Qui abandonne l’héritage mais occupe le bien, est-il exploitable ?

Qui renonce à l’héritage mais qui vit chez le débiteur décédé peut être poursuivi par les créanciers ? Et d’Equfrance ? Une étude approfondie.

Il

renonce à l’héritage mais se trouve chez le débiteur : réalisable ?

Les créanciers du défunt ne peuvent pas attaquer le conjoint survivant qui continue de vivre chez le débiteur et a renoncé à l’héritage, même si le créancier est Equfrance. La raison ? Le droit du conjoint survivant de continuer à vivre dans la propriété n’est pas configuré comme un droit d’héritage, donc lié à l’acceptation de l’héritage, mais basé sur la qualité du conjoint.

Essentiellement, puisque vous étiez marié au défunt, il est possible de continuer à vivre chez lui même sans accepter la succession et ne peut pas être attaqué par les créanciers, même s’il s’agit d’Equfrance. Dans la succession légitime, le conjoint survivant a les droits de résidence du foyer familial.

Il s’agit de la clarification récente de la Cour de cassation par l’ordonnance n° 1588 du 27 janvier 2016, qui stipule : « Le titre qui donne au conjoint le pouvoir de posséder le bien trouve justifié dans la norme civile qui l’attribue indépendamment de la qualité de l’héritier, avec lequel, en outre, le droit de logement n’a rien à partager, étant donné que ce droit est acquis, le cas échéant, en vertu d’une obligation découlant de la loi ».

Par conséquent, aucune saisie ne peut être faite contre le conjoint qui, après le départ du débiteur avec lequel il était marié, n’a pas accepté l’héritage mais continue de vivre dans la maison familiale. En ce sens, cependant, dès 2008, la Section fiscale s’était exprimée avec l’arrêt n° 1920/08, dans lequel il a été précisé que les droits au logement et à l’utilisation prévus à l’article 540 c.c. en faveur des époux survivants ne sont pas à la tête de ce dernier en tant que dérivé successeur, mais sur un une base différente, constitutive, fondée sur la qualité du conjoint et indépendamment des droits du successeur.

Comment retrouver les héritiers d’un débiteur ?

Dans ce genre de cas, il est nécessaire de suivre les véritables héritiers du débiteur, qui seront en mesure de répondre à la dette en question en acceptant l’héritage. La recherche des héritiers d’une personne décédée est d’une importance primordiale, précisément dans le cas d’activités de notification d’actes ou de recouvrement de crédits. Comment le faire ? Il suffit de demander une visura de traçage d’héritier sur Visure Italia.

Le service de suivi Eredi vous permet de détecter les noms des héritiers du défunt, y compris les données personnelles (nom, prénom, date et lieu de naissance) et de faire publier un document officiel par la municipalité. Pour poursuivre l’activité de traçage, il est essentiel d’indiquer, dans le formulaire ci-dessous, la municipalité de résidence, le lieu et le Quoi -> Comment fonctionne la saisie des pensions ?

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page