Nouvelles des ventes aux enchères immobilières avec la réforme de la justice

Limites à l’enchantement et aux concours infructueux : l’actualité des ventes aux enchères immobilières pour forclusion.

Après l’entrée en vigueur de la loi n° 162/2014, visant à convertir le décret-loi n° 132/2014 (publié au Journal officiel du 10 novembre, n° 262), le procès civil a subi de profondes variations avec l’introduction de diverses innovations en matière de processus d’exécution forcée et expropriation forcée, modifiant ainsi les procédures des ventes aux enchères immobilières. Voici comment.

Les ventes aux enchères immobilières : l’actualité

L’expropriation forcée, nous nous souvenons, doit être utilisée par le créancier pour mettre en œuvre le passif en capital du débiteur au moyen du titre exécutif. Il s’agit d’exercer son droit d’effectuer le paiement d’une somme d’argent par le débiteur.

Essentiellement, l’expropriation forcée se divise en 3 phases :

  1. saisie de certains actifs appartenant aux actifs du débiteur
  2. vente forcée (estimation de la valeur des marchandises, offre au public des marchandises et identification d’un acheteur)
  3. répartition du prix payé par les acheteurs entre les créanciers.

Les nouveautés introduites par la réforme concernent précisément le deuxième point et sont corroborées par la limitation de la vente à l’enchantement et par l’anticipation d’une achèvement rapide de la procédure en raison de la fécondité. Mais quel sera le changement dans les ventes aux enchères immobilières après l’entrée en vigueur de la loi ?

Limites à l’enchantement et aux compétitions infructueuses

La première nouveauté, concernant les limites de l’enchantement, concerne exclusivement l’expropriation immobilière forcée. Une fois que le créancier précédent a saisi les droits immobiliers de propriété, d’usufruit ou de propriété nue, il appartient au juge de liquider les actifs par le biais d’une vente « sans emballage », c’est-à-dire avec la possibilité pour les parties intéressées potentielles de faire des offres dans une enveloppe fermée et d’accepter l’offre dépasse d’au moins 20 % le prix de base fixé sur l’estimation de la propriété.

Selon la loi n° 132, s’il y avait des offres inférieures à cette valeur, le juge (contrairement à ce qui s’est passé) ne sera pas toujours en mesure d’organiser la vente du charme (avec l’appel d’offres public augmentant) mais seulement lorsqu’il jugera probable que l’enchantement puisse se terminer par l’attribution de l’immobilier. vente aux enchères à un prix d’au moins 50 % supérieur au prix de base. Il s’agit d’accélérer la phase de vente forcée d’expropriations immobilières.

Il s’agit plutôt de tous les types d’expropriation, à savoir l’immobilier, les véhicules et les crédits, l’introduction de la prévision d’achèvement rapide de la procédure en raison de sa fécondité. Quand cela se produit-il ? Dans les cas où une satisfaction raisonnable n’est plus possible nécessaire à la poursuite de la procédure, à la probabilité de liquidation du bien et à la valeur de réalisation présumée, le juge doit prendre des dispositions pour la clôture du processus exécutif.

Cette dernière nouveauté introduite dans les ventes aux enchères immobilières a laissé quelques doutes, car elle prive les créanciers des garanties précédemment garanties et leur facture tous les coûts de la procédure sans possibilité de réévaluation. Pour plus d’informations, voir le texte du Journal officiel.

Lisez aussi -> 5 conseils utiles pour acheter une maison aux enchères

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page