Nintendo s’intéresse aux NFT et au métaverse

Nintendo “s’intéresse” aux NFT (Non-Fungible Tokens) et au métaverse. Les Japonais commencent à penser à travailler avec des jetons non fongibles peu de temps après que plusieurs sociétés de jeux comme Ubisoft, Konami, Square Enix et Atari ont annoncé des initiatives dans ce domaine. Lors d’un Q&A suite à la publication de ses résultats financiers, Nintendo a donné son feu vert au marché des NFT et du Metaverse dans un avenir prévisible.

Nintendo s’intéresse aux NFT et au métaverse

Selon le site VGC et selon l’analyste David Gibson, la réponse de l’entreprise a été qu’il y avait un intérêt pour ce domaine et qu’il était possible d’en sentir le potentiel. Cependant, il y avait encore des doutes quant au véritable avantage/utilité pour Nintendo.

Q) Que pensez-vous du métaverse et du NFT ?
A) Nous avons un intérêt pour ce domaine, nous sentons le potentiel dans ce domaine, mais nous nous demandons quelle joie nous pouvons apporter dans ce domaine et cela est difficile à définir en ce moment (hey Facebook etc prenez note !!) 8/

—David Gibson (@gibbogame) 3 février 2022

Dans la section des questions, Nintendo a souligné que même avec le grand potentiel des NFT et du métaverse, il y avait toujours une question dans l’air : « quelle joie [isso] pourrait fournir dans ce domaine? ». La société a déclaré :

« Nous nous intéressons à ce domaine, nous sentons le potentiel dans ce domaine, mais nous nous demandons quelle joie nous pouvons offrir dans ce domaine et cela est difficile à définir maintenant »

Que sont les NFT (Non-Fungible Tokens) ?

Lorsque nous disons des jetons non fongibles, cela signifie qu’il n’est pas possible d’en avoir une quantité, car ils sont uniques. Il n’est pas non plus possible de les diviser en tranches comme une crypto-monnaie ou notre monnaie, où nous avons les centimes. Lorsqu’il est possible de diviser et d’avoir plusieurs jetons identiques, cela signifie que vous avez quelque chose de tangible, c’est-à-dire que les crypto-monnaies sont une sorte de jeton fongible.

Le jeton est une clé utilisée pour accéder aux données chiffrées. Les NFT sont constitués de blockchains, un enregistrement lié par cryptographie, une technique créée pour communiquer en toute sécurité sans que les autres sachent ce que vous dites. Fondamentalement, c’est un moyen d’obtenir la confidentialité des données, où seulement avec une « clé » il est possible de découvrir le contenu.

Une blockchain est formée par une liste de blocs (blocks), où chacun possède un « hash cryptographique » (information cryptée) du bloc précédent, une sorte de tampon avec la date, l’heure et la date d’une transaction. Comme chaque bloc contient des informations sur le précédent, une blockchain résiste aux modifications de données, car après avoir créé un enregistrement crypté pour l’un des blocs, les données d’un bloc ne peuvent être modifiées que si toutes les données de l’ensemble sont également modifiées. .

Les NFT et le métaverse

Créé par Meta (anciennement Facebook), le métaverse est un monde virtuel formé de plusieurs environnements virtuels, où les gens utilisent des avatars pour communiquer via la technologie de réalité virtuelle (VR) et de réalité augmentée (AR). Au milieu de cela, il y a des éléments qui sont interopérables, c’est-à-dire échangeables. C’est là qu’interviennent les NFT, qui peuvent être vendus comme une propriété numérique unique et peuvent être achetés avec des crypto-monnaies.

Un bon exemple de cet intérêt croissant pour les NFT, le métaverse et les crypto-monnaies est Adidas, qui s’est associé à des «acteurs» majeurs du monde NFT pour lancer un grand mouvement marketing dans le monde numérique créé par Meta.

Harriette Gareau Harriette

Parmi les domaines d’actualité que je traite, il y a les célébrités, la politique, l’économie, la technologie, la science et bien plus. Ce qui démarque dans mon style rédactionnel, c’est avant tout le ton que j’emploie, mais aussi ma petite moralité que je partage en fin d’article. Pour moi, il est important que mes lecteurs puissent assimiler les informations, tout en y apprenant une leçon. Loin d’imposer ce qui est juste et ce qui ne l’est pas aux lecteurs, mon but est de pouvoir fournir aux lecteurs une lecture hors du commun, qui peut plaire et qui peut les inciter davantage à lire mes écrits. Vous pouvez aussi découvrir d’ailleurs une rubrique dédiée à « tout ce que je pense » des informations liées aux buzz internationaux. Cette rubrique subjective adopte un ton comique et sarcastique à la fois.
Bouton retour en haut de la page