PV loué : Les calculs de Unico Novelty changent

sur le traitement fiscal des centrales photovoltaïques louées : voici comment les calculs du modèle Unico évoluent.

L’Agence du revenu se prononce sur la question 945-35 : le traitement fiscal des installations photovoltaïques en cours de location. Voici toutes les nouvelles concernant les ajustements fiscaux versés au solde 2013 et au compte 2014.

Usines de location photovoltaïque : taxes

Le traitement fiscal des systèmes photovoltaïques, expliqué dans la circulaire 36/E/2013, prévoyait une amortissement, sans toutefois s’attarder sur la possibilité de location de photovoltaïque pour les entreprises. La dépréciation du système photovoltaïque est ensuite appliquée de la manière suivante :

  • d’un taux de 9 % uniquement dans les cas où l’actif peut être qualifié cadastralement de « mobile » (voir la légende des termes techniques cadastraux)
  • par le taux de 4 % pour les installations « terrestres » ou qualifiées comme biens immobiliers autonomes
  • à un taux de 3 % s’il est considéré comme un coût différentiel (actif considéré comme immobilisation incorporelle non dissociable de l’actif sous-jacent et appartenant à des tiers).

La circulaire se limitait donc à définir de tels traitements, sans tenir compte du crédit-bail, raison pour laquelle les sociétés dirigeantes ont rarement redéterminé la redevance déductible dans le calcul des impôts à allouer.

Question louée PV

Avec la question, à partir de la déclaration Unica 2014, les frais restants du bilan sont redistribués taxalement différemment.

Comment les calculs du modèle Unico sur les systèmes photovoltaïques loués changeront-ils ? Il Sole 24 Ore précise que pour un contrat de location d’une durée de 89 mois, avec un taux de 9 % et une déductibilité des honoraires réduite jusqu’en 2012, il est nécessaire de reprendre l’imposition de la part de la redevance déterminée en supposant une durée totale de 200 mois : essentiellement 2/3 de la période d’amortissement d’un bien immobilier taux de 4 %. Tout cela à partir de la compilation du modèle Unico 2014.

À partir de la déclaration, il y aura davantage de revenus fiscaux : les paiements du modèle Unico doivent donc être réglés avec repentir.

Quelques éclaircissements

En ce qui concerne les contrats de location photovoltaïque conclus depuis le 29 avril 2012, la déductibilité complète des frais n’est pas directement affectée par la durée réelle du contrat, mais n’est qu’une règle minimale pour la répartition fiscale du coût encouru.

Quant aux contrats conclus en 2014, la déduction du bail immobilier s’échelonnera sur une période de 12 ans.

A

lire aussi Baux

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page