Rapport sur l’immobilier 2014 : la baisse des transactions et des ventes

Les transactions immobilières ont également chuté en 2013. Les chances d’acheter une maison augmentent, mais la flexion reste négative.

Le marché des ventes et des ventes immobilières est toujours en baisse, qui atteint — 9,2 % par rapport à 2013, malgré la possibilité pour les ménages francens d’accéder à l’achat d’une maison est en hausse.

Les données

Présenté le 14 mai 2014 à Rome, le rapport immobilier 2014 a connu une baisse substantielle, malgré une amélioration de l’indice d’accessibilité suite à la dépréciation des coûts immobiliers. L’indice, développé par l’Abi Studies Office, résume l’analyse des différents facteurs qui influencent la possibilité pour les familles d’accéder à l’achat et à la vente de biens immobiliers. Le volume total de biens immobiliers vendus ou achetés en 2013 ? 406 928 unités contre 448 364 en 2012, déjà en baisse de 25,7 % par rapport à 2011.

Les zones géographiques et les types de locaux

La baisse de l’achat et de la vente de biens immobiliers a concerné les différentes zones géographiques de l’Italie dans les pourcentages suivants :

  • -10,8 % Îles
  • -10,3% Centre
  • -9,8 % Sud
  • -8,8 % Nord-Ouest
  • -7,5 % Nord-Est

Les types de chambres qui ont connu une baisse plus importante sont les studios (-10,5 %) et les petites maisons (-9 %), à l’exception des petites maisons moyennes que dans les municipalités du Nord-Est, ont enregistré une augmentation de 5,6 %.

Les villes

En analysant les données basées sur les grandes villes, il s’avère que les plus touchés par la baisse des métiers sont les suivants :

  • Naples (-15,2 %)
  • Gênes (-10,3 %)
  • Rome (7,3 %)

tandis que Milan (+ 3,4 %) et Bologne (+1,5 %) ont enregistré une baisse positive. Dans certaines municipalités de grandes provinces, la baisse négative était plus évidente, comme à Rome (-13,8 %) et Milan (-11,1 %), suivis par Turin et Gênes (10,2 %) et Bologne (-5,7 %)

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page