Qu’est-ce que c’est et qui peut le demander ?

Étant donné que les enquêtes d’enquête sont généralement réservées, il se peut qu’elles fassent l’objet d’une enquête sans le savoir. Cependant, il est possible de savoir si nous enquêtons à travers les informations contenues dans le certificat 335. Lisez dans notre article ce que c’est et qui peut le demander.

INDEX :

Qu’est-ce que le certificat 335 ?

La certification conformément à l’art. 335 C.p.p. certifie l’enregistrement au registre des suspects d’une personne. Il s’agit d’une information criminelle qui se trouve dans tous les bureaux du procureur général. Au moment de l’enregistrement, l’autorité judiciaire rassemble les éléments utiles à l’appui de l’accusation, tels que les témoins et les documents de référence. Les enquêtes en cours à la suite de plaintes et de poursuites sont liées au secret et, pour cette raison, souvent, la personne impliquée ne sait pas qu’elle fait l’objet d’une enquête avant d’être reportée au jugement, devenant ainsi accusée.

Le sujet auquel le crime est attribué dans la demande de renvoi au jugement, au jugement immédiat, à la condamnation, au plaidoyer, dans le décret de citation directe au jugement et dans le jugement est défini comme étant très direct.

Mais quelles sont les différences entre le suspect et le défendeur ? Alors que le premier fait l’objet d’une enquête préliminaire, le second fait l’objet d’un procès pénal. En outre, dans le certificat des charges en cours, seules les procédures pénales en cours contre un sujet et tous les jugements d’appel connexes sont enregistrés, alors qu’aucune référence n’est faite aux enquêtes en cours.

Qui peut demander le certificat 335 ?

Il n’est pas possible d’entendre parler d’un crime commis par des étrangers ou des défenseurs qui n’ont pas de mandat du demandeur. Voyons en détail qui peut demander le certificat 335 :

  • ceux qui semblent faire l’objet d’une enquête,
  • offensés par le crime et leurs défenseurs,
  • entreprises ou institutions par l’intermédiaire d’un représentant légal. Ils peuvent obtenir des informations en tant que parties offensées et responsables d’infractions administratives dépendantes du crime.

En outre, il n’est pas possible de connaître de nouvelles sur la phase des enquêtes pour les crimes prévus par l’article 407, deuxième alinéa, lettre a du Code pénal ou sur la procédure pour laquelle le magistrat révise l’existence de besoins spécifiques dans l’enquête elle-même.

Cette certification est requise dans les bureaux du ministère public du lieu où le crime a été commis, grâce à la compilation d’un modèle spécial.

En outre, en ce qui concerne les dossiers qui ne sont plus en cours d’enquête préliminaire, le certificat des marchandises en instance devant l’Office de la tion id=”str-doc-undefined » class=”wp-block-stramo-gutenberg-blocks-stramo-docs-suggesti”>

Comment puis-je demander le certificat de chargement en attente ?

Dans le certificat en attente de charge du Tribunal, le Tribunal énumère les procédures pénales en cours contre un sujet et tous les jugements d’appel. Vous pouvez obtenir ce document en ligne sur VisureItalia en quelques clics :

Le certificat général de casier judiciaire a une validité légale de 6 mois à compter de la date de délivrance et peut être demandé par :

  • la personne concernée ou un délégué ;
  • les administrations publiques ou les gestionnaires des services publics, si le certificat remplit leurs fonctions ;
  • par l’autorité judiciaire pénale,
  • le défenseur du sujet offensé et le témoin.

Les candidats doivent présenter un document d’identité valide et un formulaire spécial à remplir.

Que dois-je faire après avoir découvert que je fais l’objet d’une enquête ?

Il peut être découvert qu’il fait l’objet d’une enquête après avoir reçu un avis de garantie ou après avoir fait une demande explicite. L’avis de garantie est un document envoyé au suspect pour l’informer des enquêtes qui ont eu lieu sur lui. Cet avis permet également au suspect de se préparer à un éventuel procès et à certaines actions que la police judiciaire pourrait effectuer telles que, par exemple, des perquisitions et des inspections.

Comme il n’est pas possible de voir les enquêtes en cours, la première étape à franchir est donc de se tourner vers un avocat pour étudier ensemble une stratégie de défense.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page