Prêt à vie hypothécaire : qu’est-ce que c’est et comment fonctionne-t-il ?

Qui peut accéder au prêt à vie hypothécaire ? Comment cela fonctionne-t-il et quels sont les documents utiles qui peuvent être téléchargés en ligne ? Une étude approfondie.

Prêt à vie hypothécaire : qu’est-ce que c’est ?

Hier, le règlement d’application du prêt à vie hypothécaire est entré en vigueur, ce qui permettra aux plus de 60 ans d’obtenir un prêt financier à moyen et long terme garanti par l’hypothèque enregistrée sur l’un des bâtiments les plus résidentiels. En substance, le prêt à vie hypothécaire concerne l’octroi, par les banques et les intermédiaires financiers, d’un financement à long et moyen terme avec capitalisation annuelle des intérêts et des dépenses. Réservé aux personnes de plus de 60 ans. Dans ce cas, le prêt est garanti par l’enregistrement d’une hypothèque de premier degré sur la propriété appartenant au sujet financé. La propriété doit nécessairement être destinée à un usage résidentiel.

Comment prouver qu’une propriété appartient au demandeur et qu’elle est destinée à un usage résidentiel ? Il suffit de demander un rapport cadastral pour l’immobilier en ligne. Le cadastral Visura for Property est un document disponible en ligne, extrait directement du portail sœur de l’Agence du territoire. Les données contenues sont les suivantes :

  • Cadastre de terrains ou de bâtiments
  • Commun
  • données d’identification cadastrale
  • superficie et mètres carrés
  • catégorie, classe et pension
  • sujets (personnes ou entreprises) propriétaires de la propriété.

Une fois le prêt hypothécaire à vie obtenu, l’entité financée n’a pas à se soucier de restituer le capital reçu : à son décès, les héritiers devront payer la banque, ou la banque, sinon la banque pourra vendre la maison hypothéquée pour être satisfaite. Dans ce cas, la banque ne pourra rien exiger des héritiers, même si le prix de la propriété est inférieur à la valeur du financement. Le montant qui peut être obtenu sur le prêt hypothécaire à vie dépend de la valeur du bien, de l’âge du fonds financé et du taux d’intérêt appliqué par la banque. Dans tous les cas, les avantages de l’opération augmentent avec l’âge du propriétaire. Ceux qui viennent de dépasser le seuil de 60 ans sont susceptibles de percevoir 15 à 20 % de la valeur de la maison ; ceux qui ont déjà 90 ans peuvent atteindre 50 à 60 %.

Prêt à vie hypothécaire : Qui peut y accéder ?

Pour accéder au prêt à vie hypothécaire, vous devez avoir plusieurs exigences :

  • l’entité financée doit être une personne physique, et non une entreprise ou une entité juridique
  • doit être âgé de plus de 60 ans au moment de la demande
  • doit être propriétaire d’une propriété résidentielle (par conséquent, entrepôts industriels, propriétés commerciales, magasins, bureaux, etc.)
  • la propriété de vous accepterez la demande de prêt, seulement lorsqu’il pourra enregistrer une hypothèque au premier degré sur la maison.

Sur ce dernier point, il convient de souligner que la banque ne peut pas enregistrer, en tant que garantie du prêt, en même temps que l’hypothèque sur plus d’une propriété que celle financée. Si le demandeur est marié ou cohabité depuis au moins cinq ans et que les deux conjoints vivent dans le bien garanti pour le prêt, le contrat de financement devra être signé par les deux. Cependant, il est nécessaire de démontrer la coexistence dans le même bâtiment pendant au moins 5 ans.

Que se passe-t-il lorsque j’ai obtenu le prêt à vie hypothécaire ?

Une fois le prêt hypothécaire à vie obtenu, tant que le sujet reste en vie, il peut continuer à vivre dans le bien hypothéqué qui ne devient pas la propriété de la banque, mais qui n’est accaparé que d’une dette. L’entité financée peut rembourser spontanément l’intégralité du prêt à tout moment et, dans tous les cas, le solde ne peut jamais être supérieur à la valeur de la propriété. Que se passe-t-il lorsque le financement meurt ? La maison hypothéquée entrera en héritage mais la dette ne sera pas éteinte : les héritiers devront rembourser le prêt payé par la banque. Si cela ne se produit pas, la banque pourra vendre la propriété et se contenter du produit : si ce dernier est inférieur à la valeur du financement, la banque devra se contenter d’elle-même et ne pourra pas faire de demandes contre les héritiers.

Pour ces raisons, la banque sera plus susceptible d’accorder le prêt à vie hypothécaire dans les cas où le demandeur a des héritiers et si la propriété a toujours une certaine valeur marchande. En fait, il est certainement plus pratique pour la banque si des héritiers potentiels sont prêts à restituer le prêt pour conserver la propriété, plutôt que de devoir recourir aux enchères de la propriété.

Dans quelles circonstances la banque peut-elle demander le remboursement du prêt ?

La banque peut demander le remboursement intégral du financement dans plusieurs circonstances :

  • au moment du décès de l’entité financée et, si le financement est conjoint avec le conjoint ou le cohabitant, cette condition se réalisera au moment du décès de l’entité financée la plus longue durée de vie
  • s’ils sont transférés, en tout ou en partie, les biens ou autres droits réels ou de jouissance sur le bien donné en vertu de la garantie, en particulier
  • s’ils sont attribuables à l’entité financée ou à des tiers de l’hypothèque, des actes exécutés avec intention ou négligence grave qui réduisent considérablement la valeur du bien
  • s’il existe des droits de garantie réels en faveur de tiers soumis à la propriété
  • si des modifications sont apportées au bien par rapport à son état initial tel que documenté lors de l’évaluation et par la documentation autorisation ou notification nécessaire aux autorités compétentes, ou modifications qui limitent en tout cas la libre circulation du bien
  • si la négligence ou le manque d’entretien approprié ont conduit à la révocation de l’habitabilité du bâtiment
  • si d’autres sujets, après la conclusion du financement, prennent leur résidence dans le bâtiment, à l’exception des membres de la famille de l’entité financée ; à ces fins, les membres de la famille sont compris comme des enfants, ainsi que le conjoint ou le cohabitant plus uxorio et le personnel régulièrement sous contrat qui vivre avec le sujet financé pour lui fournir, lui ou sa famille, ses services à lui ou à sa famille
  • .

  • dans le cas où le bien sous garantie fait l’objet d’une procédure de conservation ou d’exécution d’un montant égal ou supérieur à vingt pour cent de la valeur du bien accordé sous garantie ou hypothèque légale.

Le fonds a la possibilité de convenir, au moment de la conclusion du contrat, des méthodes de remboursement progressif de la part des intérêts et des dépenses avant les événements ci-dessus, sur lesquels la capitalisation annuelle des intérêts ne s’applique pas.

Que se passe-t-il si vous ne remboursez pas le prêt à la banque ?

Que se passe-t-il si je ne peux pas rembourser le financement à la banque ? S’il n’est pas remboursé dans les 12 mois suivant le décès de l’entité financée, la banque vend le bien à sa valeur marchande et utilise les sommes pour rembourser le crédit réclamé à la suite du financement. Si 12 mois se sont écoulés sans que la propriété soit vendue, la valeur du bien est réduite de 15 % pour tous les 12 mois suivants, jusqu’à la vente réelle. Par ailleurs, l’un des héritiers peut organiser la vente de la propriété en accord avec la banque, à condition qu’elle ait lieu dans un délai de 12 mois. Les sommes restantes provenant de la vente sont reconnues à l’entité financée ou à ses héritiers.

Comment connaissez-vous la valeur marchande réelle de la propriété et la vendez au bon prix ? Vous pouvez demander une estimation immobilière en ligne : il s’agit d’un rapport technique qui fournit la valeur marchande d’un bien immobilier (appartement, bureau, local commercial, garage) dans toute l’Italie sur la base de données officielles et réelles. Avec le service Estimations immobilières, il est possible d’obtenir facilement une indication de la valeur marchande basée sur les données officielles d’un bien immobilier à des fins résidentielles, commerciales, tertiaires ou de production. Le service est disponible en ligne dans toute l’Italie dans presque toutes les provinces francennes, y compris les petites municipalités, et est mis à jour tous les six mois, après la publication des responsables des données sur la performance du marché immobilier en Italie. Le document consiste en une fiche récapitulative avec une plage d’évaluation (valeur minimale et maximale) des valeurs immobilières de à la location et à la location, en particulier pour un bureau ou un local commercial.

Prêt hypothécaire à vie et propriété nue : quelles différences ?

Le prêt à vie hypothécaire et la vente d’une propriété nue avec réserve d’usufruit sont deux outils alternatifs pour obtenir des liquidités de votre propriété. Quelles sont donc les différences entre les deux ?

La vente de la propriété nue de la maison vous permet de continuer à y vivre jusqu’à la mort, comme c’est le cas pour le prêt, mais elle garantit des sommes plus élevées et ne pas fixer la limite d’âge. De plus, dans la vente de biens nus, il n’y a pas d’hypothèque et il n’y a pas d’absorption d’une partie de la valeur de l’appartement des intérêts versés à la banque. Il en résulte une plus grande commodité de la propriété nue sur le plan économique.

Quels sont les inconvénients ? Une telle vente est difficile à réaliser car il n’y a pas beaucoup d’acheteurs prêts à acheter la maison en attendant le décès de l’ancien propriétaire. L’autre inconvénient de la propriété nue par rapport au prêt à vie hypothécaire est qu’avec le premier, vous perdez la propriété de la propriété, tandis que le second permet de le maintenir en monétisant sa valeur.

Lisez aussi -> Comment fonctionne le don immobilier à un membre de la famille ?

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page