qualifié sous la forme de la déclaration assignée. Vous trouverez plus de détails sur cette FAQ dans la réponse n° 408 du 24 septembre 2020.

Vous trouverez plus de détails sur cette FAQ dans la réponse n° 408 du 24 septembre 2020.

D. Je vis dans un immeuble d’appartements. Puis-je utiliser le Superbonus pour fabriquer une couche thermique pour les murs intérieurs de mon appartement ?

R. L’intervention fait partie du type d’œuvres dites « traînées », de sorte qu’elle ne peut être incluse dans le Superbonus que si elle vient les parties communes de l’immeuble dans la copropriété. Ce type d’intervention pourrait toutefois faire partie de la déduction due aux interventions de réaménagement énergétique des bâtiments (article 14 de la loi no 63/2013), si les exigences et exigences spécifiques indiquées dans la législation et si toutes les obligations prévues aux fins de cette facilitation sont réalisés.

Vous trouverez plus de détails sur cette FAQ dans la réponse n° 408 du 24 septembre 2020.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page